Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 15:48

J'espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes de Noël, que ce soit en famille, entre amis ou amoureux et que vous avez été gâté(e)s.
Qui dit Noël, dit forcément chocolat (maison ou pas).. C'est donc tout naturellement que j'ai réalisé des truffes. Celles-ci, je les ai réalisées pour une collègue de travail que j'apprécie beaucoup car elle adore les chocolats, j'ai donc voulu lui faire plaisir avec ce petit cadeau de Noël. Elle était d'ailleurs contente de cette petite attention (elle les as goûtées dès que je les lui ai données ^^).
Ayant obtenu une assez grande quantité, j'en ai gardé une douzaine pour ma soeur et moi, et on les as trouvées bien bonnes. On en prend une, puis deux, puis encore une autre.. Une vrai gourmandise autrement dit !

truffes chocolat noir épices
Pour une cinquantaine de truffes épicées au chocolat noir :

- 400g de chocolat noir à 64%
- 180g de crème liquide entière
- épices à pain d'épices (une bonne demi cuillère à café pour moi, après c'est à vous de doser en fonction de vos préférences pour chaque quantité d'épices)
- cannelle en poudre (3/4 d'une cuillère à café)
- gingembre en poudre (une petite demi cuillère à café)
- 6-7 biscuits au gingembre réduits en poudre pour enrober (ou spéculoos, ou cacao...)


Vous pouvez bien entendu varier les épices ou ne pas en mettre du tout..

truffes-chocolat-noir-epices-2.png

Préparation :

1/ Dans une casserole, faites fondre le chocolat noir et la crème liquide à feu doux, une fois le tout bien fondu, retirez du feu et incorporez les épices (goûtez et ajustez en fonction de vos préférences). Mettez ensuite la préparation dans un plat avec un creux assez large pour avoir une couche de crème pas trop épaisse (pour que cela se fige plus rapidement). Mettez le plat au réfrigérateur pour 2-3 heures.

2/ Au bout de 2-3 heures, prélevez des petites cuillères à café de pâte, les roulez entre vos mains en boulettes et enrobez-les de biscuits en poudre.
Elles se conservent au réfrigérateur et il est préférable de les sortir une vaingtaine de minutes avant de les déguster..


 

Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:54
Cela fait maintenant un petit moment que je possède une MAP (machine à pain), si je m'en suis acheté une c'est parce que je voulais pouvoir faire mes propres pains et puis aussi (et surtout) pour pouvoir me lancer à faire plus de viennoiseries maison.. J'ai déjà réalisé quelques bonnes brioches et depuis un petit moment j'avais bien envie d'un chinois (la viennoiserie hein, qu'on se comprenne bien ^^). J'ai donc regardé un peu partout et me suis rendu compte que je retombais souvent sur cette recette, de Manue, qui a beaucoup de succès et de réussite au sein de la blogosphère. Faut dire aussi que ce chinois doit être bien bon.. C'est donc cette recette que j'ai retenue et donc réalisée. Par contre, j'ai juste gardé la recette de la pâte à brioche (à laquelle j'ai rajouté une cuillère à café de rhum ambré) et j'ai préféré mettre une garniture riche en noisettes et sans beurre ainsi que plein de pépites de différents chocolat (ce qui ne vous étonnera pas je suppose..).

chinois noisettes chocolat 1
chinois noisettes chocolat 2

chinois-noisettes-chocolat-3.png

Bien qu'il soit réussi, j'ai néanmoins rencontré un petit problème.. La pâte après le programme pâte seule de la MAP était toute molle et collante et donc, impossible à travailler.. Je l'ai donc pétrie un tout petit peu sur un plan fariné (en incorporant la farine mise sur le plan) et l'ai laissé reposer dans le four à 30°C pendant 45-60 minutes environ. Et ensuite j'ai pu la travailler.. Je pense qu'il manquait donc un peu de farine à la pâte. C'est le seul soucis que j'ai rencontré, après chaque MAP à ses caractéristiques donc il faut faire un essai en suivant la recette à la lettre pour savoir si il faut rajouter de la farine ou pas car beaucoup de personnes l'ont réussie en suivant la recette à la lettre.

chinois-noisettes-chocolat-4.png
Une photo pour vous montrer rien que la mie :

chinois noisettes chocolat 8

Pour la recette donc, très simple, mettez dans l'odre dans la cuve de votre MAP :

- 55g de beurre fondu
- 1 oeufs battu
- 10 cL de lait tiède
- 1 cuillère à café de rhum ambré (facultatif)
- 15g de sucre blanc
- 10g de cassonade (ou 25g de sucre blanc)
- 1/2 cuillère à café de sel
- 260g de farine T45
- 1 sachet de levure boulangère déshydratée (soit 5g)

Puis lancer le programme pâte seule ou pâte à pizza.

Pendant que la pâte se prépare, faites les pépites de chocolat et préparez la garniture, pour cela il vous faut :

Pour les pépites :

- 10 carrés de chocolat blanc
- 75g de chocolat noir
- 20g de pralinoise


Coupez le tout en pépites et réservez.

