Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 20:24

mille-feuille-3.jpgUn classique au programme aujourd'hui, le mille-feuille à la crème pâtissière vanillée et au feuilletage caramélisé. Ce n'est, en soi, pas compliqué à réaliser, surtout prenant en temps pour faire la pâte feuilletée. Vous pouvez le garnir à votre souhait, crème pâtissière au parfum de votre choix, ganache, chantilly, ect.. 

Classique, mais une fois de plus, très bon ! La pâte feuilleté maison est incomparable point de vue qualité, une texture ultra croustillante, très fine en bouche et pas du tout lourde, délicieuse vraiment. La crème pâtissière est bien vanillée et onctueuse, un régal. J'ai volontairement laissé mes mille-feuilles sans décoration, tout simple mais avec un beau feuilletage caramélisé qui se suffit à lui-même.

mille-feuille.jpg

mille-feuille-2.jpgPour 5-6 parts en fonction de la taille :

Pour la pâte feuilletée :

- 150g de farine

- 3g de sel

- 85g d'eau

- 125g de beurre doux (dur et extra-fin de bonne qualité)

- du sucre pour saupoudrer (blanc ou roux)

Pour la crème pâtissière :

- 500mL de lait

- 75g de sucre

- 4 jaunes (ou 2 oeufs)

- 50g de maïzena (poudre à crème* pour moi, ce qui renforce le côté jaune de la crème)

- de la vanille

mille-feuille-1.jpgPréparation :

Pour la pâte feuilleté :

1/ Réaliser la détrempe en pétrissant la farine avec le sel et l'eau, jusqu'à avoir une belle pâte lisse et homogène (5 min au robot vitesse 1). Formez une boule, insicez assez profondément en forme de croix, puis entreposez au réfrigérateur pendant 20-30 minutes.

2/ Au bout de ce temps, étalez le beurre au rouleau, en tapant dessus, afin d'avoir un carré de 0,7 à 1cm d'épaisseur, le beurre doit être assez souple. Sortez la détrempe du réfrigérateur et étalez-là, sur le plan de travail légèrement fariné, en un carré pas trop grand, assez pour recouvrir ensuite le beurre. Placez le carré de beurre au centre, en biais (les pointes du carré du beurre devant pointer vers le milieu des côtés de la détrempe) puis rabattre chaque pointe de détrempe sur le beurre. Le beurre doit être entièrement recouvert et la pâte ne doit pas se chevaucher.

3/ Procédez ensuite aux 2 premiers tours simples : fleurer légèrement le plan de travail si besoin, étalez la pâte (fleurez-la un peu aussi afin que le rouleau n'accroche pas) en un rectangle 3 fois plus long que large et d'environ 1 cm d'épaisseur. Replier ensuite la pâte en 3 : plier 1/3 de la pâte (une des extrémité) sur le reste de pâte puis plier l'autre extrémité (1/3) par dessus, on obtient un carré/rectangle. Tournez la pâte d'un quart de tour afin d'avoir les pliures visibles sur la droite. Voilà le 1er tour simple. Faites de même pour le 2ème tour simple (veuillez à toujours avoir les pliures à droite). Placez ensuite la pâte repliée et enveloppée de papier film, au réfrigérateur pour 20-30 minutes. Veuillez à ne pas forcez sur la pâte lorsqe vous l'étalez, car cela aura pour effet d'écrage votre feuilletage et de le déchirer !

4/ Faites les 3ème et 4ème tours, réfrigérez 20-30 minutes.

5/ Ensuite le 5ème tour, pliures à doite toujours. Étalez ensuite la pâte en un rectangle de 30*40cm sur 2-3 mm d'épaisseur (le plus régulier possible en épaisseur), veuillez à ce que le plan soit constamment assez fleuré (mais pas trop !). Enroulez votre pâte autour de votre rouleau à pâtisserie puis déroulez-la sur votre plaque bien humide. A l'aide d'une fourchette, piquer la le plus régulièrement possible partout (tout les 1/2cm). Entreposez au réfrigérateur pour 15 minutes (cela évitera à la pâte de trop se rétracter à la cuisson).

6/ Préchauffez votre four à 200°C. Sortez la plaque du réfrigérateur, saupoudrez de sucre puis enfournez ensuite votre feuilletage pour 20 bonnes minutes, le feuilleté doit être bien doré. A la sortie du four, coupez de suite les bandes de feuilletage : trois fois 40*10cm (coupez la largeur en 3 parties égales), transférez sur une grille et laissez complètement refroidir.

Pour la crème pâtissière (à réaliser après les 2 premiers tours simples) :

7/ Faîtes bouillir le lait avec la moitié du sucre. Parallèlement, fouettez les oeufs avec la vanille, le restant de sucre et la maïzena. Lorsque le lait est à ébullition, versez la moitié sur les jaunes, fouettez vivement puis versez le tout dans la casserole et faites-le cuire à feu doux et tout en fouettant, jusqu'à ce que la crème épaississe. Versez la crème dans un plat afin qu'elle refroidisse plus vite puis mettez-la au réfrigérateur.

Montage :

8/ Fouettez la crème pâtissière entièrement froide afin qu'elle soit bien lisse. Mettez-la dans une poche à douille munie d'une douille lisse de 10/12mm. Pochez ensuite la première moitié de crème pâtissière sur une bande de feuilletage, en faisant de long boudins bien réguliers et pas trop gros, placez dessus une seconde plaque de feuilletage (gardez la plus belle plaque pour le dessus, généralement c'est celle du milieu), appuyez légèrement puis pochez le reste de la pâtissière de la même façon. Placez la dernière plaque de feuilletage par dessus et appuyez légèrement. 

9/ Pour la découpe, munissez-vous d'un couteau bien tranchant (genre couteau à pain), puis coupez délicatement en "sciant" avec un angle de 45°, en 5 parts égales. Vous pouvez vous aidez d'une palette ou autre afin de maintenir le mille-feuilles lors de la découpe. Entreposez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:36

pain-au-lait-3.jpgAprès les brioches, et pour ne pas gaspiller de la levure fraîche de boulanger, voilà des pains au lait pour changer un peu. C'est la première fois que j'en réalise des maison, et il faut dire que c'est bien bon également. Plus léger que les brioches mais tout aussi moelleux, gourmand et appréciable.. La réalisation des pains au lait est très similaire à la réalisation de la brioche par ailleurs. La recette est une recette CAP pâtisserie extraite du Livre du Pâtissier.

