Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 16:16

lemon-curd-1.jpg

 

Je vous propose de nouveau du citron aujourd'hui, la prochaine fois également car la prochaine recette contiendra ce bon lemon curd, et je peux vous dire que ce sera une bonne gourmandise réconfortante.. ;-P A suivre donc..


La recette du lemon curd est déjà présente sur le blog mais j'en fait une réédition. Sur l'article initial qui date de presque 4 ans, les photos ne sont pas des plus jolies car au tout début de mon blog, mes photos étaient comment dire..plutôt pas terrible car je n'avais pas encore acquis la sensibilité photographique que j'ai à présent. Et comme on dit, à force de pratique on s'améliore, et donc aujourd'hui je les trouve bien mieux qu'au début bien que j'ai encore à apprendre car on en sait jamais assez et qu'on apprend tous les jours..


Si vous ne connaissez pas encore le lemon curd et que vous appréciez les saveurs citronnées ou acidulées, je vous conseille vivement de tester cette recette toute simple et rapide car c'est un petit délice qui peut se déguster avec gourmandise rien qu'à la petite cuillère, mais aussi sur une tranche de brioche ou sur une crêpe..

Je vous réécris donc la recette comme elle était dans le billet initial, j'ai juste multiplié les proportions par 2.

lemon-curd.jpg

Pour 350g de lemon curd environ :

- 4 citrons bio (zestes + jus)

- 1 cuillère à soupe de maïzena

- 150g de sucre (possibilité de descendre à 125g)

- 2 oeufs bien battus

 

Préparation :

Dans une casserole, mettez les zestes et le jus des citrons, y diluez la maïzena puis le sucre et faîtes chauffez le tout à feu doux pendant environ 5 minutes. Ajoutez ensuite les oeufs battus et faîtes cuire, tout en remuant constamment, sur feu moyen/vif jusqu'à ce que la crème épaississe. Versez ensuite dans un pot, laissez refroidir à température ambiante et conservez le lemon curd au réfrigérateur.

 

Le lemon curd a, normalement, une couleur plus jaune vif, le mien est un peu ambré du fait que j'ai utilisé un peu de sucre roux mélangé à du sucre cristal car je n'avais plus de sucre blanc en poudre.. De plus, la luminosité n'est pas au rendez-vous vu qu'il fait bien gris par la pointe bretonne..

Repost 0
Published by Amélie - dans A tartiner
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 17:48

pate-de-nougat.jpgVoici une pâte à tartiner qui fait partie de celles dont on a du mal à ne pas s'arrêter de manger à la petite cuillère.. Un véritable délice, ceux qui aime le nougat l'adoreront, on sent hyper bien le nougat, elle est fluide et épaisse à la fois, douce et onctueuse en bouche.Vous l'aurez compris, je suis totalement sous son charme, et je ne suis pas la seule d'ailleurs.. :-P Pour la recette, je l'ai emprunté au grand Mr Conticini, dans son livre Sensations, en la diminuant cependant d'un tiers.

Bien qu'elle soit délicieuse à la petite cuillère, on peut facilement l'utiliser dans des préparations. Elle sera présente dans ma prochaine recette d'ailleurs.. Et je peux vous dire que c'est une recette bien délicieuse ! 

pate-de-nougat-3.jpg

Pour environ 300g de pâte à tartiner de nougat :

- 200g de nougat tendre coupé en cubes

- 115g de crème liquide (allégée pour moi)

Pour une consistance un peu plus ferme, mettez seulement 100g de crème (sur la photo ci-dessous, la crème n'a pas encore passée de temps au réfrigérateur donc elle apparaît un peu plus fluide).


Préparation :

Mixez les cubes de nougat puis ajouter au fur et à mesure la crème liquide. Mixez jusqu'à obtenir une consistance fluide mais assez épaisse et en conservant quelques petits morceaux.

