Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 14:03

choux-choc-passion-1.jpgLors de mon court séjour à Paris, j'ai goûté (entre autre) au macaron mogador de Pierre Hermé (chocolat au lait & fruit de la passion), et je n'ai qu'une chose à dire, il est excellent ! J'adore cette ganache ! Ayant son livre Best-Of où se trouve la recette de cette ganache, j'ai donc pu la réaliser moi-même pour faire découvrir à la famille cette association. A la base je devais réaliser les macarons mais une petite cata (macarons tombés par terre par inadvertence et donc cassés..) m'a fait changer mes plans. J'ai donc réalisé des choux cacao pour ensuite les garnir, comme vous pouvez le voir sur les photos. Toute la tablée a bien apprécié ce dessert et cette ganache, la framboise apporte une petite note supplémentaire bien agréable. 

choux-choc-passion.jpgIngrédients pour 5-6 pièces (en fonction de la taille des choux) :

Pour la pâte à choux au cacao :

- 63g de lait

- 62g d'eau

- 50g de beurre

- 70g de farine tamisée

- 10g de cacao tamisé

- 2g de sel

- 6g de sucre semoule

- 2 œufs

Pour la ganache chocolat-passion (de P. Hermé donc) :

- 550g de chocolat au lait de couverture à 40% de cacao (é défault pâtissier)

- 250g de jus de fruits de la passion (la chair de 10 fruits de la passion passée au tamis pour obtenir le jus)

- 100g de beurre coupé en morceaux à température ambiante

Déco : Framboises fraîches, amandes effilées, sucre glace tamisé

choux-choc-passion-2.jpgchoux-choc-passion-3.jpgPréparation : 

Commencez par préparer la ganache :

Faîtes fondre, à moitié, les pistoles de chocolat au lait au bain-marie. Portez le jus de fruits de la passion à ébullition et versez-le, en 3 fois, sur le chocolat au lait, en mélangeant vivement à la spatule entre chaque ajout. Ajoutez ensuite le beurre en morceaux (la ganache doit être à environ 60°C), et mélangez jusqu'à avoir une ganache lisse. Filmer la ganache au contact puis réfrigérez pour 2h afin qu'elle raffermisse.  

Pour la pâte à choux :

1/ Préchauffez le four à 210°C, chaleur statique. Mêlez la farine avec le cacao puis réservez.

2/ Portez ensuite l'eau, le lait, le sel, le sucre et le beurre à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine+cacao et mélangez vivement. Replacez sur feu moyen pour desséchez la pâte pendant 1-2 min tout en mélangeant vivement avec une spatule, la pâte doit former une boule lisse et se détacher de la casserole/spatule. Placez ensuite la pâte dans un saladier, ajoutez les œufs, un par un, en mélangeant bien entre chaque ajout.

3/ Dressez ensuite, sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson et à l'aide d'une poche à douille munie d'une douille cannelée (PF14 par ex), des rangées de 5 choux décalés les uns par rapport aux autres, d'un diamètre de 2-3 cm environ, et veillez à ce que tous les choux d'une rangée se collent puis parsemez d'amandes effilées. Enfournez ensuite pour 20 minutes à 200°C puis 15-20 minutes à 180°C. Pendant la deuxième partie de cuisson, pensez à entrouvrir rapidement la porte du four 2 fois afin de faire échapper la vapeur d'eau. A la sortie du four, placez la plaque sur une grille et laissez totalement refroidir.

Montage :

1/ Coupez les choux en 2 horizontalement. Placez les fonds sur votre plat de présentation puis saupoudrer les "chapeaux" des choux de sucre glace.

2/ A l'aide d'une poche à douille munie d'une douille cannelée, réalisez une rosace à 2 étages de ganache chocolat-passion dans chaque choux afin de bien les garnir. Placez une framboise au milieu de chaque rosace de ganache puis placez les chapeaux en biais sur chaque choux (séparez-les si besoins). Piquez par-ci par-là les rosaces avec quelques amandes effilées torréfiées. Conservez au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 10:03

religieuses-chocolat.jpgAprès des éclairs au citron (ici-clic), je poursuis ma lancée dans la pâte à choux avec des religieuses au chocolat (mes 1ères !) et des éclairs chantilly fraise-framboise. La crème pâtissière au chocolat maison (et toute fraîche) est carrément bonne, rien à voir, à condition d'utiliser un chocolat de qualité bien entendu (Valrhona pour moi). Une amie, raffolant des éclairs chocolat, est passée pour s'en régaler, elle était ravie ! Le reste de la famille, assez fana eux aussi, ont beaucoup aimé également, surtout cette crème pâtissière chocolat.. Quant aux éclairs chantilly, un style différent qui a tout aussi été apprécié.

eclair-chantilly.jpgPar ailleurs, vous avez peut-être remarqué de vous-même, j'ai le plaisir de vous annoncer que mon blog est désormais site à par entière (pour au moins 1 an) ! Vous me trouverez donc à l'adresse wwww.leplaisirduchocolat.com à présent mais le lien over-blog est toujours actif et redirige automatiquement au site.