Je les ai légèrement parfumés à la vanille pour ma part, vous pouvez mettre le parfum que vous souhaitez, également des pépites de chocolat, des fruits secs, fruits confits, etc..

pain-au-lait.jpg

pain-au-lait-1.jpgPour 16 pièces idividuelles :

- 500g de farine (T45 ou moitié T45-T55)

- 2 oeufs (100g) + 1 pour la dorure

- 220g de lait

- 20g de levure fraîche de boulanger

- 50g de sucre

- 6g de sel

- 100g de beurre doux mou en dés (pensez à le sortir du frigo et à le découper en dés 1h avant)

- arômes au choix (vanille, épices, fleur d'oranger..)

- pépites de chocolat, sucre perlé, ...

pain-au-lait-4.jpgpain-au-lait-2.jpgPréparation :

1/ Dans la cuve de votre robot, placez les oeufs, la levure délayée dans le lait tiède, l'arôme, la farine, le sucre et le sel. Pétrir en vitesse 1 pendant 2-3 minutes jusqu'à ce que le tout soit bien amalgamé puis passez en vitesse 2 pour 10-15 minutes. Au bout de ce temps, incorporez le beurre mou en dés et pétrir de nouveau pendant 5-10 minutes. La pâte reste légèrement collante, c'est normal ne vous en faîtes pas.

Si vous ajoutez des pépites de chocolat, faîtes-le en fin de pétrissage, et pétrir brièvement juste pour bien les répartir dans la pâte.

Si vous n'avez pas de robot, faites un puis avec les ingrédients secs puis versez au centre les oeufs+lait+levure(+arôme si liquide). Puis pétrissez (20 bonnes minutes au moins) jusqu'à avoir une pâte bien lisse et élastique, incorporez ensuite le beurre en dés et pétrissez de nouveau. On doit avoir une belle boule de pâte, lisse et homogène et qui a du corps.

2/ Placez-la pâte en boule dans un saladier fariné, farinez le dessus de la pâte puis couvrez le saladier d'un linge ou film étirable. Laissez pointer à température ambiante pendant 1h30-2h ou bien toute une nuit au frigo.

3/ Après la levée, détaillez des morceaux de pâte (pesez pour plus de précision) et façonnez-les comme vous le souhaitez (tresses et brioches à tête pour moi ; la forme traditionnelle est un boudin d'une 10aine de cm). Déposez les pains au lait dans un moule ou sur une plaque sulfurisée en fonction des formes réalisées puis dorez une première fois à l'oeuf entier, à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, puis laissez pointer 30-45 minutes à température ambiante.

4/ Pensez à préchauffer le four un peu avant la fin de la levée sur 180/200°C; chaleur tournante (ce que je fais, je préchauffe à 200°C puis baisse à 180°C lorsque j'enfourne la plaque).

A la fin de la levée, dorez une seconde fois vos pains au lait, parsemez de sucre perlé si vous souhaitez, puis enfournez pour 10-15 minutes pour les petits, 20-30 min pour les plus gros, le tout est d'avoir un pain au lait bien doré.

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 13:03

brioche-boulanger.jpgLa brioche du boulanger me rappelle des souvenirs d'enfance. Bien souvent, je prenais une brioche aux grains de sucre et parfumée à la fleur d'oranger lorsque l'on s'arrêtait, pour le goûter, dans la bonne boulangerie où mes parents avaient l'habitude d'aller quand j'étais petite. Elle était excellente, parfumée à la fleur d'oranger (un parfum utilisé dans le sud surtout), toute moelleuse/fondante et avec ses grains de sucre, je m'en régalais à chaque fois. Et, en attendant que l'on se fasse servir, je la dévorai des yeux bien patiemment.. Ça rappelle également les bonnes couronnes des rois briochées à la fleur d'oranger typique du sud, toutes aussi bonnes.

brioche-boulanger-1.jpgLa recette que je vous propose aujourd'hui est une bonne brioche du boulanger (ces brioches portent ce nom car la pâte ne comporte pas de lait mais une plus grande quantité de beurre servant compenser le manque  de lait pour hydrater la pâte, donner cette fabuleuse texture et goût, et permet une meilleure conservation également), extraite du livre du pâtissier.

On obtient des brioches toutes moelleuses/fondantes et délicieuses, la mie est tout simplement extra, elles se suffisent à elles-mêmes. De quoi retomber en enfance.. Toute la tablée s'en est délecté, et à les voir cuire dans le four, certains étaient ravis et impatients ! Passion de famille pour ces brioches à la fleur d'oranger et sucre perlé apparemment.. ;)

J'ai réalisé la pâte au Kitchenaid, pour ce type de pâte à brioche, il vaut mieux la faire au robot car c'est plus pratique et performant. Pour avoir réalisé cette brioche au robot et aussi à la main, le robot donne une meilleure texture de mie. Cependant, vous pouvez tout de même la réaliser à la main, ce sera un peu plus long et fastidieux pour les bras, et le résultat pratiquement identique (la mie est tout de même très bien !).  

brioche-boulanger-2.jpgPour 16 brioches individuelles :

- 500g de farine (T45 ou si possible moitié T45 + moitié T55 ou farine de force ou farine de gruau)

- 20g de levure fraîche

- 50g de sucre semoule

- 10g de sel

- 6 oeufs + 1 pour la dorure

- 250g de beurre mou en dés (pensez au moins 1h avant à le sortir du frigo et le couper en dés)

(NB du 28/07/2013 : pour certains 200g de beurre suffit et serait même mieux, la pâte lèverait un peu mieux (moins lourde du coup) et la mie toujours aussi filante ! Essayez donc ainsi si vous le souhaitez)

- arôme au choix

brioche-boulanger-3.jpgPréparation :

1/ Dans la cuve de votre robot, mettez les oeufs (légèrement battus) et l'arôme choisi, par dessus la farine, le sel et le sucre. Commencez à pétrir la pâte à l'aide de votre crochet, en vitesse 1, et lorsque le farine est presque toute incorporée, ajoutez la levure émiettée. Continuez de pétrir à vitesse 1 pendant 2-3 minutes, une fois que tout est bien homogène, passez en 2ème vitesse et laissez pétrir pendant 10-15 minutes.

2/ Au bout de ce temps, la pâte doit être bien lisse, légèrement épaisse et collante. Ajoutez ensuite le beurre en dés et laissez pétrir 5-10 minutes en vitesse 1.

3/ On obtient une pâte assez collante, c'est normal ne vous inquiétez pas. Cornez les parois de la cuve afin de rabattre la pâte vers l'intérieur et de former une boule. Parsemez très légèrement de farine sur le dessus, couvrez d'un torchon et laissez pointer à température pendant 1h30 à 2h (si elle gonfle de trop, dégazez-la un peu) ou alors toute une nuite au frigo.