Versez ensuite la crème dans un pot et conservez-la au réfrigérateur.

pate-de-nougat-2.jpg

Repost 0
Published by Amélie - dans A tartiner
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 17:28

Voilà la confiture qui accompagnait mon pain express (lazy loaf) à la farine complète et au muesli aux baies du billet précédent.

confiture-fraise-rhubarbe.jpg

En ce premier jour d'été, il fait beau par chez moi (espérons que ça dure), il était grand temps honnêtement car je commençais à vraiment me lasser (pour dire gentiment hein) de ce mauvais temps et des rhumes à cause du temps et températures aussi changeants. J'espère que chez vous le soleil est aussi présent.

Pour rester un peu dans l'esprit du primtemps qui vient de s'achever, je vous propose une confiture qui symbolise bien cette saison de par ses fruits/légumes. Et oui, impossible de passer à côté de ce délicieux mariage fraise/rhubarbe.. Aimant beaucoup les (bonnes) confitures, j'ai donc voulu associer ces 2 ingrédients dans une confiture et comme à mon habitude lorsque je fais des confitures, je ne les sucre pas des masses car j'aime ressentir plus le gôut des fruits (trop de sucre tue le goût des fruits). Qui dit moins de sucre dit conservation moins longue, c'est pourquoi il est préférable de faire des petites quantitées de confiture peu sucrée et de conserver tout les pots au réfrigérateur. 

Au final, on obtient une confiture délicieuse, toute douce, peu sucrée et donc bien fruitée comme j'aime (notament grâce au goût plus prononcé des mara des bois par rapport à celles de Plougastel). De plus, elle a une jolie couleur rouge je trouve.

confiture-fraise-rhubarbe2.jpgIngrédients pour 3 pots :

- 525g de rhubarbe épluchée 

- 760g de fraises équettée (560g de fraises de Plougastel + 200g de fraises mara des bois)

- 2 cuillères à soupe de jus de citron

- 500g de sucre cristal

 

Préparation :

1/ La veille, rincez rapidement les fraises et équettez-les. Mettez-les dans une terrine avec le jus de citron et 330g de sucre cristal en couches alternées et en terminant par du sucre.

Toujours la veille, épluchez les tiges de rhubarbe et coupez-les en tronçons. Mettez-les dans une autre terrine avec 170g de sucre en couches alternées en terminant par une couche de sucre.

Laisser macérer les fraises et la rhubarbe pendant 12 heures.

2/ Le lendemain, mettez la rhubarbe dans une bassine à confiture (ou une cocotte). Portez à ébullition sur feu doux puis faites cuire 5-7 minutes à feu moyen/vif. Ajoutez ensuite les fraises sur feu doux, mélangez et attendez le retour de l'ébullition avant de poursuivre la cuisson sur feu moyen/vif pendant 20-30 minutes environ en mélangeant très souvent. Vérifiez la cuisson sur une assiette bien froide en mettant quelques quelques gouttes qui doivent figer presque immédiatement sur les bords.

3/ Ecumez si besoin, mélangez une dernière fois puis répartisser la confiture dans les pots préalablement stérilisés.

 

Pour stériliser les pots, 2 méthodes différentes :

- au bain-marie : plongez les pots et les couvercle (séparés des pots) dans un bain d'eau portée à ébullition et laissez-les pendant 15 minutes. Les sortir ensuite et retournez les pots sur un torchon propre pour les égoutter.

- au four à 100°C : mettre les pots dans le four avec les couvercles (séparés des pots) et les laissez 15 minutes également.

pain-express-muesli-4

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 18:40

pate-de-rhubarbe-1.jpgJ'ai découvert le goût de la rhubarbe que très récemment et je peux vous dire, qu'entre ce légume et mes papilles, c'est une très belle rencontre ! Avant je ne connaissais la rhubarbe que de nom, elle m'a toujours intriguée, je savais que c'était une plante dont on ne mangeais que les tiges, je croyais même que c'était un fruit au début. Et puis un soir au restaurant avec ma soeur et une amie, j'ai choisi comme dessert un sablé mascarpone & compotée de rhubarbe en me disant que cela devait être bon (oui j'ai pris des risques avec le dessert !) et cela l'a beaucoup été ! J'ai ensuite acheté de la confiture de rhubarbe et là aussi j'ai adoré ! Voilà donc comment est né ma passion pour la rhubarbe..