religieuses-chocolat-1.jpg

religieuses-chocolat-2.jpgPour 8 religieuses et 6 à 8 éclairs :

Pour la pâte à choux :

- 125g de lait

- 125g d'eau

- 100g de beurre

- 3g de sel

- 160g de farine

- 4 à 5 oeufs (225g à 250g)

Pour la crème pâtissière au chocolat :

- 500 ml de lait

- 2 oeufs

- 50g de sucre semoule

- 40g de maïzena

- 100g de chocolat noir en morceaux

Pour la chantilly :

- 200g de crème fleurette

- 20-25g de sucre glace

- de la vanille

Pour la finition :

- 1 oeuf pour la dorure 

- fondant (200-250g) + eau (15-20g) + cacao (en quantité suffisante)

- fraises et framboises

- sucre glace

eclair-chantilly-1.jpgPrépraration :

Commencez par la crème pâtissière :

1/ Dans une casserole, portez le lait avec la moitié du sucre à ébullition. Parallèlement, faîtes blanchir les oeufs avec l'autre moitié de sucre, et faîtes fondre doucement le chocolat au bain-marie.

2/ Lorsque le lait est bouillant, versez-en la moitié sur les oeufs+sucre, fouettez vivement, puis remettez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux/moyen, sans cessez de fouettez, jusqu'à ce que la crème arrive à ébullition et épaississe. Hors du feu ajoutez le chocolat puis versez dans un plat à gratin afin qu'elle refroidisse plus vite. Entreposez au réfrigérateur pour qu'elle refroidisse.

La pâte à choux :

3/ Préchauffez votre four à 240°C.

Portez l'eau, le lait et le beurre à ébullition. Ajoutez ensuite, la farine tamisée en une seule fois, hors du feu. Mélangez vivement à la spatule et lorsque c'est homogène, remettez la casserole sur le feu jusqu'à ce que la pâte se détache de la paroi de la casserole, de la spatule et forme une boule bien homogène. Retirez du feu et mettez la pâte dans un saladier. Laissez refroidir quelques instant avant d'incorporer les oeufs un à un. Attention aux 2 derniers oeufs, il ne faut pas avoir une pâte trop liquide, pour cela je vous conseille de fouettez le dernier et de l'ajouter vraiment peu à peu car il se peut qu'il ne faille pas l'utiliser entièrement (en fonction de la taille de vos oeufs vous pouvez en avoir besoin que de 4.. Moi c'est souvent le cas). 

4/ Dresser ensuite, à l'aide d'une poche à douille munie d'une douille lisse et sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé, 8 gros choux de 6cm de diamètre et 8 de 3cm de diamètre, puis les éclairs de 12cm environ (je vous conseille de faire les petits choux à part, car ils mettent moins de temps à cuire que les gros et les éclairs). Dorez à l'oeuf à l'aide d'un pinceau à pâtisserie puis réalisé des rayures avec le dos d'une fourchette (faites une "croix" sur les choux et rayer dans la longueur pour les éclairs ; vous pouvez sinon, utiliser une douille cannelée qui évite cette étape de "rayage", ce qui est plus simple).

5/ Enfournez ensuite dans votre four bien chaud, éteignez-le et laissez ainsi pendant 20min, poursuivez ensuite la cuisson pendant 20 à 30 min à 180°C, en fonction de la taille de chaque pièce (pensez à le remettre en route 2-3min avant pour qu'il soit à 180°C au bout des 20 premières minutes). Les choux sont cuits lorsque les rayures sont également colorées.

6/ Sortez-les ensuite du four, laissez le tout refroidir sur une grille avant de les garnir. Une fois froid, percez chaque choux en son centre en faisant un trou avec le bout d'une petite douille. Fouettez la crème pâtissière bien froide afin qu'elle soit bien lisse et souple. Mettez-la dans une poche à douille munie de la même petite douille, puis garnissez tous les choux avec la crème pâtissière. Lorsqu'ils sont tous garnis, procéder au glaçage. Garder le reste de pâtissière pour faire la liaison "tête-corps".

7/ Faîtes chauffez le fondant avec l'eau et le cacao (dans une petite casserole), en ne dépassant pas les 35-37°C, il doit être bien lisse et former un ruban pas trop liquide. Lorsqu'il est à bonne température, retirez du feu et commencez à glacez vos choux en les trempant directement dedans. Laissez s'ecouler l'excédent dans la casserole puis lisser le tour avec vos doigts si besoin avant de les reposer. Commencez par les petits choux, ainsi, lorsque vous ferez les gros, vous mettrez directement les petits sur les gros dès que ces derniers seront glacés, ainsi ils seront bien collés. Avec le reste de pâtissière, réalisez la liaison "tête-corps" des religieuses en faisant des petites pointes. Saupoudrez de sucre glace si vous le souhaitez.