Pour la crème noisettine :

- 150g de noisettes entières réduites en poudre (si vous pouvez les torréfier un peu ce sera encore meilleur..)
- 50g de sucre blanc en poudre
- 1 oeuf
- 1/2 cuillère à café de rhum ambré (facultatif)
- un peu d'eau


Mélanger d'abord les noisettes en poudre et le sucre en poudre. Ajoutez ensuite le rhum et l'oeuf, puis ajoutez petit à petit un peu d'eau jusqu'à la formation d'une pâte assez onctueuse. Réservez.


A la fin du programme pâte de votre MAP, sortez le pâton de la cuve et le dégazer (donner un coup de point dedans) et formez un rectangle sur votre plan de travail à l'aide de votre rouleau à pâtisserie.
Étalez la crème noisettine dessus et parsemez des pépites de chocolat (réservez les "miettes" de chocolat qui se sont formées lors du découpage du chocolat en pépites ainsi que quelques pépites pour en parsemer le chinois par la suite).
Roulez la pâte en un boudin très serré en partant du côté le plus long (pour avoir plus de tranches). Coupez-le ensuite en tranches d'environ 2 bons cm et disposez ces tranches dans un moule à manqué bien beurré et fariné (ou en silicone) en les espaçant un peu car elles vont ensuite gonfler par la suite.
Laisser ensuite le tout reposer dans un endroit relativement chaud et à l'abri des courants d'air (ou comme moi, dans le four à 30°C) pendant une heure.
Préchauffez votre four à 200°C (sortez le chinois au bout de 55 minutes du four si il reposais dans le four afin de pouvoir le préchauffer sur 200°C) et mettez un petit bol d'eau dedans.
Après un heure de levée, mélangez 10 cL de lait avec 20g de sucre en poudre et appliquez ce mélange sur le chinois (pour être honnête, j'ai trouvé que cela faisait beaucoup, j'ai juste bien badigeonnez le chinois de ce mélange car j'étais un peu septique de tout mettre par dessus, mais peut-être que c'est normal d'en mettre autant ?). Parsemez ensuite le chinois des "miettes" de chocolat réservées et enfournez pour environ 30 minutes à 200°C (seulement 20 min pour moi dans mon four avec le programme "pain").


Et maintenant l'intérieur.. :

chinois noisettes chocolat 7

chinois noisettes chocolat 9
 chinois-noisettes-chocolat-10.png

Ce chinois est vraiment Dé-li-cieux ! Cela ne m'étonne pas qu'il ait autant de succès, je vous assure, c'est une vrai gourmandise, tout le monde chez moi a adoré. La pâte à brioche est super moelleuse, filandreuse et fondante, une vrai réussite ! Quant à la garniture aux noisettes & aux pépites, c'est obligatoirement un pur régal. La prochaine je mettrai peut-être un peu plus de pépites de pralinoise (et donc moins des autres) car c'est celles-ci qui sont meilleures avec ce chinois (mais ne pas mettre que celles-là non plus car ce serait peut-être trop écoeurant..). Le lendemain, le chinois était plus parfumé, les arômes ayant eu le tant de se développer
et la mie toujours aussi moelleuse, un vrai régal toujours donc.
Je suis donc plutôt contente du résultat pour une première tentative, je le trouve assez réussi même si des choses reste à améliorer (serrer un peu plus lors du roulage en boudin et cette histoire de pâte aussi..). Je le referai certainement et en variant les parfum au gré des envies (j'ai d'ailleurs quelques petites idées de chinois qui doivent être pas mal du tout.. :P) car cette recette est quand même bien (même si je pense en tester une autre pour voir la différence car il n'y a qu'en en faisant plusieurs qu'on peut choisir celle qu'on préfère naturellement).
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Brioches - viennoiseries..
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:57
L'émission 100% MAG sur M6 m'a récemment contactée pour me proposer de faire partie d'un reportage sur les chocolatomanes, les accros du chocolat, ceux qui ne peuvent vraiment pas s'en passer. Ils m'ont repéré grâce à mon blog mais hélas, n'étant pas sur Paris, je ne peux participer à ce reportage, ce qui est bien dommage car j'aurais vraiment bien aimé y participer.
Comme ils tournent ce reportage la semaine prochaine et qu'ils n'ont toujours pas de chocolatomane, je leur offre mon aide en faisant un appel sur mon blog à ceux qui sont chocolatomanes et qui seraient sur Paris et disponibles pour le reportage de la semaine prochaine. C'est donc assez urgent, si vous êtes un vrai chocolatomane, que vous habitez à Paris et êtes disponible pour la semaine prochaine, laissez-moi un commentaire me le disant et je vous donnerai de quoi contacter l'organisatrice de l'émission.