Aujourd'hui, je vous propose une pâte de rhubarbe à tartiner, grandement inspirée par Mr Conticcini. Dans sa recette, Conticcini y mettait de la gélatine pour un grand maintient car il s'en servait dans d'autres recettes où la pâte de rhubarbe y apparaît en une couche. Comme je n'utilise jamais de gélatine et que de toute façon je voulais quelque chose à tartiner, je l'ai supprimée de la recette. J'ai également fais d'autres changements : j'ai mis beaucoup plus de rhubarbe et un chouilla plus de sucre (j'aime quand on sent bien le goût du fruit ou du légume) et quelques grammes d'eau en plus également.

pate-de-rhubarbe.jpgAu final, on obtient une pâte bien onctueuse, souple et épaisse juste comme il faut. Côté goût, c'est un véritable délice : on sent bien le goût de la rhubarbe, ce n'est ni trop acide ni trop sucré, juste comme il faut une fois de plus. Elle se laisse très bien manger à la petite cuillère mais je l'ai aussi beaucoup appréciée avec un sablé amande-citron.

Amateurs ou amatrices de rhubarbe, je vous conseille vivement de tester cette pâte, vous verrez, vous aller l'adorer ! A faire et à refaire donc ! Et pourquoi pas y rajouter des épices aussi, ou des amandes effillées.. 

 

Voilà donc la recette avec toutes mes modifications :

Pour un pot et demi à confiture :

- environ 700g de rhubarbe épluchée et coupée en tronçons (soit 4 tiges moyennes)

- 200g de sucre en poudre

- 45g d'eau

- 1 bonne pincée de fleur de sel (environ 1g)

 

Préparation :

Mettez tout les ingrédients dans une casserole moyenne et faîtes cuire le tout à feu moyen/doux pendant 45 minutes environ. Au bout de 10 minutes la préparation commence à bien bouillir, à partir de cet instant, touillez avec une cuillère en bois très souvent (attention aux éclaboussures !). La pâte est prête lorsqu'elle s'est suffisamment épaissie et lorsqu'elle se détache des parois quand vous touillez en ramenant vers le centre. Mettez ensuite en pot, laissez refroidir un peu à température ambiante puis conservez la pâte au réfrigérateur. Enfin, consommez-la dans les jours qui suivent sa confection.

pate-de-rhubarbe-2.jpg

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:52

pate-abricots-secs-pomme2.jpgEn vadrouillant sur la blogosphère, je suis tombée par hasard sur un article chez Marmiton concernant les pâtes à tartiner.. Des pâtes au chocolat, à la purée d'oléagineux mais aussi sur des pâtes à tartiner aux fruits. Ce sont ces dernières qui ont surtout retenu mon attention : d'une parce que je n'imaginais pas pouvoir faire des pâtes avec seulement des fruits et de deux parce qu'adorant les fruits, cela devait être délicieux ! Et cela tombe bien parce qu'en plus j'ai des abricots secs à écouler..

Franchement, jamais je n'aurais pensé obtenir un tel résultat avec seulement des abricots secs et une pomme, bluffant ! Par contre, niveau proportion, j'ai fait un peu à l'oeil car rien n'était indiqué, je vous donne donc les miennes (qui sont à adapter selon les goûts de chacun). Vous pouvez également parfumer cette pâte avec un arôme ou avec une lichette d'alcool adéquate, des épices (je verrai du gingembre) y mettre des amandes effilées après avoir mixé (je n'en avais pas mais j'en aurais bien mis), etc..

En tout cas, on obtient une très bonne pâte à tartiner : une texture bien onctueuse qui s'étale très bien, un goût fruité à souhait et délicieux et sucré juste comme il faut. Voilà qui change des pâtes à tartiner au chocolat, celle-ci est légère, pleines de bonnes choses (fibre, vitamine), un gout plus fruité et moins sucré que les confitures. Avec l'été qui arrive, c'est une bonne idée pour les tartines du matin au soleil..