Pour les éclairs chantilly :

8/ Fouettez la crème avec le sucre glace et la vanille jusqu'à avoir une belle chantilly. Coupez les éclairs en deux et, à l'aide d'une poche à douille munie de la douille de votre choix, garnissez les fonds de chantilly. Placez par dessus des morceaux de fraises et des framboises, sans trop écraser la chantilly. Recouvrez avec le dessus des éclairs puis saupoudrer de sucre glace.

9/ Il ne reste plus qu'à déguster le tout..

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 18:08

caramel-mou-chocolat.jpg

Je suis dans une petite période chocolat (à croquer surtout), y a des semaines ainsi, et ces temps-ci je me laisse à en manger un peu plus que d'habitude (avec un minimum de raison tout de même !). Ayant vu à la télé, sur une chaîne française, une rubrique sur la réalisation de caramels au chocolat, ça m'a donné l'envie d'en réaliser à mon tour. La recette (d'un grand chocolatier, Patrick Roger) ne voulant pas s'afficher sur le site de la chaîne, je suis donc partie regarder dans mes bouquins de pâtisserie pour trouver mon bonheur dans le livre Sensation de Conticini (un autre grand nom). Ni une ni deux je pars réaliser ces caramels mous au chocolat..

caramel-mou-chocolat-2.jpg

Ces caramels ne sont, en soi, pas compliqués à réaliser, le plus délicat étant de bien contrôler la température du caramel, c'est pourquoi il est impératif d'avoir un thermomètre de cuisson. La recette préconise du glucose, mais cela peut être remplacé par du sucre semoule, le glucose servant surtout à garder une texture plus moelleuse et humide plus longtemps comparé au sucre semoule. Ici j'en ai utilisé car j'en avais sous la main, vous pouvez en trouver sur internet ou dans des magasins spécialisés.

Sans grande surprise, vu l'origine de la recette, ces caramels sont juste très bons ! J'ai suivi la recette de Mr Conticini à la lettre, j'y ai juste ajouter mon petit grain de fleur de sel sur la moitié des caramels et je ne le regrette pas car c'est encore meilleur ! Ils ne collent pas du tout aux dents qui plus est, et ça, c'est bien agréable également.


Pour une 50aine de caramels (ou un moule carré de 20cm car tout dépend de la taille à laquelle vous les couperez) :

- 275g de crème liquide entière

- 155g de sucre semoule

- 175g de glucose (à défaut, du sucre semoule)

- 25g de sucre inverti (à défaut du miel)

- 150g de chocolat noir finement haché (à 56% de beurre de cacao max)

- 40g de beurre

- de la fleur de sel de Guérande (facultatif)


caramel-mou-chocolat-1.jpg

 

Préparation :

1/ Préparez tout d'abord votre moule carré : huilez-le, recouvrez de papier sulfurisé et huilez le papier sulfurisé également.

2/ Dans une casserole, portez à la crème, le sucre semoule et le sucre inverti (ou miel) à ébullition. Mélangez et ajoutez le glucose ainsi que le beurre. Faîtes cuire le tout à feu assez fort jusqu'à atteindre la température de 114°C, cela prend 10-15 minutes. Lorsque la température est atteinte, ajoutez le chocolat finement haché. Continuer de cuire le tout à feu assez fort, jusqu'à atteindre de nouveau 114°C, sans cesser de remuer à la spatule en bois. Pour un caramel un peu plus dur, vous pouvez allez jusqu'à 117°C.

3/ Quand la température est atteinte, versez de suite dans votre moule préparé, il doit avoir une épaisseur d'environ 1cm. Laissez ensuite reposer à l'air libre pendant 12h environ.

Si vous voulez en avoir quelques uns avec de la fleur de sel, parsemez-en de suite après avoir versé le caramel dans votre moule.

4/ Détaillez ensuite de la taille/forme de votre choix puis conservez les caramels dans une boîte hermétique, à l'abri de l'humidité, à température ambiante.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, enrobez vos caramels avec du chocolat tempéré. Et si vous voulez y mettre de la fleur de sel, parsemez seulement sur le dessus des caramels dès que vous les avez enrobés de chocolat (et pas avant refroidissement du coup).