Sur ce, passez une bonne soirée et à très vite ;)
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Bla-bla
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 08:06
Voici le gâteau que j'ai préparé à l'occasion de l'anniversaire de ma soeur, c'est elle qui l'a choisi (après mûre réflexion et temps passer à la recherche du gâteau qu'elle souhaitait, et avec pour seule condition qu'il soit avec étages car je voulais lui faire un beau gâteau). Je l'ai vu pour la première fois chez Isa et une seconde chez Jasmine (et oui, encore elles deux), toutes deux l'avait réalisé pour le Tuesdays With Dorie. Ma soeur souhaitant un gâteau contenant du chocolat (bien entendu) et soit de la crème de marrons soit des noisettes, je lui ai montré ce gâteau (ainsi que ceux d'Eryn que je lui ai rappelé) et il a été sa préférence.



Comme la recette donnait un très gros gâteau, j'ai divisé les proportions par 2 pour la ganache au caramel au chocolat, pour le glaçage et pour le sirop au rhum. Concernant le gâteau à la crème de marrons, j'ai fait l'intégralité de la recette mais en 2 fois, c'est à dire que j'ai fait 2 gâteaux de 20 cm de diamètre (en tout 4 étages donc un étage en trop.. Ou alors on peut faire toute la recette entièrement et faire 4 étages en tout). Moi, au lieu de marrons au naturel ou de noix du brésil à l'intérieur du gâteau, j'ai préféré y mettre des morceaux de marrons glacés.



Ce gâteau est excellemment exquis, certainement le meilleur que j'ai réalisé jusqu'à présent, un véritable délice je vous promets. Le gâteau à la crème de marrons est moelleux à souhait et bien goûteux (à lui tout seul il est bon !), la ganache est aérienne et légère en bouche et vraiment très bonne. Et le glaçage par dessus ainsi que les marrons glacés à l'intérieur ne fait que rendre ce gâteau encore plus divin. Il n'est absolument pas lourd dans l'estomac qui plus est.
C'est certes un peu de travail (surtout du repos au final) mais ce gâteau en vaut énormément la peine, le résultat est vraiment succulent. J'ai presque envie de dire que c'est dommage qu'il y en ait pas eu plus (on est 6 chez moi) !! La prochaine fois je le ferai certainement dans son intégralité.



Ganache au caramel au chocolat :

- 135g de chocolat au lait pâtissier en morceaux
- 45g de chocolat noir pâtissier en morceaux (à 64% pour moi)
- 3 cuillères à table de sucre (j'ai mis 60g)
- 1 cuillère à table d'eau
- 1/2 bâton de cannelle
- 140 mL de crème liquide entière
- 140g de beurre doux à température ambiante


Pour 2 gâteaux de 20 cm de diamètre (vous pouvez très bien réaliser les 3/4 de la recette en une seule fois pour ensuite le couper en 3 horizontalement pour éviter de "gaspiller" un morceau de gâteau. Si vous voulez faire 4 étages en tout, doubler les proportion de ganache, de glaçage et de sirop) :


- 250g de farine à gâteau
- 2 cuillères à café de levure chimique (n'ayant pas de farine spécial gâteau, j'ai mis 4 cuillères à café de levure chimique)
- 1 cuillère à café de sel
- 240g de beurre doux à température ambiante
- 225g de cassonade
- 4 oeufs
- 2 cuillères à café de vanille liquide
- 250 mL de crème de marrons vanillée (j'ai mis 6 grosses cuillères à café, donc un peu plus je pense)
- 60 mL de lait


Pour le sirop au rhum ambré :

- 30 mL de rhum ambré
- 1 cuillère à table de cassonade (j'ai mis 20g)

- 4 marrons glacés + 2 pour la décoration


Pour le glaçage au chocolat :


- 125 mL de crème liquide entière
- 25g de sucre
- 30 mL d'eau
- 120g de chocolat noir (à 64% pour moi)





Préparation :


1/ Commencez par la ganache au caramel au chocolat :


Dans un bol moyen, mettez le chocolat au lait et le chocolat noir ensemble, réservez.
Dans une casserole relativement petite, mélanger le sucre avec l'eau et la moitié du bâton de cannelle. Chauffez ce mélange sur feu doux/moyen jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Ensuite, augmentez un peu le feu et laissez bouillir jusqu'à ce que le sirop devienne orange profond sans remuer (soir quelques minutes). Ajoutez ensuite la crème de le sel et amenez la préparation à ébullition, en fouettant jusqu'à ce que la préparation soit lisse et le caramel dissous. Jetez ensuite le bâton de cannelle.
Versez le caramel encore chaud sur les morceaux de chocolat dans le bol moyen, couvrez un instant le bol et ensuite, fouettez doucement jusqu'à ec que le chocolat soit fondu et la préparation lisse.
Laissez ensuite entièrement refroidir le caramel au chocolat en remuant de temps en temps, soit environ 1 heure.

Au bout d'environ une heure, fouettez le beurre au batteur électrique afin qu'il ait une consistance légère. Ajoutez en 4 fois le caramel au chocolat tout en fouettant, jusqu'à ce que la ganache soit lisse, sans plus. Couvrez et réfrigérez toute une nuit (au maximum 3 jours).