4/ Sur votre plan de travail légèrement fariné, dégazez votre pâte. Si votre pâte est trop chaude, je vous conseille de la mettre 20-30 minutes au frigo afin qu'elle soit plus malléable.

Divisez-la ensuite en 16 portions égales (pour cela pesez votre pâte entière au préalable) d'environ 50-60g chacunes (vous pouvez très bien en faire moins et des plus grosses, il faudra ensuite adapter le temps de cuisson). Puis façonnez vos brioches comme vous le souhaitez (tresse, boules, parisienne, nanterre, navette, ...). Posez-les si besoin sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé puis dorez-les une première fois à l'oeuf entier battu, à l'aide d'un pinceau à pâtisserie. Laissez de nouveau pointer à température ambiante pendant 30-45 minutes, à l'abri des courants d'air.

5/ Pensez à préchauffez votre four avant la fin de la pousse sur 180/200°C, chaleur tournante (ce que je fais, je préchauffe à 200°C et lorsque j'enfourne, je baisse à 180/185°C). 

Dorez une seconde fois les brioches à l'oeuf entier, parsemez de sucre perlé puis enfournez pour 10 à 15 minutes pour les petites brioches (adaptez votre temps de cuisson en fonction de la taille de vos brioches). Les brioches doivent être joliment dorées. Sortez-les ensuite du four puis faites glisser la feuille de papier sulfurisé sur une grille avant de décoller les brioches et de les placer directement sur la grille. Laissez tiédir et régalez-vous !

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 15:57

galette-des-rois.jpgTout d'abord, bonne année 2013 ! Je vous souhaite qu'elle soit sous le signe de la joie, de la santé, de la réussite, de la gourmandise, etc... que de bonnes choses en somme !

Sans surprise, Épiphanie oblige, la première recette de l'année est une bonne galette des Rois. Une version bien gourmande et fine en bouche, une feuilletage fin et bien croustillant et surtout, une bonne couche de crème d'amande, car c'est ce qu'il y a de meilleur et souvent il n'y en a pas assez (et trop de pâte feuilletée) dans celle du commerce je trouve.

galette-des-rois-3.jpg

galette-des-rois-1.jpgJ'ai, pour la première fois, réalisé une pâte feuilletée et c'est une vrai réussite : un beau feuilletage (comme vous pouvez le constater sur les photos), une texture extra et un très bon goût. Je ne peux que vous conseiller de réaliser vous-même la votre, c'est incomparable à celles du commerce, et en plus, ce n'est pas très compliqué mais requiert simplement de l'organisation. De plus, vous pouvez la congeler facilement, alors réaliser une bonne quantité (sur une base de 500g de farine par ex cela donne 4-5 fonds de tarte de 24-26cm de diamètre) puis congelez. La prochaine fois, il faudra juste que je "soude" un peu mieux mes 2 disques de pâte..

Quant à la crème d'amande, je n'ai pas réalisé de frangipane (crème d'amande + crème pâtissière) mais simplement une bonne couche crème d'amande pour plus de gourmandise.

Au final, un beau résultat dont on ne s'est pas fait prier pour déguster une part de cette bonne galette. Certains ramassaient même leurs miettes pour les manger, voilà un bon signe d'appréciation je trouve.

(ci-dessous une photo prise en soirée avec le flash, de moins bonne qualité donc, c'est surtout pour que vous voyez mon "dessin")

galette-des-rois-2.jpgIngrédients pour une galette de 24 cm de diamètre :

Pour la détrempe de la pâte feuilletée :

- 250g de farine tamisée

- 5g de sel

- 100 à 125ml d'eau froide (125ml pour moi)

Pour le tourage de la pâte :

- 180g de beurre doux extra-fin (pas de tendre surtout ! et à 82% MG min)

 

Pour la crème d'amande:

- 85g de beurre pommade

- 100g de sucre glace (vous pouvez baissez à 85g si vous aimez très peu sucré)

- 2 oeufs

- 130 d'amandes en poudre

- 1 cuillère à café d'arôme d'amande amère (je n'en avais plus hélas mais je vous conseille)

- 20g d'amandes effilées torréfiées (facultatif)

- le zeste d'un citron (facultatif)

- 1 petite cuillère à soupe de rhum (facultatif)

 

- 1 jaune d'oeuf pour la dorure

- 1 cuillère à soupe de sucre glace pour le glaçage

galette-des-rois-4.jpg

galette-des-rois-5.jpg

Préparation :

Pour la pâte feuilletée : 

1/ Votre détrempe :

Dans un saladier ou sur votre plan de travail, creuser un puits avec la farine mêlée au sel. Y versez l'eau froide et mélangez ensuite jusqu'à avoir une pâte homogène (si vous trouvez qu'elle est trop sèche, rajoutez de l'eau), faîtes attention à ne pas trop la travailler par ailleurs. Formez une boule, incisez une croix sur le dessus puis enveloppez-la dans un film étirable puis réservez-la au réfrigérateur pour 30 minutes.

2/ Étalez votre beurre en un carré d'1 cm d'épaisseur environ, directement dans du film étirable puis réfrigérez-le également.

3/ Sortez votre détrempe du frigo puis étalez-là à l'aide d'un rouleau en forme de croix (laissez la partie centrale légèrement plus épaisse) juste assez grande pour envelopper entièrement le beurre. Placez ensuite le carré de beurre au centre et rabattez chaque coin de détrempe sur le beurre afin de le recouvrir entièrement.

4/ Procédez aux tours simples à présent :

Étalez votre pâte en un rectangle 3 fois plus long que large, surtout ne forcez jamais sur la pâte au risque voir celle-ci se déchirer. Plier à présent en 3 : ramener une extrémité de pâte jusqu'au 2/3 et rabattez le 3ème tiers par dessus (veillez à ce que ce soit bien précis, le 3ème tiers doit recouvrir pile poil l'autre morceau de pâte). Tournez la pâte d'un quart de tour afin d'avoir le pliage apparent à droite puis étalez de nouveau en un long rectangle 3 fois plus long que large, procédez au même pliage que précédemment et tournez d'un quart de tour votre pâte. Faire une empreinte de 2 points sur un coin de pâte (2 points pour 2 tours simples), cela servira de repère lorsque vous reprendrez votre tourage après le repos. Enveloppez de film étirable puis mettez au réfrigérateur pour au minimum 30 min (45-60 min seraient idéal). Là, on vient de réaliser 2 tours simples.

