Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 15:25

fraicheur-chocolat.jpgCet entremet, c'est la deuxième fois que je le réalise, la première fois était pour une soirée entre collègues il y a quelques semaines et ce fut une réussite en plus du succès qu'il a eu. Cette fois-ci, c'est pour l'anniversaire de ma soeur, en voyant la déception qu'elle avait eu de ne pas pouvoir le goûter la première fois que je l'ai fait, j'ai bien retenu de le refaire à son anniversaire pour lui faire plaisir. Là encore, la réalisation fut réussie, la crème et le glaçage se tenant parfaitement. Quant à la dégustation, ma soeur en a été plus que ravie et ce n'est pas seule, toute la tablée a adoré cet entremet tout chocolat..

fraicheur-chocolat-1.jpgCe gâteau est certainement une valeur sûre, il n'est pas si long ni compliqué que cela a réalisé, avec une bonne organisation il faut juste 2h en tout (sans compter le temps de repos pour faire prendre la crème avant de faire le glaçage). Avec un peu d'imagination et de savoir-faire, il y a moyen de le décliner en d'autres version, utiliser d'autres sortes de chocolats, de noix, mettre des fruits, etc..

On trouve la recette sur plusieurs blog, ici ou encore ..

fraicheur-chocolat-2.jpgPour le moelleux :

- 115g de beurre (1/2 sel pour moi)

- 70g de chocolat noir 70%

- 2 oeufs

- 100g de sucre blanc (on peut en mettre un peu moins)

- 60g de farine

- 100g de noisettes entières (torréfiées ou non)

- 1/2 cuillère à café de vanille liquide (facultatif)


Pour la crème au chocolat :

- 16cL de lait (160g)

- 16cL de crème liquide entière (160g)

- 2 jaunes d'oeufs

- 50g de sucre blanc

- 125g de chocolat noir

- 2g d'agar-agar


Pour le glaçage :

- 150g de chocolat noir (64% pour moi)

- 150g de crème liquide entière (150g)

- 75g de miel

- 20g de beurre (1/2 sel pour moi)


Ajout personnel : 1 grosse pincée de fleur de sel entre la crème le glaçage (facultatif)

fraicheur-chocolat-5.jpg

Préparation du moelleux :

1/ Préchauffez le four à 170°C, beurrez votre moule de 24cm de diamètre, chemisez-en le fond puis beurrez le papier sulfurisé.

2/ Faîtes fondre le beurre dans une casserole (j'ai fait fondre le mien en beurre noisette) et dans un même temps, faîtes fondre le chocolat noir au bain-marie dans une autre casserole, réservez.

3/ Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre et la vanille jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez ensuite le beurre fondu et le chocolat fondu, mélangez bien. Incorporez la farine puis les noisettes entières, mélangez bien puis versez la préparation dans votre moule précédemment préparé.

4/ Enfournez pour 10-12 minutes environ à 170°c, à la sortie du four, laissez-le refroidir quelques instants avant de le retourner sur votre plat de présentation et de le tasser légèrement dans votre cercle à entremet huilé ou tapissé de rhodoïd (le diamètre du gâteau se réduira donc un peu).


Préparation de la crème (à faire juste après la réalisation du moelleux) :

1/ Faîtes fondre le chocolat noir au bain-marie, réservez. Dans un même temps, blanchissez les jaunes d'oeufs avec le sucre au fouet dans un saladier.

2/ Faîtes chauffer le lait avec la crème et l'agar-agar jusqu'à légère ébullition sans cesser de remuer. Une fois l'ébullition atteinte, versez ce mélange sur les jaunes d'oeufs blanchis, mélangez bien puis remettez le tout dans la casserole et faîtes cuire le tout comme pour une crème anglaise, en mélangeant sans cesse et vérifier donc la nappe sur la cuillère en bois pour savoir quand retirer du feu.

3/ Ajoutez le chocolat hors du feu, mélangez bien puis versez la crème sur votre moelleux dans votre cercle à entremet. Réfrigérez au minimum 2-3 heures avant de réaliser le glaçage afin que la crème prenne bien.