2/ Pendant que le caramel refroidit, vous pouvez préparer les gâteaux :

Beurrez et farinez deux cercle de 20 cm de diamètre les poser sur une feuille de papier sulfurisé et fixez-les avec du papier sulfurisé sur les paroi afin que rien ne puisse couler par dessous le cercle (ça sent le vécu ça !).

Préchauffez le four à 180°C.
Dans un bol, tamisez la farine avec le sel et la levure chimique puis réservez.
A l'aide d'un batteur électrique, fouettez le beurre jusqu'à consistance légère. Incorporez 180g de cassonade, puis les jaunes d'oeufs un par un et ensuite la vanille liquide. Incorporez la crème de marrons et le lait et battez encore un peu.

Dans un autre saladier, montez les blancs d'oeufs en neige jusqu'à formation de pics mous. Ajoutez le reste de cassonade et fouettez jusqu'à obtenir une consistance ferme mais pas sèche.
Les ajoutez délicatement en 3 fois à la pâte précédente.

Versez la pâte dans les cercles préparés et enfournez pour environ 30 minutes à 180°C, la lame d'un couteau doit ressortir sèche. Laisser complètement refroidir les gâteaux sur une grille. Vous pouvez ensuite les couvrir et les laissez à la température de la pièce jusqu'au lendemain.


Le lendemain :

3/ La ganache au chocolat :


Dans un bol moyen, mettez le chocolat en morceaux.
Amenez la crème liquide, le sucre et l'eau à ébullition sur feu doux/moyen dans une petite casserole, en remuant, jusqu'à ce que le sucre soit dissous. Versez ensuite sur les morceaux de chocolat, couvrez un instant le bol puis mélangez au fouet manuel (de manière pas trop vive) jusqu'à ce que la ganache soit lisse et le chocolat entièrement fondu.
Laissez la ganache refroidir à température ambiante pendant 2-3 heures, jusqu'à ce qu'elle soit épaisse et versable, en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps-là, montez le gâteau :


4/ Le sirop au rhum ambré :


Dans une petite casserole, faites chauffer le rhum et le sucre à feu doux jusqu'à ce que le sucre soit dissous.

Le montage (je vous conseille de sortir la ganache au caramel au chocolat quelques minutes avant afin qu'elle soit plus souple) :

Coupez les 2 gâteaux horizontalement en 2 disques, vous aurez donc 4 disques, en gardez seulement 3.
Sur le plat de présentation, déposez un disque, l'imbiber de la moitié du sirop de rhum ambré puis étalez dessus la moitié de la ganache environ et déposez 2 marrons glacés en morceaux par dessus la ganache, faites de même avec un second disque (réservez un tout petit peu de ganache pour le pourtour du gâteau) et disposez par dessus le dernier disque. Avec le peu de ganache réservée, glacez le côté du gâteau. Réfrigérez le gâteau le temps que le glaçage finisse de refroidir.

Une fois le glaçage bien refroidit, versez-le sur le sommet du gâteau et étalez le avec une spatule à crêpe sur tout le gâteau (dessus et coté). Réfrigérez jusqu'à ce que le glaçage soit pris.

Décorer ensuite comme bon vous semble (des marrons glacés et de la crème de marrons pour moi).

Laissez reposez le gâteau au moins 4 heures et jusqu'à 8 heures à température ambiante.
Dégustez-le à température ambiante.




Je n'ai hélas pas de photo du gâteau entier à vous montrer car étant pour le soir, la luminosité n'était vraiment pas terrible, et du coup mes photos pas terribles non plus.. Lorsque je le referai, je ne manquerai pas de vous le montrer en entier, promis.

En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce gâteau, c'est un véritable délice. Vous pouvez le faire autrement, en forme de gros cake comme pour Isa, en gros carré comme Jasmine ouen gros rond comme moi, mais vous pouvez aussi le faire en bûche si vous souhaitez (je pense à Noël qui approche..).
Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 14:27
Voilà un petit moment que je n'avais pas fait une recette avec du chocolat (et même de cake), je sais que cela peut paraît étonnant de ma part mais c'est la réalité. Et ce week-end, j'avais envie d'une gourmandise chocolatée c'est pourquoi j'ai réalisé ce cake. Comme il y avait un pot de crème de marrons dans mon placard, j'en ai profité pour l'incorporer dans ma recette, ça le rendrait encore plus gourmand. Ayant aussi des marrons glacés dans mon placard (j'adore les marrons glacés), j'en ai donc mis en gros morceaux dedans, voici donc ce que cela a donné : un bon cake extrêmement moelleux au chocolat noir, crème de marrons & marrons glacés. Autrement dit, un véritable délice.




Pour un cake :

- 2 oeufs
- 500g de crème de marrons
- 135g de chocolat noir (au moins 64%)
- 60g de beurre
- 150g de farine de blé type 45 (ou 100g) *
- 50g de farine de châtaigne (ou 100g) *
- 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude
- 1 cuillère à café de levure chimique
- quelques marrons glacés en gros morceaux

* Si vous souhaitez accentuer le goût de châtaigne, mettez les proportions indiquées entre parenthèse.