5/ Au bout du temps de repos, sortez votre pâte du réfrigérateur puis placez-là avec le repère des empreintes au même endroit (pliage apparent toujours à droite). Répétez l'étape 4 et faire donc 2 tours simples (une empreinte de 4 points pour savoir où on en est), placez au réfrigérateur enveloppé de film étirable 30 min au minimum.

Répétez de nouveau l'étape 5 afin d'avoir en tout 6 tours simples, enveloppez de film étirable et placez votre pâte au réfrigérateur le temps de réaliser votre crème d'amande.


Pour la crème d'amande :

6/ Dans un saladier, mettez le beurre pommade avec le zeste du citron et le sucre glace. A l'aide d'une fourchette, intégrez le sucre glace au beurre jusqu'à avoir une crème bien homogène. Ajoutez ensuite les oeufs, un par un, en veillant à ne pas trop "fouettez" la crème. Ajoutez le rhum puis les amandes, mélangez à la spatule à présent, jusqu'à homogénéisation, pas plus. Réservez à température ambiante le temps de détailler les disques de pâte feuilletée.


Montage :

7/ Étalez votre pâte en un grand rectangle de 2-3 mm d'épaisseur de façon à pouvoir découper 2 disques de 24 cm de diamètre. Découpez, a l'aide d'un couteau tranchant, les 2 disques. Placez-en un sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. (Congelez l'excédent de pâte en superposant les bouts, surtout ne pas faire de boule, ça détruirait le feuilletage !). A l'aide d'un pinceau, badigeonnez très légèrement le disque de pâte de jaune d'oeuf en prenant soin de ne pas aller jusqu'aux bords, s'arrêter à 0,5cm du bord (l'oeuf empêche la levée du feuilletage si il est sur une partie coupée de la pâte).

8/ Mettez en poche, munie d'une douille lisse, votre crème d'amande puis dressez sur le fond de pâte feuilletée en partant du centre jusqu'à 1,5 cm du bord. (si vous n'avez pas de poche à douille, versez la crème au milieu et étalez uniformément jusqu'à 1,5 cm du bord). Placez ensuite votre fève dans la crème, près du bord.

9/ Recouvrez du second disque de pâte feuilletée, pressez bien les 2 disque de pâte entre eux, en commençant par bien faire les contours de la crème en faisant des empreintes avec les doigts. Badigeonnez de jaune d'oeuf pour la dorure, en veillant à ne pas en mettre sur les bords puis réfrigérez 30 min*.

10/ Préchauffez votre four à 180°C chaleur tournante . Dorez une seconde* fois la galette puis chiquetez le tour de la galette avec le côté non tranchant d'un couteau pointu (placez les doigts dans les empreintes précédemment faites puis avec le couteau ramener la pâte entre vos doigts sans la couper), tracez votre dessin sur la galette avec le coté tranchant du couteau mais sans couper entièrement la pâte et enfin, piquez 5-6 fois votre galette afin qu'elle ne gonfle pas.

* le second dorage est facultatif, si vous voulez vous pouvez directement après le 1er dorage chiqueter/tracer votre dessin puis enfourner.

11/ Enfournez ensuite pour 50 à 60 minutes, la galette est cuite lorsque le feuilletage sur les côté commence à dorer et lorsque l'on regarde le dessous, la pâte est bien cuite au centre. Une fois cuite, sortez la galette du four, saupoudrez-la de sucre glace puis passez sous le grill afin de le faire fondre pour avoir un beau glaçage, surveillez-bien car cela va très vite (quelques secondes de trop pour moi !). Ensuite, placez-la sur une grille afin qu'elle refroidisse. Je vous conseille de la déguster tiède/température ambiance.


Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 11:40

mini-croissants.jpg

Comme pour beaucoup de choses, il suffit simplement d'oser se lancer.. La pâte levée feuilletée, je n'avais jusque là jamais tenté car ça m'a toujours donné de l'appréhension (je ne pense pas être la seule..), j'imaginais cela compliqué mais c'est surtout de la patience au final. C'est loin d'être parfait visuellement encore mais pour un début je trouve cela convenable, il va falloir de l'entraînement donc ! Quant au goût, ils sont top : le même goût que les bons croissants du boulanger et leur texture croustillantes à l'extérieur et moelleux/fondants à l'intérieur est géniale ! Un régal que tout le monde a bien apprécié chez moi (d'autant que ce n'est pas souvent qu'on prend des croissants) ! Certains les ont dégustés avec du nutella pour encore plus de gourmandises par ailleurs.. Le lendemain ils sont toujours aussi bons, moins croustillants mais il suffira de les repasser quelques minutes au four chaud pour qu'ils soient "comme neufs".

J'ai réalisé des minis-croissants car j'ai réalisé que la moitié de la recette que je vous propose, j'avais donc moins de pâte et j'ai trouvé plus pratique de les faire en petits. Je vous mets la recette originale pour obtenir de gros croissants (mais vous pouvez en réaliser des minis aussi, des croissants, des pains au raisins..). Je précise que la recette est une recette du CAP pâtisserie. Je suis allée chez Rève de Gourmandises pour avoir le cheminement précis des différentes étapes.

La préparation est assez longue vu tout le temps de repos, mais ça vaut le coup et ce n'est pas si compliqué que cela.

mini-croissants-1.jpg

mini-croissants-3.jpg

Pour 16 à 20 croissants de taille normale :

- 500g de farine 

- 10g de sel

- 50g de sucre

- 20g de levure fraîche de boulanger

- 125mL de lait tiédi

- 125mL d'eau froide

- 300g de beurre (un beurre de bonne qualité, à 82% MG min, de tourage dans l'idéal)

- un oeuf battu pour la dorure

mini-croissants-2.jpg

Préparation :

1/ Délayez la levure fraîche dans votre lait bien tiède.

Dans un saladier/à même votre plan de travail/bien dans votre robot (avec crochet ou fouet plat) si vous en possédez un, versez la farine et faîtes un puits. Y mettre le sel, le sucre, l'eau froide et le lait tiède avec la levure. Mélangez la pâte à la main (ou au robot) et lorsque la pâte s'est formée, pétrir pendant 15-20 minutes à la main (5 minutes au robot). La pâte doit être lisse et élastique. Formez ensuite une boule et mettez-la dans un saladier que vous couvrirez avec un film. Laissez reposer à température ambiante jusqu'à ce qu'elle double de volume, enter 30-60 minutes. 