Je vous conseille vraiment de l'essayer, vous serez tout aussi supris que moi par le résultat que vous obitendrez.

pate-abricots-secs-pommes.jpg 

Pour un pot à confiture de 340g :

- 350g d'abricots secs

- 1 pomme moyenne (Tentation pour moi)

 

Préparation :

Dans le bol d'un mixeur, mixez ensemble les abricots secs avec la pomme épépinée et épluchée puis coupée en morceaux jusqu'à ce que la texture soit lisse. Mettez ensuite en pot et conservez au réfrigérateur. Consommez-là dans les jours suivants. 

 

pate-abricots-secs-pomme.jpg

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 13:46
Ou le bonheur de faire ses confitures soi-même ! Ceux ou celles qui en font aussi vous diront certainement la même chose, les confitures maison sont incontestablement meilleures. N'ayez pas peur de vous lancer, ce n'est pas si compliqué que cela..

Autrement, je vous souhaite à tous une très bonne année 2010 !! Quelle vous soit riche en bonheur, amour, joie, santé, réussite, enfin en tout ce qui est bien ! =) Et en plein de bonnes choses gourmandes aussi ^^

confiture-de-coings.png
Les coings, je ne les ai découverts que cette année et en suis tombée amoureuse.. C'est vraiment un fruit particulier et bien parfumé, j'adore son odeur, son goût, sa couleur (sa peau jaune et la couleur ambrée une fois cuit).. C'est le fruit du cognassier, il est assez charnu et robuste, également difficile à éplucher et à couper (mais il en vaut la peine), il possède un petit duvet sur sa peau et puis lorsqu'il est mûr, il a une belle couleur jaune.
La saison des coings est de fin septembre à novembre, une période bien trop courte si vous voulez mon avis.. C'est pourquoi j'en ai fait de la confiture maison avec les derniers que j'ai pu trouver début décembre, pour pouvoir me régaler de son bon goût un peu plus longtemps.

confiture de coings 1

J'ai récemment acheté un livre sur les confitures, il s'agit du livre Mes confitures d'Aglaé Blin au éditions Rustica, la recette est d'ailleurs issue de ce livre, j'ai juste diminuer le sucre..

Pour 2 pots environ :

- 1kg de coings mûrs
- 650g de sucre
- jus de citron


Préparation :


1/ Brosser les coings afin de retirer leur petit velours. Les couper en 4, les épépiner, les éplucher soigneusement puis les couper en quartiers que vous mettrez au fur et à mesure dans une terrine d'eau froide citronnée pour éviter qu'ils ne noircissent.

2/ Dans une bassine à confiture en cuivre ou une cocotte en inox, ôrtez à ébullition 25cL d'eau avec le sucre. Dès que le sucre est fondu, ajoutez les coings parfaitement égouttés. Laissez cuire pendant 35 minutes environ à feu doux et en mélangeant souvent. Vérifiez la cuisson en versant quelques gouttes sur une assiette froide, elles doivent figer immédiatement.

3/ Ecumez si nécessaire, mélangez une dernière fois et versez-la dans les pots préalablement ébouillantés et séchés retournés sur un torchon propre. Fermez les pots aussitôt puis retournez les pots sur eux-mêmes et laissez totalement refroidir ainsi.

confiture de coings 2
Ma confiture était un peu trop cuite, cela ressemblait plus à une pâte de coings confits mais c'était honnetement très bon ! J'ai adoré la manger à la petite cuillère ou tartinée sur du bon pain complet aux céréales..