Préparation
:

1/ Préchauffez le four à 180°C. Beurrez votre moule à cake et tapissez le de papier sulfurisé.
Faîtes fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie dans une casserole, lissez de temps en temps puis retirez du feu lorsque tout est fondu et réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez manuellement les oeufs avec la crème de marrons. Ajoutez ensuite le mélange chocolat/beurre fondu et fouettez de nouveau.
Mélangez intimement les 2 types de farine, la levure et le bicarbonate puis les incorporez au mélange précédent à la spatule. Ajoutez ensuite les marrons glacés en morceaux et mélangez.

3/ Versez la pâte dans votre moule à cake et faîtes cuire au four pendant 45-50 minutes à 180°C, la lame d'un couteau planté en son centre doit ressortir propre. A la sortie du four, démoulez (avec le papier sulfurisé) et laissez refroidir sur une grille. Après quelques minutes, retirez le papier sulfurisé et laissez totalement refroidir.



Concernant la texture du cake, à la sortie du four le cake est très croustillant sur les bords et très moelleux à l'intérieur, après quelques heure de refroidissement, il est un peu moins croustillant et toujours aussi moelleux, c'est un régal.
Concernant le goût, l'équilibre chocolat/crème de marrons est très bien, on ressent autant la crème de marrons et le chocolat. Lorsque l'on tombe sur un bout de marron glacé, c'est vraiment délicieux.



Autrement, les votes concernant le concours Fouette-moi on été ouvert, j'y participe avec ma recette de tarte à la courge butternut, gingembre confit & biscuits gingembre, je vous invite donc et fais appel à vous, si vous souhaitez, à voter pour ma recette en cliquant sur ce lien ici ou alors sur l'image "Fouette-moi". Je vous en remercie par avance.


Voici la photo de ma recette y participant :


Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Cakes sucrés
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 13:32
Après avoir réalisé ma tarte à la courge butternut, au gingembre confit & biscuits au gingembre (façon cheesecake), il me restait un peu de purée de butternut, c'est à dire 125g. Je ne savais pas trop quoi faire de cette petite quantité de purée c'est pourquoi j'ai recherché parmi les recettes que je met de côté si il y en avait une que me tenterai à ce moment-là et qui utiliserai mon reste de purée de butternut. Et bien sûr, j'ai trouvé mon bonheur, une recette qui me tentait beaucoup et qui en plus, utilisait exactement mes 125g de purée restant. Il s'agit de la recette de scones au potiron et orange provenant du site Amuses bouche. Par contre, je n'ai pas exactement suivi la recette à la lettre : j'ai donc mis de la courge butternut au lieu du potiron, je n'ai pas mis d'orange car je souhaitais plutôt ressentir le goût de la courge butternut (car apparemment l'orange cachait le goût du potiron) et j'ai mis du sucre rapadura.



Voici donc la recette (recette initiale ici) :

- 125g de purée de courge butternut
- 250g de farine + 1 petit peu pour le plan de travail
- 30g de beurre
- 2 cuillères à soupe de sucre rapadura (ou sucre roux ou blanc)
- 1 oeuf
- 1
1/2 cuillère à café  de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 60g de raisins secs
- le zeste d'une orange traitée
(pas mis donc)

- un peu de lait




Préparation :

1/ Mélangez le beurre pommade avec le sucre. Ajoutez ensuite l'oeuf et la purée de courge butternut.
Dans un petit saladier, mélangez la farine avec la levure et le sel puis ajoutez ce mélange au mélange précédent ainsi que les raisins secs. Mélangez rapidement à la cuillère et quand la masse se forme, travaillez-la sur votre plan de travail fariné mais très peu.

2/
Déposez ensuite votre pâte sur une feuille de papier sulfurisé et étalez-la à la main en une galette de 1 centimètre d'épaisseur. Laissez ensuite reposer la pâte au réfrigérateur pendant 2 heures.

3/ Préchauffez votre four à 200°C.
Sortez la galette du réfrigérateur et coupez-la, à l'aide d'un grand couteau, en 8 parts. Badigeonnez ensuite de lait et enfournez pour 25 minutes à 200°C.


Et pour être doublement courge, pourquoi ne pas le déguster avec une bonne confiture de potiron au gingembre confit maison ?



Au final, on ne sentait pas trop la courge butternut malheureusement.. Je réessayerai avec du potiron, là je pense qu'on devrait le ressentir car il a quand même un goût beaucoup plus prononcé.