A ce terme, rompez la pâte et dégazez-la, reformez une boule, incisez une croix sur le dessus puis la remettre dans le saladier que vous couvrez à nouveau, laisser pointer (pousser) 1 heure (ou bien toute la nuit au frigo, ce que j'ai fait).

2/ Pendant ce temps, étalez votre beurre froid en un carré de 1 cm d'épaisseur dans du film étirable puis réservez au frigo.

3/ Quand la détrempe à fini de pointer et est bien froide, la mettre sur votre plan de travail légèrement fariné puis écarter chaque coin de la croix vers l'extérieur. Étalez ces "coins" de sorte à avoir une croix de pâte de façon à pouvoir recouvrir le carré de beurre avec chaque côté (cela forme plutôt un "plus"). Veillez à garder la partie centrale un peu plus épaisse.

Mettez ensuite le carré de beurre au centre de la pâte puis recouvrez-le entièrement avec chaque bout de pâte.

NB : il est important que le beurre et la détrempe soient à le même température, si le beurre est trop dur, sortez-le pendant que vous étalez votre détrempe. 

4/ Veillez à ce que votre plan de travail soit assez fariné en permanence, n'hésitez pas fariner légèrement dès que nécessaire. 

Étalez votre pâte en un long rectangle d'un centimètre d'épaisseur et d'une longueur faisant 2/3 fois la largeur, surtout ne pas forcer sur la pâte, elle risquerait de se déchirer. 

Il y a maintenant 2 possibilités : 3 tours simples ou 1 double+1simple (ce que j'ai réalisé). Je vous invite à aller voir sur le site de Rêves de gourmandises ICI pour les images.

Pour le tour double, replier chaque extrémité de la longueur vers le milieu de la pâte puis repliez-les l'une sur l'autre. Faîtes un quart de tour à la pâte, de façon à avoir les plis sur la droite et ne voir aucun plis sur la gauche. Faîtes une marque de repère sur le coin gauche, vous replacerez votre pâte exactement dans ce sens après le repos. Mettez au frigo 30 minutes.

5/ Au bout des 30 minutes, sortez la pâte du frigo, placez-la avec le repère au bon endroit et étalez-la de nouveau en un long rectangle, sur 5-6mm d'épaisseur, et de longueur faisant 2/3 fois la largeur.

Procédez au tour simple : repliez une extrémité de la longueur au 2/3 de la pâte et recouvrez avec l'autre extrémité sur 1/3, essayez de faire un pliage assez précis. Faîtes un quart de tour à la pâte de la même façon, de nouveau un empreinte de doigt puis mettez au frigo 30 minutes.

6/ 30 minutes plus tard, étalez votre pâte en un rectangle de 40*60cm et sur 3mm d'épaisseur. Coupez-le en deux de sorte à avoir des rectangles de 20*60cm. Coupez dans chaque rectangle des triangle ayant pour base 12cm et donc une longueur de 20cm, gardez les éventuelles rognures. Pour des minis, une base de 5-6cm et une longueur de 9-11cm.

7/ Le façonnage : la aussi les images valent mieux que les mots, regardez ICI chez Rêves de gourmandises.

8/ Après les avoir façonner, mettez vos croissants sur une plaque à pâtisserie en les espaçant un peu, dorer une première fois à l'oeuf entier puis laissez pousser 2h à T°ambiante, 1h30 à 26/27°C ou 1h à 30°C avec la fonction étuve de votre four.

9/ Préchauffez votre four à 180°C chaleur tournante, si possible. Dorer une seconde fois à l'oeuf entier puis enfournez pour 10-15 minutes, surveillez bien votre cuisson. A la sortie du four, mettez-les sur une grille pour qu'ils refroidissent puis dégustez.

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 10:04

tresse-orange-gingembre3.jpgIl y a environ 2 ans, j'avais déjà réalisée cette brioche pour mes anciens collègues de boulot, je n'avais pu prendre de photos pour la poster sur mon blog et je m'étais donc promise de la refaire pour justement vous la proposer car elle en vaut la peine, mes collègues l'avaient beaucoup appréciée par ailleurs, elle avait vite filée en salle de pause.. A l'époque, je l'avais faite au gingembre confit & raisins secs.

On obtient une brioche très moelleuse et pas sèche du tout. Cette fois-ci, c'est ma famille qui s'en régalé..

J'avais repéré la recette sur le site Le Pétrin, le fait qu'elle utilise du jus d'orange dans sa pâte m'avait intriguée à l'époque.. Vous pouvez bien entendu utiliser du jus en bouteille si vous n'avez pas d'orange à disposition, une autre sorte de jus aussi si vous préférez, remplacer par du lait (animal ou végétal)...

tresse-orange-gingembre0.jpgtresse-orange-gingembre2.jpg

Ingrédients :

- 550g de farine (n'ayant plus assez de farine de blé blanche, 250g juste, j'ai fait un mix avec un reste de farine T110 et de la farine de 5 céréales également..)

- 1 sachet de levure boulangère

- 35g de sucre (rapadura pour moi)

- 250 mL (250g) de jus d'orange fraîchement pressées (oranges sanguines pour moi ; 4 oranges environ)

- 20 mL (20g) de liqueur d'orange ou de fleur d'oranger

- 60 mL (20g) d'eau

- 1 jaune d'oeuf

- les zestes d'une à 3 oranges

- 1 cuillère à café de sel fin

- 40g de beurre mou en dés et à température ambiante

- 100g de gingembre confit en morceaux

- 50g d'abricots secs en morceaux

- un blanc d'oeuf pour la dorure

- un peu de lait pour la dorure

- de sucre perlé

tresse-orange-gingembre1.jpg 

tresse-orange-gingembre.jpgPréparation :

1/ Dans un saladier à bords hauts, mêlez la farine avec la levure boulangère à la cuillère en bois puis ajoutez le sucre et mélangez. Y creuser un puits et versez le jus d'orange, les zestes, l'eau, la fleur d'oranger et le jaune d'oeuf, mélangez à la cuillère en bois en partant du centre pour incorporer la farine petit à petit, mélangez ainsi jusqu'à avoir une pâte bâtarde, ni trop sèche ni trop collante et si besoin, ajustez avec du jus ou de la farine en fonction de la texture de la pâte et de la capacité d'absorption de la farine.

Pétrir la pâte pendant quelques minutes, incorporez ensuite le sel dissous dans une cuillère à soupe de jus d'orange puis le beurre mou en dés. Pétrissez la pâte pendant une dizaine de minutes, jusqu'à avoir une pâte souple et lisse sans être trop collante. Incorporez ensuite le gingembre confit et les abricots secs en malaxant juste assez pour les répartir de façon homogène.