Ayant des poires qui s'ennuyaient dans ma corbeille à fruits (6-7 tout de même) j'ai donc voulu les faire en confiture.. J'ai une fois de plus pris la recette dans le livre que je possède, elles se ressemblent un peu d'ailleurs, ce qui est normal. J'ai fait de même : plus de fruits et moins de sucre que l'originale..

confiture-poire-vanille-1.png
Cette confiture, je l'ai réalisée avec ma nouvelle bassine à confiture gentiment offerte par le site Rue du commerce dont je suis maintenant partenaire. Sur ce site, vous trouverez un large choix d'ustensiles de cuisine, mais également de l'électroménager, de la hight-tech.. N'hésitez donc pas à aller y faire un tour si jamais vous avez besion d'accessoires..

confiture poire-vanille
Pour environ 3 pots de 370g de contenance :

- 1,200kg de poires (williams rouge pour moi)
- 700g de sucre
- 1 gousse de vanille (Bourbon pour moi)
- 1 citron non traité
- 20cL d'eau


Préparation :


1/ Lavez le citron, prélevez ensuite son zeste et enfin son jus, réservez.

2/ Épluchez, épépinez et coupez les poires en quartiers, les aspergez aussitôt du jus de citron afin d'éviter qu'elles ne noircissent.
Faîtes-les blanchir 2 minutes dans de l'eau bouillante, rafraîchissez-les et égouttez-les.

3/ Dans une bassine à confiture ou une cocotte en inox, portez 20 cL d'eau, le sucre, le zeste de citron et la gousse de vanille fendue. Ajouter ensuite les poires et faîtes cuire 25-30 minutes à feu vif.
La confiture est prête lorsqu'une petite portion versée sur une assiette plate froide se fige tout de suite et s'écoule lentement (cette vérification se nomme la nappe, on vérifie donc la nappe de la confiture)..
Retirez la gousse et le zeste de citron, écumez si besoin, mélangez une dernière fois et mettez versez ensuite la confiture dans les pots préalablement ébouillanté et séchés ensuite retournés sur un torchon propre. Fermez aussitôt les pots, retournez-les et laissez complètement refroidir ainsi.


Cette confiture est beaucoup plus réussie, mieux cuite, je trouve qu'elle a une agréable couleur tachetée en plus d'être délicieusement parfumée et fruitée. Je la referai certainement (j'ai racheté des poires williams rouges pour) car elle est vraiment bonne et puis 3 pots, c'est vraiment peu pour moi qui adore les confitures (et maison encore plus !).

Pour finir, une petite nouveauté concernant mon index : il est désormais tout en image, à chaque titre de recette sa photo y correspondant donc, je trouve que cela est mieux ainsi, plus joli et on voit tout de suite à quoi ressemble la recette.
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 11:26
Je suis toujours dans l'objectif de réaliser mes propres confitures et depuis mon premier essai réussi avec le miel de poire à la fève tonka (ici), cela m'y encourage encore plus.
Personnellement, j'aime beaucoup les confitures (les allégées en sucre, celles où l'on sent vraiment le goût du fruit, du genre les fruitées intense de BM si vous voyez ; celle où il y a 50-60% de sucre ne plaisent pas des masses). Le matin, lorsque je prend mon petit-déjeuner, vous pouvez constater sur ma table plusieurs pots de confiture différents (3 pots le plus souvent), ce moment-là est un moment de plaisir, il me faut ma tartine de confiture pour bien débuter la journée, car sinon, je risque d'être de mauvaise humeur..

Concernant la confiture que je vous propose aujourd'hui, j'ai décidé de tenter l'expérience avec du potiron de mon jardin. En ayant eu 2 gros (de 2-3 kilos chacun environ), je souhaitais leur dédier un autre sort que celui de la soupe. Et grand bien m'en a pris car cette confiture est vraiment délicieuse. Déjà que j'adore le potiron, alors en confiture, vous imaginez bien que cela est divin. Voilà qui fait démarrer mes journées avec bonne humeur. Et l'alliance du gingembre confit que j'affectionne énormément est très très bonne, je ne regrette pas du tout de l'avoir incorporé dans ma confiture, cela ne fait que la sublimer encore plus.
Au départ, je voulais également épicer cette confiture mais j'y ai finalement renoncé, je préférais bien ressentir le goût du potiron car les épices risquaient de le masquer. J'y ai donc mis à la place, un peu de sucre rapadura (sucre de canne complet c'est à dire non-raffiné) pour parfumer délicatement et agréablement cette confiture. C'est également ce qui donne une couleur un peu orange foncée à ma confiture qui aurait été plus orange claire si je ne l'avais pas utilisé (j'ai également utilisé du sucre de canne).