Autrement, ces scones sont bons (là encore c'est moi qui ai pratiquement tout mangé..^^), avec les raisins secs c'est vraiment délicieux (j'aime beaucoup les raisins secs). Avec le parfum d'orange, cela doit être vraiment bon aussi, c'est à tester.
Un seul petit bémol, bien qu'ils soient moelleux, je les ai trouvé un peu secs.. Peut-être cela vient-il du fait que j'ai un peu trop travaillé la pâte, ou bien sinon il faudrait diminuer un peu la quantité de farine ou mettre un peu plus de purée de courge.
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Brioches - viennoiseries..
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 13:12

Depuis quelques temps, on voit fleurir un peu partout des recettes à base de courge et j'en voyais pas mal à base de courge butternut.. N'ayant jamais goûté cette courge alors que j'adore le potiron, j'y ai tout de suite remédié. Je suis allée dans un magasin bio (car je n'en ai pas vu autrement) et j'en ai acheté une.
Comme je trouvais que l'alliance potiron/gingembre de ma confiture (ici) était très bonne, j'ai donc voulu associer la courge butternut avec le gingembre aussi, et d'une autre façon. Et là, comme j'avais des biscuits au gingembre, j'ai tout de suite pensé à faire une tarte façon cheesecake. J'ai donc bidouillé cette petite recette, en faisant attention à la quantité de certains ingrédients pour que l'on puisse vraiment ressentir le goût de la courge butternut.

Et en effet, on la sent bien la courge butternut, elle a un très bon goût, totalement différent de celui du potiron. Elle aussi s'associe bien avec les épices et le gingembre. Et en plus, elle donne une jolie couleur orangée.
Pour pouvoir apprécier entièrement cette tarte, je vous recommande d'être patient et d'attendre 24 heures avant de la déguster.



Avec cette recette, bien qu'on utilise pas mal de purée de courge, il vous en restera un petit peu normalement. Ma courge était de taille moyenne, j'ai obtenu 875g de purée et ici j'en utilise 750g. Je vous proposerai une recette utilisant ce reste de purée très prochainement.




Ingrédients pour une tarte de 24 cm de diamètre :


Pour la base biscuitée :


- 200g de biscuits au gingembre (des Mc Vitie's pour moi, vous pouvez remplacer par d'autres biscuits secs)
- 50g de beurre fondu
- 25g à 35g de gingembre confit en petit dés


Pour la couche à la courge Butternut :


- 3 oeufs

- 50g de sucre rapadura (sucre roux à défaut) + 2-3 cuillères à soupe

- 200g de semi-épais Gloria (non sucré)
- 750g de purée de courge butternut * (voir précision plus bas)
- 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 bonne pincée d'épices à pain d'épices (à défaut, 4 épices)





Préparation :

Pour la purée de butternut :


Coupez votre courge butternut en 2 et mettez-là dans un plat allant au four face coupé vers le bas et mettez-la à cuire pendant 45 minutes environ dans un four préchauffé à 180°C (elle est cuite lorsque la lame d'un couteau s'enfonce sans problème dans la chair qui doit donc être fondante). Une fois cuite, pelez-la (allez-y à la main, c'est tellement simple) et enlever la partie fibreuse du centre puis mixez-la en purée fine et laissez-la refroidir pendant quelques heures (mettez-la au réfrigérateur).

Pour la base biscuitée :

1/ Préchauffez le four à 180°C (th6). Beurrez un moule à charnière de 24 cm de diamètre et tapissez-le de papier sulfurisé (vous pouvez également le beurrer si vous souhaitez).

2/ Réduisez les biscuits au gingembre en poudre, transvasez-les dans un saladier et mélangez-les avec le gingembre confit. Ajoutez ensuite le beurre fondu et mélangez à la main afin d'obtenir une pâte. Etalez-là ensuite dans votre moule et, à l'aide du fond d'un verre, lissez le tout. Mettez à cuire pour 10-12 minutes à 180°C, laissez ensuite refroidir le temps de préparer la couche à la courge butternut.


Pour la couche à la courge butternut :


3/ Dans un saladier, battez les oeufs avec le sucre rapadura pendant 5 minutes environ à l'aide d'un batteur électrique à forte vitesse (en augmantant au fur et à mesure et assez rapidemen la vitesse). Diminuer la vitesse pour qu'elle soit moyenne et incorporez peu à peu, en "filet", le semi-épais Gloria. Ajoutez ensuite, à faible vitesse, la purée de courge butternut ainsi que la cannelle et les épices à pain d'épices (ou 4 épices). La préparation doit être bien homogène.

4/ Versez la préparation obtenue sur le fond biscuité, lissez à la spatule et saupoudrez avec les 2-3 cuillères à soupe de rapadura restantes. Enfournez pour 50 minutes à 180°C puis laissez refroidir sur une grille avant de mettre au réfrigérateur pour une nuit au minimum (24 heures serait encore meilleur).


Personnellement, j'ai vraiment beaucoup aimé cette tarte (c'est d'ailleurs moi qui en ai mangé le plus ^^). Même mon petit frère, à mon grand étonnement, l'a appréciée. Moi qui pensais qu'il trouverait ça plutôt bizarre et serait réticent, il a goûté et bien aimé, comme quoi.
Cette tarte est assez légère, j'aime beaucoup la texture qu'elle a : la couche à la butternut est ferme et fondante, un vrai régal.

Avec cette recette, je participe au jeu Fouette-moi ! organisé par le site les ménagères de moins de 50 ans.