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 14:44

eclair-citron.jpgLes éclairs, il parait que c'est la pâtisserie préférée des français. Je n'en mange pas souvent pour ma part, car ce n'est pas ce dont je raffole le plus mais j'apprécie tout de même, surtout fais maison tout frais, là j'avoue que c'est un vrai régal ! C'est la première fois que j'en réalise, et il est vrai que c'est plutôt délicat mais je les trouve assez réussis pour une première, même s'il y a encore des points à améliorer (le dressage et le fondant sur le dessus). J'ai choisi de parfumer la crème pâtissière au citron, mais vous pouvez mettre un autre parfum/épices (café, chocolat, vanille, ..).

eclair-citron-1.jpgLes éclairs portent bien leur nom vu qu'ils sont partis en un éclair ! ;-) Chez moi, il y a des amateurs d'éclairs qui ne se sont pas fait prier pour les engloutir avec grande gourmandise ! Ils sont bien bons et gourmands, le citron apporte une fraîcheur bien agréable.

eclair-citron-4.jpg

eclair-citron-2.jpgPour une vingtaine d'éclairs (tout dépend de la grosseur et longueur que vous faîtes, là c'est pour des éclair d'environ 12-14 cm de long) :

Pour la pâte à choux:

- 125g de lait

- 125g d'eau

- 100g de beurre

- 160g de farine (moitié t55 moitié T45 pour moi)

- 3 g de sel

- 5 oeufs battus (250g)

Pour la pâtissière :

- 3 oeufs

- 570g de lait

- 150g de sucre

- 60g de maïzena

- 10-12 gouttes d'huile essentielle de citron bio (ou sinon mettez des zestes et un peu de jus) ou autre parfum au choix

Pour la dorure : 1 oeuf battu (si vous ne voulez pas gaspiller d'oeuf mettez du lait, c'est que j'ai fait) 

Pour le décor : 

- fondant

- un peu d'eau

eclair-citron-3.jpgPréparation :

Commencez par la crème pâtissière :

1/ Dans une casserole, portez à ébullition le lait avec 75g de sucre. Parallèlement, faîtes blanchir les oeufs avec les autres 75g de sucre et ajoutez la maïzena. Une fois à ébullition, versez la moitié du lait sur les oeufs+sucre+maïzena et fouettez vivement, mettez le tout dans la casserole, fouettez vivement puis faîtes épaissir la crème sur feu moyen pendant 2-3 minutes, fouettez constamment jusqu'à ce que la crème ait bien épaissie. Retirez du feu et versez dans un saladier, ajoutez l'arôme ou les épices, fouettez pour homogénéiser puis filmez la crème pâtissière au contact avec du film étirable. La placer au réfrigérateur afin qu'elle refroidisse. 

Pour la pâte à choux :

2/ Préchauffez le four à 240°C, graissez votre plaque à pâtisserie (il en faut 2, si vous n'en avez pas faîtes 2 fournée mais il faut dresser de suite donc dresser la seconde fournée sur du papier sulfurisé).

Dans une casserole, faîtes bouillir le lait avec l'eau, le beurre et le sel. Hors du feu, ajoutez la farine en 1 seule fois et mélangez à la spatule en bois jusqu'à homogénéisation. Remettre sur le feu moyen afin de dessécher la pâte (pendant quelques minutes), tout en mélangeant à la spatule en bois, la pâte doit former une belle boule assez compacte. Une fois la pâte desséchée, retirez du feu, laisser refroidir quelques instants (ou transvasez dans un saladier) et ajoutez les oeufs à la pâte (ne mettez pas tout d'un coup, laissez en un petit peu quitte à rajouter le reste après, elle ne doit pas être trop humide) en contrôlant sa texture, elle doit être lisse, souple et former un ruban.

3/ Une fois la pâte réalisée, transvasez-la dans votre poche à douille munie d'une douille lisse de 16mm ou alors d'une douille cannelée de 13mm (avec la lisse on obtient plus facilement des gros éclairs mais il faut rayer avec une fourchette après, la douille cannelée il faut presser plus fort de façon constante et pas besoin de rayure à la fourchette). Dresser ensuite vos éclairs de 13cm de long sur votre plaque à pâtisserie graissée (ne vous posez pas de question et allez-y franco sans trembler car sinon ils seront pas droits !). Dorez ensuite vos éclairs avec l'oeuf ou le lait (puis rayez avec une fourchette si vous avez utilisé une douille lisse).

4/ Éteignez le four et enfournez de suite pour 20 min four éteint puis 20-25 minutes avec le four à 180°C, chaleur statique. Surtout n'ouvrez pas la porte du four pendant les 20 premières minutes ! Au risque de voir le tout retomber.. Lors des 20 minutes suivantes, entrouvrez quelques fois votre four pour faire échapper la vapeur d'eau dégagée. Ils sont cuits lorsqu'ils sont bien dorés. Si vous devez réaliser une autre fournée, chauffez de nouveau le four à 240°C, une fois la température atteinte, éteignez et enfourner la 2nde plaque et cuisez les éclairs de la même façon.

Pour le garnissage :

5/ A la fin de la cuisson, placez-les sur une grille afin qu'ils refroidissent. Une fois refroidi, on peut les garnir. Percez 3 trous, avec l'embout une douille fine, sous les éclairs.

Fouettez la crème pâtissière refroidie afin de la rendre crémeuse (si vous les faîtes au citron, ajoutez un peu de jus de citron ou mieux, de l'alcool de citron si vous en avez), remplir la poche à douille munie d'une douille lisse. Garnir ensuite les éclairs en en mettant dans chaque trous afin de les garnir vraiment partout, ne pas forcer. Enlevez l'excédent ressortant par les trous. Puis posez-les sur un plat en attendant de les glacer.