Concernant la recette, j'ai repris l'idée de râper le potiron comme pour les poires dans le miel de poire à la fève tonka que j'avais réalisé. Je ne souhaitais pas me retrouver avec de gros morceaux mais plutôt des petits et je ne voulais pas non plus mixer ma confiture à la fin car je souhaitais avoir des petits morceaux de potiron.. Oui bon, un peu compliquée je suis je sais.. ^^

Sans plus attendre, la délicieuse recette :

Pour 2-3 pots de confiture environ :

- Environ 1,100 kilogrammes de chair de potiron (j'en avais précisément 1,111 kg)
- 250g de sucre blanc *
- 100g de sucre de canne *
- 50g de sucre rapadura *
- 1 petite cuillère à soupe de jus de citron
- Du gingembre confit en petit dés à votre convenance (j'en ai mis 50g car c'est ce qu'il me restait)


(* Après bon repos de la confiture, j'ai pensé que l'on pouvait aller jusqu'à 100g voire 125g de rapadura sans trop altérer le goût du potirron et donc diminuer proportionnellement les autres sucre à votre convenance).

Préparation :

Dans une grande casserole, râpez la chair de potiron (je sais c'est assez long mais cela en vaut largement la peine) en alternant avec les sucres que vous aurez au préalable mélangés entre eux et ajoutez le jus de citron. Faites ensuite cuire sur feu doux pendant 50-60 minutes, la confiture est prête lorsque, sur une cuillère froide, elle se tient bien. Elle aura également une bonne texture et couleur. Une fois la cuisson terminée, ajoutez les dés de gingembre confit et mélangez. Versez ensuite dans vos pots à confiture au préalable ébouillantés et bien séchés, fermez-les de suite et laissez-les complètement refroidir la tête en bas.


Si vous le pouvez, attendez au moins quelques jours (une semaine serait encore mieux) pour la consommer, elle n'en sera que meilleure car les parfums plus développés.

Non stérilisés, les pots doivent être consommé dans le mois qui suit.
Vous pouvez si vous le souhaitez stériliser vos pots, pour cela il suffit de les plonger (la tête en bas pour moi) dans une grande casserole remplie d'eau, de mettre le tout à ébullition et de compter 15 minutes à partir de l'ébullition pour la stérilisation. Ainsi, vos pots se conserveront beaucoup plus longtemps, au maximum un an !


Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 20:35
Bonsoir à tous,

Tout d'abord, je vous remercie de m'avoir accordé le temps dont j'avais besoin pour pouvoir faire le point et vous annonce que je suis désormais de retour parmi vous sur la blogosphère et avec un grand bonheur d'ailleurs. Et oui, enfin, comme diront peut-être certain(e)s, surtout une (hein Sab pour ne pas citer de nom ^^ Cette fois-ci tu ne trouveras pas recette blanche sur mon blog ;} ).



Passons à la recette que je vous propose aujoud'hui, il s'agit d'un miel de poires à la fève tonka. C'est en quelque sorte une confiture, une marmelade cuite longtemps, jusqu'à ce que les fruits soient confits dans le sucre. Je l'ai découverte chez Jasmine qui elle même l'a vu chez Isa (recette originale ici).
Ces temps-ci j'ai énormément envie de faire mes propres confitures et comme je n'en avais jamais réalisé avant, j'ai demandé conseil à Jasmine et elle m'a conseillé de débuter par ce miel de poires. En effet, il est simple à réaliser pour un résultat vraiment délicieux avec une très bonne texture ! Sans plus attendre, la recette :



Pour environ 900g de confiture :


- 6 poires mûres mais fermes de taille moyenne (environ 1,400kg de poires entières, poire conférence pour moi)
- 400g de sucre
- fève tonka râpée à doser selon le goût (j'ai mis 1/2 et on la sent beaucoup donc 1/3 serait déjà mieux)*voir edit du 12 novembre ci-dessous


Préparation :

1/ Lavez et séchez bien les poires. Ôtez-leurs leur coeur et leur queue (gardez donc la peau) puis râpez-les au-dessus d'un gros chaudron en alternant avec le sucre.