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Tartes sucrées
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 11:26
Je suis toujours dans l'objectif de réaliser mes propres confitures et depuis mon premier essai réussi avec le miel de poire à la fève tonka (ici), cela m'y encourage encore plus.
Personnellement, j'aime beaucoup les confitures (les allégées en sucre, celles où l'on sent vraiment le goût du fruit, du genre les fruitées intense de BM si vous voyez ; celle où il y a 50-60% de sucre ne plaisent pas des masses). Le matin, lorsque je prend mon petit-déjeuner, vous pouvez constater sur ma table plusieurs pots de confiture différents (3 pots le plus souvent), ce moment-là est un moment de plaisir, il me faut ma tartine de confiture pour bien débuter la journée, car sinon, je risque d'être de mauvaise humeur..

Concernant la confiture que je vous propose aujourd'hui, j'ai décidé de tenter l'expérience avec du potiron de mon jardin. En ayant eu 2 gros (de 2-3 kilos chacun environ), je souhaitais leur dédier un autre sort que celui de la soupe. Et grand bien m'en a pris car cette confiture est vraiment délicieuse. Déjà que j'adore le potiron, alors en confiture, vous imaginez bien que cela est divin. Voilà qui fait démarrer mes journées avec bonne humeur. Et l'alliance du gingembre confit que j'affectionne énormément est très très bonne, je ne regrette pas du tout de l'avoir incorporé dans ma confiture, cela ne fait que la sublimer encore plus.
Au départ, je voulais également épicer cette confiture mais j'y ai finalement renoncé, je préférais bien ressentir le goût du potiron car les épices risquaient de le masquer. J'y ai donc mis à la place, un peu de sucre rapadura (sucre de canne complet c'est à dire non-raffiné) pour parfumer délicatement et agréablement cette confiture. C'est également ce qui donne une couleur un peu orange foncée à ma confiture qui aurait été plus orange claire si je ne l'avais pas utilisé (j'ai également utilisé du sucre de canne).



Concernant la recette, j'ai repris l'idée de râper le potiron comme pour les poires dans le miel de poire à la fève tonka que j'avais réalisé. Je ne souhaitais pas me retrouver avec de gros morceaux mais plutôt des petits et je ne voulais pas non plus mixer ma confiture à la fin car je souhaitais avoir des petits morceaux de potiron.. Oui bon, un peu compliquée je suis je sais.. ^^

Sans plus attendre, la délicieuse recette :

Pour 2-3 pots de confiture environ :

- Environ 1,100 kilogrammes de chair de potiron (j'en avais précisément 1,111 kg)
- 250g de sucre blanc *
- 100g de sucre de canne *
- 50g de sucre rapadura *
- 1 petite cuillère à soupe de jus de citron
- Du gingembre confit en petit dés à votre convenance (j'en ai mis 50g car c'est ce qu'il me restait)


(* Après bon repos de la confiture, j'ai pensé que l'on pouvait aller jusqu'à 100g voire 125g de rapadura sans trop altérer le goût du potirron et donc diminuer proportionnellement les autres sucre à votre convenance).

Préparation :

Dans une grande casserole, râpez la chair de potiron (je sais c'est assez long mais cela en vaut largement la peine) en alternant avec les sucres que vous aurez au préalable mélangés entre eux et ajoutez le jus de citron. Faites ensuite cuire sur feu doux pendant 50-60 minutes, la confiture est prête lorsque, sur une cuillère froide, elle se tient bien. Elle aura également une bonne texture et couleur. Une fois la cuisson terminée, ajoutez les dés de gingembre confit et mélangez. Versez ensuite dans vos pots à confiture au préalable ébouillantés et bien séchés, fermez-les de suite et laissez-les complètement refroidir la tête en bas.


Si vous le pouvez, attendez au moins quelques jours (une semaine serait encore mieux) pour la consommer, elle n'en sera que meilleure car les parfums plus développés.

Non stérilisés, les pots doivent être consommé dans le mois qui suit.
Vous pouvez si vous le souhaitez stériliser vos pots, pour cela il suffit de les plonger (la tête en bas pour moi) dans une grande casserole remplie d'eau, de mettre le tout à ébullition et de compter 15 minutes à partir de l'ébullition pour la stérilisation. Ainsi, vos pots se conserveront beaucoup plus longtemps, au maximum un an !


Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 11:12

Ne vous êtes vous jamais dit que la couche croustillante dans un royal au chocolat était délicieuse ? Que c'est limite ce que vous préfèreriez dedans ? Si c'est le cas, et bien cette recette est faite pour vous car ces pralinés feuilletés sont tout simplement cette couche mais en version bouchée, épaisse et gourmande !  Ces pralinés feuilletés sont très simple à réaliser et franchement, très très bon ! Pensez donc aux cadeaux gourmands qui approchent de plus en plus vite (c'est d'ailleurs à l'occasion d'un colis que je les ai réalisés), ces petites bouchées font toujours plaisir et sont toujours bien appréciées. Ou alors pour accompagner un thé (ou café), voilà qui fait une bonne pause gourmande.


Concernant la recette, on la retrouve un peu partout sur le net, rien d'exclusif donc. On peut la trouver par exemple chez Chef Nini (ici), chez Kate (de Gloubiblog, ici) ou encore chez Pascal Weeks (ici, un peu différente celle-ci), etc..