Préparation du glaçage :

1/ Dans un saladier moyen, mettez le chocolat en morceaux. Dans une petite casserole, portez la crème et le miel à ébullition puis versez ce mélange bouillant sur le chocolat, mélangez pour lissez la préparation. Ajoutez ensuite le beurre puis lissez de nouveau.

2/ Sortez l'entremet du réfrigérateur (si vous le souhaitez, parsemez la crème d'une grosse pincée de fleur sel avant de verser le glaçage) puis versez délicatement le glaçage sur la crème de façon uniforme (ne décerclez pas votre entremet), lissez si besoin puis réfrigérez de nouveau pour 2 heures au minimum.

 

Lors de la dégustation, décercler délicatement votre entremet, décollez doucement les bords avec un système de pression sur le côté si votre cercle était huilé, puis servez les heureux convives..

fraicheur-chocolat-4.jpg


Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:48

tiramisu.jpgMa grande soeur qui habite dans le sud, raffolant du tiramisu et du mien en particulier, venant chez nous en Bretagne l'été avec sa petite famille, je lui réalise à chaque fois un tiramisu quand elle arrive. A peine a-t-elle su que j'en avais réalisé un, qu'elle en avait l'eau à la bouche ! A la dégustation, elle était ravie, elle s'en est même resservie une petite part (tout comme moi, famille de gourmand apparemment.. ;) ). Bien sûr, tout le reste de la famille s'en est régalé, tout le monde l'apprécie comme il se doit ce bon dessert italien, il ne fait jamais long feu.

tiramisu-1.jpgJ'ai déjà publié la recette, mais je tenais à la remettre pour actualiser les photos qui, à l'époque, n'étaient pas tout à fait jolies par rapport à celles d'aujourd'hui..

La recette est toujours celle d'Eryn, cette fois-ci j'ai mis un peu de vanille dans la crème, c'est très bon également.

tiramisu-2.jpg

La recette (d'après celle d'Eryn ici) : 

Pour 8 parts ou 6 belles (un moule de 24cm de diamètre) :

- 500g de mascarpone (à température ambiante, sorti 1 heure avant)

- 100g de sucre

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (facultatif)

- 5 œufs (à température ambiante, sorti 1 heure avant)

- 1 càs de sucre glace

- 200 mL de café fort sucré avec 20g de sucre roux

- une 40aine biscuits à la cuillères

- Du cacao non sucré Van Houten

(possibilité de rajouter un alcool en même temps que le café)

tiramisu-3.jpg

tiramisu-4.jpgPréparation :

1/ Faite chauffer l'eau pour le café puis préparez-le dans un bol en n'oubliant pas le sucre roux, réservez.

2/ Dans un saladier, battre au fouet électrique les jaunes d'œufs avec 100g de sucre assez longuement, 8-10 min, jusqu'à ce que le mélange double de volume et pâlisse. Ajoutez au mélange sucre-œufs le mascarpone et fouettez pendant 5 min environ.

3/ Dans un autre saladier, battez les blancs d'œufs en neige très très ferme en incorporant petit à petit le sucre glace lorsqu'ils commencent à monter. Incorporez-les à la préparation au mascarpone : mettez d'abord petit 1/3 pour assouplir la pâte et ensuite le reste en 2 ou 3 fois, très délicatement.

4/ Le montage du tiramisu  :
Trempez vos biscuits à cuillère légèrement dans le café : trempez légèrement le dessous et le dessus des biscuit Les aligner dans votre plat/moule, versez la moitié de la crème au mascarpone, saupoudrez généreusement le tout de cacao et recommencez l'étape, biscuits-mascarpone-cacao. Réfrigérez 24 heure minimum en sachant qu'il est meilleur après 30 heures de repos..