2/ Faites ensuite chauffer le tout sur feu doux pendant 1h à 1h15min en remuant de temps en temps.
Ajoutez la fève tonka petit à petit (goûtez au fur et à mesure pour pouvoir contrôler le dosage sachant qu'un fois refroidi, le parfum se développe).
Ce sera prêt lorsque la couleur sera semblable au miel.

3/ Versez ensuite dans vos pots qui auront été au préalables stérilisés (ébouillantés puis retournés sur un torchon pour les égoutter) et fermez-les bien. Mettez les pots dans un grand chaudron rempli d'eau, portez à ébullition et comptez 15 minutes dès celles-ci afin de stériliser les pots. Pour ma part, j'ai mis les pots retournés dans la chaudron et aussi retournés jusqu'à ce qu'ils aient entièrement refroidi.


Nota bene : Le miel de poire devient encore meilleur avec le temps, si vous pouvez, attendez au moins quelques jours avant de le déguster (1 semaine serait encore mieux).
Avec cette stérilisation à la fin, vous pouvez le conservez à température ambiante avant ouverture pendant 1 an au moins. Une fois entammé, conservez le pot au réfrigérateur et le consommer dans les 3 semaines suivant l'ouverture.

* Edit du 12 novembre 2009 : Après environ 2 semaines de repos, j'ai ouvert un second pot et là, le goût de la confiture était parfaitement harmonieux : la fève tonka ne se faisait pas autant ressentir par rapport au moment juste après refroidissement, et on sentait bien le goût des poires. Si vous êtes patient donc, attendez avant de déguster vos confitures.

Ce miel de poires est addictif, il se laisse (trop bien) manger à la petite cuillère ou alors tartiné sur du bon pain, c'est un vrai régal.
Si vous aimez les poires, je vous conseille vivement de réaliser cette recette, vous ne serez pas déçu. Vous pouvez également varier les épices ou alors ne pas en mettre du tout non plus.

Passons maintenant à la présentation du concours de cuisine sur le thème du Chocolat auquel j'ai l'honneur de faire parti du jury. Ce concours est hébergé par le site Plurielles.fr.


Vous avez jusqu'au 10 décembre pour envoyer vos recettes à base de chocolat. Pour savoir les lots mis en jeu, je vous invite à aller voir sur leur site (cliquez sur l'image).. Je suppose qu'avec un tel thème vous ne serez pas en panne d'inspiration ! Bonne cuisine chocolatée donc !
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 10:59
Marjolaine du blog Popote et Casseroles m'a mis au défi de réaliser ses caramels au chocolat noir il y a peu, c'est donc avec plaisir que je le rélève ! =)
Je n'ai pas procédé de la même façon qu'elle par contre, n'ayant pas de micro-ondes, j'ai fait la préparation au bain-marie et au lieu de faire des petites bouchées, je l'ai mis en pot pour le tartiner par la suite (et le manger à la petite cuillère ! =P).



Voici donc le résultat que j'ai obtenu, un bon pot de 500g bien rempli (et encore, il en restait un peu dans le bol après (2 cuillère à café environ) ! Je me suis donc dévouée à manger ce qu'il restait pour ne pas gâcher.. ^^).

La sur cette photo, le caramel n'était pas encore refroidi c'est pourquoi il est aussi coulant mais je vous assure qu'une fois bien refroidi, il se tartine super bien et à une texture extra et très onctueuse !
J'en referai et vous montrerai le résultat une fois refroidi car ayant pris des photos de nuit elles sont inutilisables car on ne voit rien et puis ça me donnera une raison pour en refaire ! ^^ J'en aurais refais de toute manière, c'est tellement bon ! *.*


Passons maintenant à la recette, allez voir l'originale ici, chez Marjolaine pour les explications pour le faire au micro-ondes et je vous la remet donc avec ma façon de préparation (qui ne change pas grand chose).