Pour 9 chocolats en forme de madeleines et 1 palet :

- 200g de pralinoise
- 50g de chocolat noir
- 75g de crêpes dentelles ou gavottes


Préparation :

Faites fondre la pralinoise et le chocolat noir dans un bol au bain-marie, une fois le tout fondu, retirez du feu et ajoutez les gavottes émiettées de façon grossière puis mélangez le tout délicatement. Versez ensuite la préparation dans des moules en silicone (ici à madeleines pour 9 chocolats et un à muffins pour le dernier chocolat) et laissez refroidir et prendre au réfrigérateur.



Rapide. Simple. Délicieux.
Croustillant. Fondant. Chocolaté.
Qu'attendez-vous pour les réaliser ?
Vous verrez, ils sont merveilleux.


Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 20:35
Bonsoir à tous,

Tout d'abord, je vous remercie de m'avoir accordé le temps dont j'avais besoin pour pouvoir faire le point et vous annonce que je suis désormais de retour parmi vous sur la blogosphère et avec un grand bonheur d'ailleurs. Et oui, enfin, comme diront peut-être certain(e)s, surtout une (hein Sab pour ne pas citer de nom ^^ Cette fois-ci tu ne trouveras pas recette blanche sur mon blog ;} ).



Passons à la recette que je vous propose aujoud'hui, il s'agit d'un miel de poires à la fève tonka. C'est en quelque sorte une confiture, une marmelade cuite longtemps, jusqu'à ce que les fruits soient confits dans le sucre. Je l'ai découverte chez Jasmine qui elle même l'a vu chez Isa (recette originale ici).
Ces temps-ci j'ai énormément envie de faire mes propres confitures et comme je n'en avais jamais réalisé avant, j'ai demandé conseil à Jasmine et elle m'a conseillé de débuter par ce miel de poires. En effet, il est simple à réaliser pour un résultat vraiment délicieux avec une très bonne texture ! Sans plus attendre, la recette :



Pour environ 900g de confiture :


- 6 poires mûres mais fermes de taille moyenne (environ 1,400kg de poires entières, poire conférence pour moi)
- 400g de sucre
- fève tonka râpée à doser selon le goût (j'ai mis 1/2 et on la sent beaucoup donc 1/3 serait déjà mieux)*voir edit du 12 novembre ci-dessous


Préparation :

1/ Lavez et séchez bien les poires. Ôtez-leurs leur coeur et leur queue (gardez donc la peau) puis râpez-les au-dessus d'un gros chaudron en alternant avec le sucre.

2/ Faites ensuite chauffer le tout sur feu doux pendant 1h à 1h15min en remuant de temps en temps.
Ajoutez la fève tonka petit à petit (goûtez au fur et à mesure pour pouvoir contrôler le dosage sachant qu'un fois refroidi, le parfum se développe).
Ce sera prêt lorsque la couleur sera semblable au miel.

3/ Versez ensuite dans vos pots qui auront été au préalables stérilisés (ébouillantés puis retournés sur un torchon pour les égoutter) et fermez-les bien. Mettez les pots dans un grand chaudron rempli d'eau, portez à ébullition et comptez 15 minutes dès celles-ci afin de stériliser les pots. Pour ma part, j'ai mis les pots retournés dans la chaudron et aussi retournés jusqu'à ce qu'ils aient entièrement refroidi.


Nota bene : Le miel de poire devient encore meilleur avec le temps, si vous pouvez, attendez au moins quelques jours avant de le déguster (1 semaine serait encore mieux).
Avec cette stérilisation à la fin, vous pouvez le conservez à température ambiante avant ouverture pendant 1 an au moins. Une fois entammé, conservez le pot au réfrigérateur et le consommer dans les 3 semaines suivant l'ouverture.

* Edit du 12 novembre 2009 : Après environ 2 semaines de repos, j'ai ouvert un second pot et là, le goût de la confiture était parfaitement harmonieux : la fève tonka ne se faisait pas autant ressentir par rapport au moment juste après refroidissement, et on sentait bien le goût des poires. Si vous êtes patient donc, attendez avant de déguster vos confitures.

Ce miel de poires est addictif, il se laisse (trop bien) manger à la petite cuillère ou alors tartiné sur du bon pain, c'est un vrai régal.
Si vous aimez les poires, je vous conseille vivement de réaliser cette recette, vous ne serez pas déçu. Vous pouvez également varier les épices ou alors ne pas en mettre du tout non plus.

Passons maintenant à la présentation du concours de cuisine sur le thème du Chocolat auquel j'ai l'honneur de faire parti du jury. Ce concours est hébergé par le site Plurielles.fr.


Vous avez jusqu'au 10 décembre pour envoyer vos recettes à base de chocolat. Pour savoir les lots mis en jeu, je vous invite à aller voir sur leur site (cliquez sur l'image).. Je suppose qu'avec un tel thème vous ne serez pas en panne d'inspiration ! Bonne cuisine chocolatée donc !
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article