7/ Lors du démoulage et juste avant le servie donc, si comme moi vous l'avez fait dans un moule à charnière, n'oublier surtout pas de passer la lame d'un couteau tout le tour du cercle ! Ou alors mettre du papier sulfurisé ou sinon, si vous en avez, mettez du rodoïd tout autour avant de le réaliser.

Repost 0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 15:13

clafoutis-mures-mirabelle.jpgUne nouvelle cueillette de mûres et me voilà de nouveau avec un gros bol de mûres (j'en ai d'ailleurs un autre en ce moment (pour refaire ce clafoutis tiens ! Ou l'autre.. ?)) ! Bien que j'adore les déguster telles que, une petite gourmandise traîne toujours dans ma tête. J'ai récidivé avec un clafoutis, mais celui-ci est différent, plus riche (crème et beurre), parfumé à l'amande amère et j'y ai aussi glissé des mirabelles qui avait tendance à traîner..

Au final, c'est toujours un régal, l'amande amère parfume bien, cela s'accorde bien avec les fruits qui apportent une note acidulée pour les mûres et une note plus sucrée pour les mirabelles. Niveau texture, j'aime beaucoup également, ferme et fondante.

Pour la recette, je ne sais plus de qui ou où je me suis inspirée, je l'ai écrite sur un bout de papier il y a un bon moment et je ne me souviens plus de son origine.. Si jamais vous reconnaissez la votre, n'hésitez pas à me le dire pour que je puisse mettre le lien.

clafoutis-mures-mirabelle-1.jpgPour un moule de 16*16 cm :

- 200g de mûres

- 125g de mirabelles coupées en deux dénoyautées

- 2 oeufs

- 15g de beurre salé fondu

- 1 petite cuillère à café d'arôme d'amande amère

- 50g de sucre + 2-3 cuillères à soupe

- 75g de farine de 5 céréales

- 1 petite pincée de sel fin

- 100g de lait

- 50g de crème liquide entière

clafoutis-mures-mirabelle-2.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 200°C, beurrez et sucrez votre moule, y versez dans le fond les 3/4 des fruits.

Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le beurre fondu et l'arôme d'amande amère. Ajoutez le sucre, la farine et le sel puis mélangez au fouet. Faites tiédir le lait et la crème, ajoutez-les au mélange précédent en fouettant.

2/ Versez la pâte sur les fruits dans le moule, disposez par dessus le 1/4 restant de fruits puis saupoudrez d'une cuillère à soupe de sucre. Enfournez pendant 35 minutes environ à 200°C, le clafoutis est cuit lorsqu'il est bien doré et qu'un couteau en ressort propre.

Repost 0
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 19:54

blondi-choc-blanc-cerises.jpgJe ne sais pas vous, mais moi j'adore les cerises, j'en mange des poignées et des poignées. Bien que j'adore les manger telles quelles, j'aime aussi les cuisiner un peu. Dans la recette que je vous propose aujourd'hui, je les ai associées à du chocolat blanc et de la vanille dans un blondie. Je voulais aussi y mettre des amandes concassées mais j'ai zappé sur le moment donc tant pis pour les amandes.

Au final, on obtient un blondie hypzer moelleux au bon goût de chocolat blanc relevé par une note de vanille. Le côté sucré du chocolat blanc est bien contre-balancé avec le côté acide des cerises (elles n'étaient pas mûres à point, pas rouges noires mais bien rouges vives). On s'est tous bien régalé de ce blondie, qui n'a, d'ailleurs, pas fait long feu !

blondi-choc-blanc-cerises-1.jpgPour la recette, je me suis un peu inspirée d'une recette de brownie au framboises trouvée dans mon livre sur les Brownies aux éditions Larousse, j'y ai fait des modifications pour qu'elle corresponde le plus à ce que je souhaitais, c'est à dire mois de sucre et de beurre, plus de chocolat blanc et de fruits, de la vanille et de la fleur de sel. Et au final on obtient plus un blondie qu'un brownie.