Pour le glaçage :

6/ Faîtes chauffer 3-4 bonnes cuillères à soupe de fondant avec un peu d'eau, attention de ne pas trop chauffer, mélangez constamment, il ne doit pas dépasser 35-37°C ! Contrôlez la température avec votre doigt si vous n'avez pas de thermomètre. Une fois à bonne température, retirez du feu et glacez les éclairs avec : soit vous réaliser un ruban avec votre spatule et vous déposer ce ruban sur l'éclair, soit vous trempez l'éclair dedans. Dans tous les cas, rectifier le glaçage avec les doigts de façon à ce qu'il soit bien régulier sur les côtés. Faîtes de même avec le reste des éclairs. Si le fondant a refroidi, réchauffez-le en ne dépassant pas la température limite puis utilisez de nouveau. Placez et conservez les éclairs au réfrigérateur.

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 18:01

fondant-choco-caramel.jpgJ'ai réalisé ces fondants pour ma meilleure amie, à l'occasion de son anniversaire. Comme elle adore les fondants, je ne pouvais ne pas lui en faire. J'ai donc mis tout mon coeur à les réaliser afin de lui faire plaisir.

Plus que le plaisir de cuisiner, car j'adore ça, pour moi la cuisine est également un moyen de démontrer aux gens l'appréciation qu'on leur porte, en prenant le temps choisir la recette et de cuisiner pour eux, spécialement pour leur faire plaisir.. C'est une attention que certains pourront trouver toute simple mais qui, pour moi, parle d'elle-même..

fondant-choco-caramel1.jpgMon amie a été touchée de l'attention et a plus qu'adoré ce fondant (ainsi que ses enfants d'ailleurs, j'en avais aussi apporté pour eux), elle l'a trouvé parfait. Et c'est vrai qu'il est excellent ce fondant, la texture est parfaite et ce goût de chocolat noir et de caramel, un délice ! Je ne peux que vous recommander vivement cette recette, c'est une valeur sûre. Pour ma part, elle est directement dans mes favoris que je réaliserai souvent car j'ai vraiment craqué pour ces fondants moi aussi..

fondant-choco-caramel3.jpg

J'ai emprunté la recette ici, chez Gourmandises Gluten Free, en ajoutant un peu "d'assaisonnement" indiqués en facultatif dans ma recette.

Pour 8 fondants (de la taille d'un muffin) :

- 180g de chocolat noir (64% pour moi)

- 70g de beurre (1/2 sel pour moi)

- 1 petit-suisse (80g)

- 2 oeufs

- 70g de farine

- 1 bonne pincée de fleur de sel (facultatif)

- 1/2 cuillère à café de vanille en poudre (facultatif)

- 70g de sucre

- 1 cuillère à soupe d'eau

- 2 cuillère à soupe de crème liquide

fondant-choco-caramel2.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C.

Dans une casserole, faîtes fondre le sucre avec une cuillère à soupe d'eau à feu moyen, laissez ensuite caraméliser jusqu'à avoir une belle coloration bien ambrée mais pas brûlée donc en surveillant bien. Une fois la coloration bien ambrée obtenue, retirez du feu et ajoutez la crème liquide en mélangeant bien en faisant attention aux éventuelles éclaboussures ! Réservez.

Parallèlement, faîtes fondre le beurre et le chocolat dans un bol au bain-marie, lissez de temps en temps.

2/ Dans un saladier, mélangez ensuite le chocolat fondu avec les oeufs, le petit-suisse et le caramel. Ajoutez la farine, la vanille en poudre et la fleur de sel et mélangez bien pour homogénéiser le tout.

3/ Répartissez la préparation dans 8 empreintes à muffin et enfourner pour 10 minutes à 180°C, ils ne paraîtront pas cuits à la sortie du four mais c'est normal, laissez-les refroidir un peu avant de les démouler.

Avec ce temps de cuisson, vous noterez grâce aux photos qu'ils sont très très fondants, si vous les voulez coulants, cuisez-les seulement 8 minutes environ, si vous les voulez un peu moins fondants, ce sera 12 minutes, adaptez selon vos envies.

 

fondant-choco-caramel4.jpg

Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 16:34

carres-citron-noisettes.jpgTout d'abord, j'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'années puis je vous souhaite à tous une heureuse année 2012 et qu'elle soit remplie qu'avec de bonnes choses (la santé, le bonheur, l'amour, de bons moments avec ceux que vous aimez, de sagesse d'esprit, de gourmandise, ...).

carres-citron-noisettes-2.jpgVoyant des citrons traîner dans mon frigo depuis une semaine, je me suis décidée à en faire quelque chose avant qu'ils ne soient plus bons. En regardant dans mes marques pages, je me suis rappelé d'une recette qui a fait le tour de la cuisinosphère et très tentante : les célèbres carrés au citron. Comme tout le monde adore la tarte au citron chez moi, le choix de la recette n'a pas été long. J'ai apporté une petite touche personnelle en ajoutant des noisettes concassées dans la pâte sablée. J'ai pris la recette sur le blog Gloubiblog et vous pourrez y voir une partie des blogs ayant testé cette recette car la bloggeuse y a mis plusieurs liens..