Pour un bon pot de 500g :


- 200g de chocolat noir 64%
- 140g de beurre (faite moitié demi-sel moitié doux)
- 140g de sucre glace
- 200g de miel d'acacia
- 2g de fleur de sel (que j'ai rajouté, je n'avais pas de beurre salé..)


Préparation :


Dans un bol allant au bain-marie, mettez tous les ingrédients et faites fondre le tout au bain-marie en remuant de temps en temps. Une fois la préparation fondue et homogène, versez la pâte obtenue dans un pot puis laissez refroidir à température ambiante. Conservez le caramel à température ambiante également.


Franchement, merci beaucoup Marjolaine de m'avoir mis au défi de réaliser cette merveille !! On a vraiment adoré ! Et lorsqu'on tombe sur un grain de fleur de sel, humm.. c'est délicieux ! *.* J'ai hâte d'en refaire, surtout su'il me reste du miel d'acacia !! =D
Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 21:06

 

De nombreux blogueuses/eurs ont déjà expérimenté la pâte de spéculoos, pour ne pas en citer, Hilde, Mickymath ou encore Cooxinelle, et cætera... J'étais déjà assez intriguée en la voyant sur les différents blogs et me demandais comment cela devait rendre (à part que ce devait être bon bien sûr ! =P). Mais pour moi, ces recettes de pâte de spéculoos ne me convenait pas tout à fait (ne vous offensez pas surtout ceux qui l'ont faite, elle doit être très bonne quand même la votre !), c'est juste je ne voulais pas ajouter de beurre ou d'huile, j'ai donc fais une pâte à tartiner de spéculoos comme j'en avais envie (et ai l'habitude de faire au chocolat), avec seulement 2-3 ingrédients !! Ben oui, c'est tellement plus simple ! ^^

p_te___tartiner_aux_sp_culoos

Voici donc la recette de ma pâte à tartiner de spéculoos :

Pour un pot de 375g (le mien à une contenance de 500g c'est pour ça qu'il n'est pas plein) :

- 20 cL de lait concentré non-sucré
- 125g de spéculoos

(j'avais rajouté en plus quelques amandes entières réduites en poudre mais je pense que c'est meilleur sans car on doit mieux sentir les spéculoos encore)

Préparation :

Réduisez les spéculoos en miettes à l'aide d'un robot. (Laissez quelques grosses miettes, c'est encore meilleur avec quelques petits morceaux).
Faites chauffer le lait concentré sur feu doux, retirez-le du feu juste avant qu'il commence à bouillir puis ajoutez la poudre de spéculoos. Mélangez les 2 ingrédients, laisser refroidir un petit peu dans la casserole (à peu près 30 secondes, pas trop car sinon ça devient trop épais) puis mettez la pâte dans le pot (veillez à ce qu'il soit relativement frais le pot). Laissez ensuite refroidir à température ambiante sans mettre le couvercle tout de suite puis conservez au réfrigérateur. La pâte est meilleur une fois bien refroidie.

p_te___tartiner_aux_sp_culoos_1

Verdict :

Pas mal du tout pour ne pas dire trop bon !! =} Et la petite couche du dessus, humm ! Ça fait un bon goûter équilibré avec du thé, un fruit et de la brioche complète ! ;)

Le gout des spéculoos est bien présent, ce qui est délicieux et la texture est bien elle aussi, onctueuse mais pas trop donc moins écoeurante et le tout avec seulement 2 ingrédients ! Et bien ma foi, pourquoi s'en priver ?!? ^^ Bien sûr, elle ne doit pas avoir le même gout que celle qui est vendue en magasin mais elle est toute même bonne et beaucoup plus légère à mon avis ! ;) (Si mes calculs sont bons, cela fait approximativement 353 calories au 100g).

 

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans A tartiner
commenter cet article