Je l'ai trouvé meilleur après un passage au réfrigérateur de quelques heures et dégusté au moins 15 minutes après la sortie du réfrigérateur.

blondi-choc-blanc-cerises-2.jpg

Pour un brownie de 20*20 cm (ou un de 16*16 cm + 6 moules à muffins) :

- 180g de chocolat blanc pâtissier

- 150g de beurre

- 3 oeufs

- 100g de sucre en poudre

- 1 cuillère à café de vanille en poudre

- 200g de farine tamisée

- 1 cuillère à café de levure chimique

- 1 pincée de bicarbonate de soude

- 1 grosse pincée de fleur de sel

- 300g de cerises dénoyautées (soit environ 400g de cerises entières)

blondi-choc-blanc-cerises-3.jpg

blondi-choc-blanc-cerises-4.jpgPréparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, tapissez votre moule de papier sulfurisé et beurrez-le légèrement.

2/ Faîtes fondre le chocolat blanc avec le beurre au bain-marie en lissant de temps en temps, une fois fondu retirez du feu et laissez tiédir.

3/ Dans un saladier, battez les oeufs au batteur électrique jusqu'à ce qu'ils blanchissent, moussent et doublent de volume (2-3 minutes), incorporez ensuite le sucre et la vanille tout en continuant de battre jusqu'à l'obtention d'une masse épaisse et crémeuse. Tout en battant, incorporez le chocolat fondu. Ajoutez la farine tamisée, la levure chimique, le bicarbonate de soude et la fleur de sel, mélangez délicatement en soulevant la pâte.

4/ Versez une couche de pâte dans le moule puis une couche de cerises, une autre couche de pâte puis de cerises et enfin, une dernière couche de pâte, lissez le dessus (divisez donc la pâte en 3 parts égales et les cerises en 2 parts égales). Enfournez pour 35 minutes environ à 180°C, la lame doit en ressortir propre. A la sortie du four, laissez-le refroidir avant de le démouler. Conservez-le dans une boîte hermétique et consommez-le dans les 2 jours. Comme dit ci-dessus, je l'ai trouvé meilleur après quelques heures au réfrigérateur et dégusté au moins 15 minutes après la sortie du réfrigérateur.. Mais après à vous de voir..

blondi-choc-blanc-cerises-5.jpg

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:02

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone.jpggateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone1.jpgVoici le gâteau d'anniversaire que j'ai réalisé pour mon père. Cela faisait un moment que je l'avais repéré dans le livre Chocolat de Donna Hay que je possède, j'attendais une occasion et d'être décidée pour le réaliser. Comme il correspond aux goûts de mon père, que j'ai un peu de temps ces temps-ci et que je suis décidée, je l'ai donc réalisé pour le grand plaisir de mon père ainsi que celui de mes proches. Toute la tablée a beaucoup aimé ce gâteau d'ailleurs, il est vrai qu'il est très bon et qu'il se laisse bien manger, il n'est pas du tout écoeurant.

Ce gâteau n'est pas compliqué à réaliser, il faut juste de l'organisation et de la patience. Par rapport à l'original, j'ai fais quelques petites modifications : j'ai pas mal diminuer la quantité de sucre, passant de 440g dans le gâteau à 250g "seulement" (on peut encore diminuer de 50g à mon avis) ; j'ai modifié aussi le liquide d'imbibage qui est à l'origine de la liqueur de café, chose que je n'ai pas, j'ai donc mis du café mélangé à un bon vieux rhum agricole.

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone2.jpg

Le gâteau est léger et moelleux à souhait, la crème mascarpone au café délicieuse et bien crémeuse. Chaque partie de ce gâteau est indispensable, il ne faut pas lésiner sur la crème au mascarpone car cela apport beaucoup au gâteau. Quant au glaçage, il est lui aussi indispensable, préférez un glaçage peu sucré et bien chocolaté venant contre-balancer le sucré du gâteau et surtout, apportant une touche chocolatée. J'ai été un peu déçu par mon glaçage car il n'était pas lisse et brillant, le chocolat à dû fondre trop vite dans la casserole alors que j'étais à feu doux.. Je recommanderai donc, de plutôt faire chauffer la crème toute seule dans la casserole et de la verser chaude sur le chocolat en morceaux pour qu'il fonde tout doucement afin d'avoir une texture meilleure. Du coup, mon glaçage a assez durci et je n'ai pas pu faire la décoration que je souhaitais mais au final, je le trouve pas si mal que ça, sur les côtés cela fait comme une impression de "montagnes enneigées", plutôt joli et délicat ;-)