Ces petits carrés ont été bien appréciés, ils sont rafraîchissants tout en étant gourmands de par la présence des noisettes, on en mange un puis deux puis on a du mal à s'arrêter... La crème au citron est fondante et pas trop sucrée, le goût du citron est donc bien présent comme on aime chez moi. La pâte ressemble à un shortbread et se marie bien avec la crème. Vu le résultat, cela ne m'étonne pas que cette recette ait eu autant de succès auprès des bloggeuses(geurs). 

carres-citron-noisettes-1.jpgPour un moule carré de 20*20cm :

- 125g de beurre 1/2 sel mou

- 40g de sucre glace + pour la déco

- 185g de farine T45 tamisée

- 25g de noisettes concassées (facultatif ; torréfiées pour plus de goût si vous le souhaitez)

- 3 oeufs

- 115g de sucre 

- le zeste et le juste de 2 gros citrons (125g de jus)

carres-citron-noisettes-3.jpgPréparation :

1/ Préchauffez votre fous à 180°C, beurrez votre moule, tapissez-le de papier sulfurisé puis beurrez légèrement le papier sulfurisé.

Dans un saladier, fouettez le beurre mou avec le sucre glace jusqu'à l'obtention d'une crème lisse. Ajoutez 150g de farine et les noisettes concassées puis mélangez à la fourchette jusqu'à avoir une pâte homogène et compacte. Étalez la pâte dans le fond du moule en lissant au mieux la surface. Enfournez pour environ 15-20 minutes, la pâte doit légèrement dorer.

2/ Pendant que la pâte cuit, préparez la crème au citron.

Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre, les 35g de farine restants, le zeste et le jus des citrons, jusqu'à avoir un mélange homogène. Versez ensuite ce mélange sur la base chaude sortant du four puis enfournez pour 20 minutes à 180°C, la crème doit être ferme sous le doigt.

3/ Laissez refroidir avant de découper en carrés et de saupoudrer de sucre glace si désiré.

 

Avec la première photo de cette recette, je participe au concours de photo culinaire organisé par Mouni du blog Rdv aux mignardises. Pour plus d'informations, je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessous.

http://storage.canalblog.com/76/65/338594/70756530.jpg

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 17:35

fondant-marron-noisette.jpgJe reviens tout en douceur, après presque 3 semaines d'absence, en vous proposant une recette toute automnale. Ces derniers temps, j'ai manqué de temps pour m'occuper de mon blog et je m'en excuse mais à présent, je pense pouvoir venir plus régulièrement vous proposer de bonnes petites choses, à suivre.. 

fondant-marron-noisette1.jpgUn pot de crème de marrons traînant depuis un certain dans le placard ainsi que l'envie d'une petite gourmandise réconfortante et relativement rapide à faire ont donnés lieu à ces fondants que j'avais repéré chez Carole de Alter Gusto. Par rapport à la recette originale, j'ai juste rajouté quelques pépites de chocolat blanc pour plus de gourmandise, mon grain de fleur de sel et aussi fait cuire le beurre en beurre noisette pour accentuer le côté noisette de ces fondants.

On obtient de délicieux fondants, ceux appréciant la crème de marrons devraient beaucoup aimé ces fondant, les noisettes se font bien ressentir également et avec les pépites de chocolat blanc, c'est bien gourmand. En bref, on s'en est régalé. Selon les préférences, vous pouvez soit les déguster froids, soit à température ambiante ou bien encore tièdes, à vous de voir..

fondant-marron-noisette2.jpgPour 12 fondants de la taille d'un muffin (ou un moule de 20cm de diamètre) :

- 3 oeufs

- 30g de sucre (20g de sucre blanc et 10g de rapadura pour moi)

- 50g de beurre (1/2 sel pour moi)

- 500g de crème de marrons

- 75g de poudre de noisettes

- 1 pincée de fleur de sel

- 50g de chocolat blanc en pépites

fondant-marron-noisette3.jpgPréparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, si vos moules ne sont pas en silicone, beurrez-les et mettez-y du papier sulfurisé (quoique même pour les silicone je vous conseille de beurrer les moules).

Faites ensuite fondre le beurre en beurre noisette, il doit avoir une belle couleur dorée sans être brûlé, réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez manuellement les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez le beurre noisette puis la crème de marrons et enfin la poudre de noisette et la fleur de sel, veillez à bien mélanger entre chaque ajout. Incorporez ensuite les pépites de chocolat blanc puis mélangez rapidement.