Placez la pâte dans un grand saladier huilé puis laissez-la reposer pendant 1h30-2h dans un endroit relativement chaud (dans le four à 30°C pour ma part), la pâte doit doubler de volume.

2/ Versez la pâte sur le plan de travail légèrement fariné, la dégazer un peu puis la couper en 3 pâtons égaux (370g environ), formez des boudins grossier puis couvrez d'une torchon et laissez la pâte se détendre 5 minutes. Allongez ensuite les boudins en boudins de 40cm environ. Transvasez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé puis formez une tresse en soudant les extrémités. Couvrez la tresse d'un torchon propre puis laissez lever pendant 45 minutes (dans le four chaud à 30°C pour moi). Si vous ne voulez pas vous embêter avec une tresse, vous pouvez faire des boules de pâte que vous disposerez dans un moule à cake, ou réaliser une autre forme, c'est selon vos préférences.

3/ 10 minutes avant la fin de la 2nde poussée, pensez à préchauffer le four à 180°C (sortez la brioche du four si vous l'aviez mise à pousser dedans). A l'aide d'un pinceau à pâtisserie, dorez la tresse avec le blanc d'oeuf mélangé à un peu de lait puis saupoudrez de sucre perlé. Enfournez pour 25-30 minutes à 180°C, la brioche doit être bien dorée. Lors de la cuisson de la brioche, j'ajoute dans le four une coupelle d'eau chaude afin de donner plus d'humidité et donc de moelleux à la brioche.

 

Si vous possédez un robot, vous pouvez bien sur réaliser la pâte au robot.. Pour ma part, même si j'ai une machine à pain, je préfère réaliser mes brioches à la main..

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 18:54

brioche cannelle rapadura 2

brioche-cannelle-rapadura-0.jpg

Comme il me restait de la levure boulangère fraîche après avoir réalisé mon Kringel Estonien au lemon curd & cranberries, j'ai donc réalisé une autre brioche pour éviter de trop la gaspiller et pour régaler tout le monde par la même occasion. Celle que je vous propose aujourd'hui me tentait beaucoup également, de part ses parfums et sa belle originalité dans sa forme. Je l'ai découverte sur un site anglais (Zomm Yummy) et l'ai de suite mise de côté pour la réaliser lorsque la motivation serait présente. N'ayez crainte en la voyant, elle n'est pas si compliquée que cela à réaliser, ce n'est pas plus compliqué qu'un chinois ou des escargots briochés car c'est en gros la même chose, il n'y a que le façonnage qui diffère.. Comme je dis à chaque fois, il suffit juste d'avoir de la patience et d'aimer mettre la main à la pâte (si on a pas de robot). 

brioche-cannelle-rapadura-4.jpgAu final, un délicieux résultat : une jolie brioche bien moelleuse et une délicieuse garniture à la cannelle & sucre rapadura qui caramélise sur tout le tour de la brioche (regardez sur les photos..). Elle a eu un franc succès chez moi, tout le monde a adoré ! Et dégustée tiède à la sortie du four, hummm... un vrai régal ! Voilà un plaisir bien simple mais que j'apprécie beaucoup.

brioche-cannelle-rapadura.jpg

Pour un moule à cake :

- 385g de farine

- 50g de sucre

- 17g de levure boulangère fraîche

- 1/2 cuillère à café de sel

- 2 oeufs

- 60g de beurre doux fondu et tiédi

- 80g de lait tiède (lait ribot pour moi)

- 60g d'eau (de source)

- 1 cuillère à café de vanille (en poudre pour moi)

Pour la garniture : 

- 175g de sucre (125g de rapadura + 50g de sucre blanc ; 200g initialement)

- 2 cuillère à café de cannelle (pour ceux qui ont bien l'habitude de la cannelle, j'en rajouterais bien une cuillère à café..)

- 60g de beurre

- 20g de miel

brioche cannelle rapadura 1

brioche-cannelle-rapadura-3.jpgPréparation :

1/ Dans un saladier, mélangez la farine avec le sucre et le sel, réservez.

Dans un bol, battez les oeufs ; dans un autre bol, diluez la levure fraîche dans le lait tiède et incorporez-y le beurre fondu tiédi, l'eau et la vanille. Remuez un peu puis réservez.

2/ Versez le mélange de lait sur le mélange de farine puis mélangez à la spatule en bois. Ajoutez les oeufs et pétrir la pâte jusqu'à ce que les oeufs soient bien incorporés. Ajoutez les 105g de farine restant et pétrir pendant 10-15 minutes à la main (5-7 minutes au robot), la pâte doit être souple, élastique et se décoller des parois. Transvasez la boule de pâte dans un saladier propre et recouvrez-le d'un torchon ou de film étirable, comme vous préférez. Laissez reposer la pâte dans un endroit assez chaud (dans le four à 30°C par exemple) pendant environ 1 heure, la pâte doit doubler de volume. Pour ma part, j'ai fait une pousse lente au réfrigérateur en la laissant toute la nuit.

3/ Au bout de ce temps, étalez la pâte en rectangle sur une épaisseur de 4-5 mm, sur un plan de travail fariné.

Faîtes fondre le beurre de la garniture avec le miel et pendant ce temps, mélangez les sucres et la cannelle, réservez. Versez sur la pâte le beurre fondu de façon à en mettre partout puis étalez au pinceau à pâtisserie. Saupoudrez ensuite du mélange de sucres et cannelle, appuyez légèrement avec le dos d'une cuillère pour faire "adhérer" le sucre sur la pâte.

4/ Pour le façonnage : coupez la pâte, en largeur, en 6 bandes égales. Superposez ces bandes en faisant attention à ne pas faire tomber tout le sucre, puis coupez le tout en 6 bouts égaux, on se retrouve donc avec 6 carrés de 6 bouts de pâte. Déposez ces paquets de pâte en travers dans votre moule à cake, les uns collés aux autres (si tout ne rentre pas, faîtes cuire le reste dans un moule à muffin). Faîtes ensuite lever la brioche pendant 30-45 minutes dans un endroit chaud (le four à 30°C).

5/ Pensez à préchauffez votre four à 175°C avant la fin de la pousse (avec une coupelle d'eau chaude) puis faîtes ensuite cuire la brioche pendant 25-30 minutes, la brioche est cuite lorsqu'elle est bien dorée. Sortez-la du four et attendez 20-30 minutes avant de la démouler pour que le caramel qui s'est formé lors de la cuisson refroidisse assez. Déposez-le ensuite sur votre plat de présentation et dégustez avec gourmandise..