3/ Battez les blancs d'oeufs en neige ferme puis ajoutez-les en 2 fois à la préparation précédente, de façon délicate afin de ne pas les casser. Répartissez ensuite la pâte dans les moules puis enfournez pour environ 20 minutes à 180°C (30-35 minutes pour un moule 20cm de diamètre), les fondants sont cuits lorsqu'ils commencent à dorer et un couteau en ressort humide mais sans trace de pâte. A la sortie du four, laissez les fondants refroidir dans leurs moules avant de les démouler.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:52

chouquettes-cacao.jpgLes chouquettes, voilà une gourmandise que se laisse facilement manger tellement c'est bon et léger en bouche. Je n'en mange pas souvent mais c'est toujours avec plaisir. Les réaliser, c'est une première. En parcourant la toile pour trouver une recette, je me suis plus longuement arrêtée sur une recette en particulier, celle des chouquettes au cacao du blog Un déjeuner de soleil. La photo donnant bien envie et la curiosité de goûter des chouquettes cacaotées m'ont plus que convaincu de les tester.

chouquettes-cacao3.jpg

Le résultat est plus que convaincant : de délicieuses chouquettes, toutes légères, moelleuses et aérées, et au cacao, cela est vraiment appréciable. Toute la famille à bien aimé, il est vrai qu'elles se laissent facilement déguster les unes après les autres..

Réaliser des chouquettes n'est, de plus, pas très compliqué. Si vous n'avez pas de poche à douille, vous pourrez simplement utiliser un sac congélation dont vous couperez une extrémité, c'est ce que j'ai utilisé et cela fonctionne très bien.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, les parfumer avec des épices : cannelle, gingembre, 4 épices, fève tonka, vanille, ...

chouquettes-cacao2.jpgPour une quarantaine de chouquettes :

- 125g d'eau

- 125g de lait

- 100g de beurre

- 3g de sel

- 15g de sucre

- 130g de farine tamisée

- 20g de cacao tamisé

- 4 oeufs + 1 pour la dorure

- sucre perlé, pralin

chouquettes-cacao1.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 210°C, chemisez votre plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.

Mêlez intimement la farine et le cacao dans un bol, réservez.

2/ Dans une casserole, versez l'eau, le lait, le beurre en morceaux, le sel et le sucre. Portez le tout à ébullition afin de bien mélanger tous les ingrédients. Retirez du feu puis ajoutez, en une fois, le mélange farine/cacao, mélangez à la spatule puis remettez sur le feu moyen afin de dessécher un peu la pâte tout en mélangeant constamment, la pâte doit est lisse et se détacher des parois de la casserole.

3/ Versez ensuite la pâte dans un saladier, attendez 1-2 minutes le temps que la pâte tiédisse un peu. Ajoutez ensuite les 4 oeufs un par un, fouettez bien entre chaque ajout, la pâte doit être parfaitement homogène avant d'ajouter un autre oeuf.

4/ A l'aide d'une poche à douille avec une douille de 8-10mm (ou d'un sac congélation), formez des petits tas sur votre plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé (vous pouvez faire 20 chouquettes par plaque). Dorer à l'oeuf à l'aide d'un pinceau à pâtisserie puis saupoudrez de sucre perlé ou de pralin. Enfournez ensuite pour une 20aine de minutes à 210°C, elles doivent bien gonfler, devenir toutes légères et relativement fermes au toucher. A la sortie du four, transvaser-les sur une grille afin qu'elles refroidissent.

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:36

crepes-vanille-felder.jpgEn bonne bretonne, j'adore les crêpes, les salées et les sucrées, j'ai du mal à m'en passer. J'ai la chance de trouver dans mes supermarchés bretons de bonnes crêpes fraîches, mais cela ne m'empêche pas d'avoir une petite préférence pour celles faîtes maison, tout juste cuites et donc encore plus fraîches et bien tièdes.. Un vrai régal dont je ne me lasse jamais. Il va falloir que je me mette à en faire plus souvent d'ailleurs.

crepes-vanille-felder-1.jpgC'est la deuxième recette de crêpes que je publie sur mon blog (la 1ère ici-clic-) mais celle-ci, celle de Christophe Felder, dès que je l'ai vu dans le Elle à table (de janvier-février 2011), j'ai su que j'allais la réaliser un de ces jours. Le fait qu'il soit meilleur de laisser reposer la pâte une nuit m'a toujours freinée pour réaliser la recette lorsque j'avais des envies subites de crêpes mais cette fois-ci, j'ai pris les devant pour réaliser cette pâte à crêpes la veille, elle a même reposer presque une journée d'ailleurs cette pâte. Et on voit bien le résultat du repos sur la pâte, elle est plus onctueuse et donc un peu plus épaisse et liée que la veille.

Au final, avec mes changements dans la recette, ce n'est pas la vrai vrai recette de Felder, je m'en suis pas mal inspirée pour la faire ensuite à ma sauce mais, je pense faire l'originale plus tard, là je n'avais pas de lais frais entier non plus..