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:40

kringel-estonien-2.jpgVoici donc la gourmandise que j'ai réalisé avec la majeure partie du lemon curd publié dernièrement. Si vous parcourez activement la cuisinosphère, vous aurez sans doute remarqué que la recette de brioche que je vous propose aujourd'hui a fait l'objet de plusieurs articles sur différents blogs. Si j'ai bien compris, un groupe de blogueuses se donnent de temps en temps des défis (autour de la boulange principalement) et chacune d'elles doivent donc le relever puis évidemment, mettre le résultat sur leur blog. Le dernier défi en date étant de réaliser un kringel estonien, une couronne briochée, torsadée et fourrée, il y en a donc eu quelques unes sur la toile. Dès que j'ai vu ces brioches, j'ai eu l'envie d'en réaliser une, je trouve leur aspect très joli et original. Et apparemment, je ne suis pas la seule à avoir été conquise..

La recette initiale se trouve chez Iza ici, Manue l'a reprise également et vous retrouverez chez elle toute la liste des blogueuses ayant réalisé la brioche dans le cadre du défi.

kringel-estonien.jpgVous pouvez garnir la brioche de ce que vous souhaitez, Nut...a, confiture, crème pâtissière, et caetera.. J'ai choisi de garnir la mienne de lemon curd et de cranberries, un duo bien sympathique et qui est apprécié chez moi. En ce qui concerne la pâte, si vous préférez utiliser une recette fétiche que vous avez l'habitude d'utiliser pour réaliser des chinois ou escargots briochés, c'est tout à fait possible, vous n'avez qu'à reprendre l'idée du façonnage.

kringel-estonien-1.jpgInutile de préciser le succès qu'a eu la brioche chez moi, ils l'ont tous beaucoup apprécié et ne se sont pas fait prier pour se resservir. Seul bémol que je peux faire, je trouve que la brioche obtenue est quand même assez petite.. ;-)

kringel-estonien-3.jpgPour la brioche :

- 300g de farine

- 12 cL (120g) de lait tiède

- 1 cuillère à café de sucre en poudre

- 1 oeuf

- 30g de beurre mou (à température ambiante)

- 14g de levure fraîche de boulanger

- 1 pincée de sel

Pour le fourrage lemon curd & cranberries :

- 4 citrons bio

- 150g de sucre

- 1 cuillère à soupe de maïzena

- 2 oeufs bien battus

- 2-3 poignées de cranberries

Pour la dorure :

- un jaune d'oeuf

- un peu de lait

kringel-estonien-4.jpg

Préparation de la brioche :

1/ Délayez la levure émiettée et le sucre dans le lait tiède (surtout qu'il ne soit pas trop chaud, cela tuerait la levure), mélangez bien.

Dans un saladier, mélangez la farine avec la pincée de sel et le beurre mou en dés. Ajoutez le lait et l'oeuf, pétrir jusqu'à avoir une pâte lisse, élastique et non collante. Couvrez d'un linge propre et laissez lever jusqu'à ce qu'elle double de volume, 1h30 environ (je fais lever mes brioches dans le four à 30°C). En attendant, préparez le lemon curd.

2/ Au bout de ce temps, déposez la pâte sur le plan de travail légèrement fariné puis l'étaler en un assez grand rectangle de 3-4 mm d'épaisseur.  Étalez le lemon curd sur la pâte (il m'en restait un petit peu après), parsemez de cranberries puis roulez la pâte en boudin par le côté le plus long (une longueur donc). Coupez-le en 2, sur la longueur toujours, torsadez les 2 brins puis formez une couronne en joignant les 2 extrémités (je vous conseille de réaliser la couronne sur votre plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, cela évitera le "transport" du plan de travail à la plaque à pâtisserie..). Dorer la couronne au pinceau avec le jaune d'oeuf mélangé dans un peu de lait puis laissez ensuite lever la brioche pendant 1h environ (toujours dans le our à 30°C pour moi).

3/ Pensez à préchauffer le four à 180°C (sortez la brioche avant si vous l'avez mise à lever dans le four..). Après la seconde levée, redorer la brioche avec une partie du restant du jaune d'oeuf+lait, puis enfourner pendant 20 minutes environ à 180°C. J'ai pour habitude de mettre une coupelle d'eau chaude dans le four pendant que la brioche cuit, cela apporte de l'humidité dans le four et les brioches en sont moins sèches. La brioche est cuite lorsqu'elle commence à dorer. A la sortie du four, saupoudrez de sucre glace et régalez-vous !

Préparation du lemon curd :

Lavez, zestez et pressez les citrons. Mettre le zeste et le jus des citrons dans une casserole, y diluer la maïzena puis le sucre. Faîtes cuire environ 5 minutes sur feu doux puis ajoutez les oeufs bien battus et faîtes cuire sur feu moyen/vif jusqu'à ce que cela épaississe, et tout en mélangeant. Réservez ensuite jusqu'à l'utilisation pour la brioche puis mettez le reste en pot s'il vous en reste (ou dégustez à la petite cuillère, c'est vous qui voyez..).



Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 15:49

brioche-julia.jpgbrioche-julia-1.jpgCette recette de brioche est assez fréquente sur la blogosphère, et pour cause, elle a du succès auprès de ses confectionneurs. Ça fait un bon moment que je l'ai repéré, je l'ai gardée en tête en attendant d'être vraiment motivée à la réaliser. La motivation et l'envie d'une brioche venues, je m'y suis attelée. Au final elle n'a rien de compliqué à réaliser, il faut juste un bon robot pétrisseur ou au pire, de bons bras, en plus de s'armer de temps et de patience.

brioche-julia-3.jpg

La brioche a bien plu aux différents goûteurs, il est vrai qu'elle a un bon goût et qu'elle est assez moelleuse.

Néanmoins, la prochaine fois j'essayerai de la réaliser différemment (à la main plutôt et pas au fouet électrique avec embout crochets, oui je suis courageuse vu le temps qu'il faut pétrir.. Et en forme de tresse.) afin d'avoir un meilleur résultat et je modifierai la cuisson également car la brioche ne correspond pas tout à fait à ce que je recherche à obtenir, elle n'était pas filante comme est sa réputation en ce qui me concerne (mais je précise que je me suis trompée de programme à mon four..).