Les crêpes sont délicieuses, elles ont eu un franc succès, elles sont donc hyper moelleuse et bien parfumées, on sens plus la vanille mais c'est volontaire, je n'ai pas mis tant que ça de fleur d'oranger donc si vous voulez plus ressentir la fleur d'oranger, mettez en le double. Elles sentent aussi très bon, il faut que je vous précise que j'ai une manie depuis que je suis petite : c'est d'automatiquement sentir les crêpes, l'odeur doit me prédire si elles sont bonnes ou non, en plus d'aimer l'odeur. Cette manie à toujours fait rire mes parents d'ailleurs..

crepes-vanille-felder-2.jpgIngrédients pour 18 crêpes moyennes :

- 250g de farine T45 tamisée

- 4 oeufs (frais de préférence)

- 175g de sucre semoule (150g devrait suffire)

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (normalement c'est 3 sachets de sucre vanillé)

- 650g de lait 1/2 écrémé

- 100g de crème liquide entière (initialement il y a en tout 750g de lait frais entier et pas de crème)

- 1 petite cuillère à soupe de fleur d'oranger (normalement c'est du rhum)

- 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide

- 1 pincée de sel fin

crepes-vanille-felder-3.jpg

Préparation :

1/ Dans un grand saladier, versez la farine tamisée. Ajoutez les oeufs, un par un, en fouettant entre chaque ajout puis le sucre et la vanille en poudre, fouettez jusqu'à homogénéisation. Incorporez le lait et la crème petit à petit tout en fouettant continuellement pour éviter les grumeaux. Ajoutez ensuite la fleur d'oranger, l'huile et le sel fin, fouettez une dernière fois. Couvrez le saladier d'un torchon propre et laissez reposez la pâte une nuit de préférence.

2/ Le lendemain, faîtes chauffez une poêle graissée et versez une louche de pâte à crêpes, faîtes cuire de chaque côté sur feu relativement doux, puis faîtes de même avec toute la pâte. Dégustez tiède avec la garniture au choix.

Repost 0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 11:28

clafoutis-mures-amandes.jpgJ'ai, juste au grillage de mon jardin, un plan de ronces et donc, de bonnes mûres sauvages. En ayant récolté un bon bol, j'en ai profité pour en cuisiner une partie en clafoutis, dessert toujours apprécié par beau temps. Je les ai associées à des amandes effilées que j'ai fait dorer au four pour plus de goût. J'ai également utilisé de la farine de 5 céréales et du sucre rapadura.

Au final, on obtient des clafoutis bien goûteux, fondants et croquants grâce aux amandes effilées. Avec ma soeur, on les a trouvé très bons, on s'en est régalées ! Quant à la texture du clafoutis, je l'ai beaucoup aimé également, entre le flan et le gâteau, parfaitement ce que je recherchais. La recette est vraiment simple de plus, je me suis inspirée de celle de Carole. Une chose est sûre, c'est que je réaliserai de nouveau cette recette en variant les fruits et les arômes.

clafoutis-mures-amandes-1.jpg

Pour 5-6 petits clafoutis :

- 170 mL (170g) de lait

- 30g de sucre roux

- 30 g de sucre rapadura (ou 60g de rapadura ou de sucre roux)

- 1 oeuf

- 50g de farine de 5 céréales (à défaut, farine de blé classique)

- 2 poignées de mûres environ

- 40g d'amandes effilées

- sucre glace pour la déco

clafoutis-mures-amandes-2.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 160°C. Si vous n'utilisez pas des moules en silicone, beurrez et farinez vos moules (ou sucrez-les si vous souhaitez une touche caramélisée !).

Pendant que le four préchauffe, étalez vos amandes effilées dans un plat puis mettez-les au four en les retournant régulièrement.

2/ Dans un petit saladier, fouettez rapidement l'oeuf avec les sucres manuellement. Ajoutez ensuite la farine, fouettez jusqu'à homogénéisation puis incorporez le lait en mélangeant énergiquement. Ajoutez ensuite les amandes effilées dorées au four (en réserver une cuillère à soupe), mélangez. Enfin, ajoutez une poignée de mûres puis mélangez délicatement une dernière fois.

3/ Répartissez la préparation dans les moules préalablement préparés puis, déposez sur la pâte les mûres restantes en les enfonçant un peu dans la pâte. Saupoudrez d'amandes effilées dorées réservées puis faîtes cuire 30-35 minutes à 160°C, ils sont cuits lorsqu'ils sont dorés et relativement fermes. Réservez-les ensuite quelques heures au réfrigérateur dans le meilleur des cas et sortez-les au minimum 30 minutes avant de les dégustez pour qu'ils ne soient pas trop froids et saupoudrez de sucre glace à l'aide d'un tamis.

clafoutis-mures-amandes-3.jpg

Repost 0