J'ai chipé la recette chez Trinidad, mais elle est aussi chez Rdv aux mignardises, ... Allez voir leur résultat à elles aussi, comme ça vous pourrez comparer et vous faire une meilleure idée de la brioche car elles 2 disent que cette brioche est merveilleuse..

brioche-julia-2.jpg

Pour l'éponge :
- 85 ml de lait entier tiède
- 1 sachet de levure instantanée de boulanger ou 20g de fraîche

- 1 oeuf
- 180 g + 180g de farine

Pour la brioche :

- L'éponge
- 70 g de sucre
- 1 demie cuillère à café de sel
- 4 oeufs battus
- 200 g de farine
- 170 g de beurre à température de la pièce (penser à le sortir du frigo plusieurs heures et même la veille avant de faire la recette. Il ne doit pas être "huileux" mais juste mou.) 

- 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger ou un autre parfum

brioche-julia-4.jpg

Préparation :

1/ L'éponge :

Commencez par tiédir le lait puis y diluer la levure fraîche dedans, versez dans un bol du robot avec tous les autres ingrédients (sauf les 2e 180gr de farine) puis faîtes tourner le robot quelques minutes, raclez les bords et versez sur cette pâte les 180gr de farine restante sur toute sa surface et couvrez le bol d'un torchon.
Laissez pousser 30 à 40 minutes à température ambiante. L'éponge est prête lorsque la farine craquelle bien sur sa surface.

2/ La brioche :
Versez le sucre, le sel, les oeufs battus et l'arôme sur l'éponge, mettez le robot en route à vitesse moyen/bas pour incorporer les ingrédients. Ajoutez la farine très progressivement, continuer à battre puis monter la vitesse à moyen pour pétrir. La pâte doit être relativement cohésive et ferme, elle doit "claquer" bruyamment sur les côtés du bol.
Pétrir pendant 15 minutes, la pâte va "s'enrouler" autour du crochet. De temps en temps arrêtez la machine et décrochez la pâte pour la retourner dans le bol. En profiter pour racler les côtés du bol.
3/ Incorporez le beurre:
Baissez la vitesse du robot à moyen-bas et ajouter le beurre une cuillère à soupe à la fois. La pâte va se "désintégrer" en morceaux. Continuez de pétrir jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau cohésive avant d'ajouter la cuillère de beurre suivante, arrêtez la machine pour racler les côtés du bol de temps en temps.

4/ Une fois le beurre tout incorporé, augmentez la vitesse du robot à moyen fort et pétrir encore 5 minutes. Au total, il faut avoir pétri de 30 à 40 minutes.
5/ Beurrez un grand bol, mettez la pâte à brioche en boule et tournez-la dans le bol pour qu'elle s'enduise de beurre sur toute sa surface.
Laissez pousser à température ambiante dans le bol couvert de film étirable pendant 2h00 à 2h30 environ. Important : Surveillez quand-même car si cela a doublé de volume avant la fin des 2h00, il faut arrêter la pousse.

Poussée lente:
Prenez la pâte par dessous avec une main et la soulever puis la laisser tomber. Continuez le mouvement tout autour de la circonférence de la pâte.
Bien envelopper la pâte de film plastique et la mettre au réfrigérateur pour 4h00 à 6h00 minimum et jusqu'à une nuit. Après ce temps, la pâte à brioche est prête à être façonnée comme vous le désirez.

6/ Façonnez, dorez au jaune d’oeuf et laissez lever de nouveau 1H30 environ. Puis enfourner à 180°C entre 20 et 35 min (tout dépend de la taille donnée à la brioche).


Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 11:41

lazy-loaf-multicereales.jpgA la base, je ne voulais pas publier cette recette car c'est la sensiblement la même que pour le lazy loaf sarrasin, cidre et flocons de 5 céréales (en plus d'avoir un aspect extérieur semblable..). Seulement voilà, je l'ai trouvé tellement bon, que pour moi il méritait tout de même sa place ici et que je vous en parle. Il est aussi super moelleux, même 2 jours après et délicieux toasté (comme le dirait Annellenor.. ^^) !

Ça vous montre également qu'une recette est vraiment déclinable selon ses envies, il suffit juste de savoir bien s'y prendre. Pour le lazy loaf, il faut toujours veiller à avoir assez de farine de blé pour le gluten et que la pâte puisse gonfler et monter. Après, libre à vous de mettre ce que vous souhaitez dedans, de l'épicer si vous le souhaitez, enfin, faites selon votre envie (j'en ai réalisé un au muesli au fruits rouges, un au cacao et gingembre confit, un sarrasin et cidre, et maintenant celui-ci). Allez voir chez Annellénor, il y en a de plusieurs sortes aussi, même des sucrés que j'ai bien envie d'essayer d'ailleurs..

J'adore les pains aux céréales, il me semble l'avoir déjà dit sur mon blog, mais je le dit de nouveau. C'est vraiment ce que je préfère, toutes les sortes de pain à base de farine complète ou de graines de céréales qui peut exister, je trouve que c'est plus goûteux (en plus d'être meilleur pour la santé). Mais il peut m'arriver d'apprécier de bonnes baguettes de temps en temps cependant (quand il ne reste plus que ça en vente la plupart du temps d'ailleurs.. ;-) ).

lazy-loaf-multicereales1.jpg

Pour un moule à cake normal :

- 250g de farine de blé T110

- 250g de farine complète de 5 céréales

- 75g de mélange de graines (lin brun, tournesol, sésame et flocons de seigle malté pour moi)

- 1 sachet de levure chimique tamisée (ou 2 cuillères à café de bicarbonate de sodium)

- 1 cuillère à café de rapadura (ou de sucre roux)

- 1 cuillère à café de sel

- 500g (50cL) de lait ribot

- 140 environ d'eau de source à température ambiante (plus d'eau pour les farines complètes car elles ont tendance à en absorber plus que les non complètes)

- 1 poignée de flocons de 5 céréales pour le dessus

lazy loaf multicéréales2

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, huilez votre moule à cake.

Dans un grand saladier, mêlez intimement tous les ingrédients secs. Faîtes un puits puis versez-y le lait ribot et l'eau, mélanger avec une cuillère en bois jusqu'à ce que ce soit homogène. La pâte doit avoir l'apparence d'une bouillie épaisse, si vous estimer que c'est trop sec, rajoutez un peu d'eau.

2/ Versez la pâte ainsi obtenue dans votre moule à cake, saupoudrez de flocons de 5 céréales et faîtes cuire 50-65 minutes à 180°C, il est cuit lorsqu'il est doré, qu'il sonne creux et qu'une lame d'un couteau en ressort propre. Laissez ensuite refroidir 10 minutes dans le moule avant de le démouler sur une grille pour qu'il refroidisse complètement.

Repost 0