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone4.jpg

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone3.jpgIngrédients pour un moule à gâteau de 24cm et assez haut :

- 220g de beurre doux pommade (à température ambiante, donc sorti 1 heure à l'avance)

- 250g de sucre blanc semoule

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (vanille liquide initialement)

- 4 oeufs

- 300g de farine T45 tamisée

- 60g de cacao en poudre non sucré tamisé (10-15g de plus serait bien pour un goût plus prononcé en chocolat)

- 2 1/2 cuillères à café de levure chimique

- 1/2 cuillère à café de sel 

- 1 bonne pincée de fleur de sel

- 250 mL de lait


Pour la crème mascarpone au café :

- 2 cuillères à coupe de café soluble dissous dans 1 1/2 cuillères à soupe d'eau bouillante.

- 750g de mascarpone

- 120g de sucre glace pâtissier tamisé

 

Pour imbiber le gâteau :

- 50 mL de café plus ou moins fort, à votre préférence

- 1 cuillère à soupe de Rhum (vieux rhum agricole pour moi)

 

Pour le glaçage truffé et la déco :

- 300g de chocolat noir en morceau

- 90g de crème liquide

 

- quelques Maltesers

- un peu de sucre glace

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone5.jpggateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone8.jpg 

Préparation :

1. Le gâteau : Préchauffez le four à 160°C. Tapissez votre moule de papier sulfurisé et beurrez-le un peu.

Mêler la farine avec le cacao, la levure et le sel, réservez.

Dans un grand saladier (ou bol d'un robot), battez le beurre pommade avec le sucre et la vanille pendant 10-12 minutes jusqu'à ce que le mélange soit mousseux (je vous conseille de commencez par commencer à intégrer le sucre au beurre avec une fourchette car sinon ça va aller de partout ! Puis de continuer avec le batteur électrique.). Incorporez les oeufs un par un en fouettant bien entre chaque ajout. Incorporez, à l'aide d'une spatule, la moitié du mélange farine/cacao, puis la moitié du lait et incorporez les moitiés restantes en même temps.

Versez la pâte obtenue dans votre moule et faîtes cuire 1 heure environ, la lame d'un couteau doit en ressortir sèche. A la sortie du four, laissez-le 10 minutes dans son moule avant de le démouler et de le retourner sur une grille pour qu'il refroidisse.

2. La crème mascarpone au café :

Mélangez, dans un petit saladier, le mascarpone avec le sucre glace et le café puis réservez.

3. Le montage : une fois que le gâteau à refroidi, coupez-le en 3 horizontalement, enlever l'excédent de miettes en le brossant doucement avec un pinceau. Préparez votre liquide d'imbibage en mélangeant le tout.

Placez votre premier disque sur votre plat de présentation (de préférence de "dessus" du gâteau, côté bombé vers le plat), imbibez-le de la moitié du liquide d'imbibage et recouvrez-le de la moitié de la crème mascarpone au café. Couvrez du 2ème disque (le "milieu" du gâteau) et procédez de la même façon (reste de l'imbibage puis de la crème). Poser le 3ème disque par dessus (le "dessous" du gâteau donc, face coupée sur la crème). Entreposer ensuite le gâteau ainsi assemblé au réfrigérateur le temps de réaliser le glaçage truffé.

4. Le glaçage : Mettez le chocolat en morceaux dans un saladier et la crème dans une petite casserole et faites-la bouillir. Versez-la bouillante sur le chocolat puis mélangez pour faire fondre le chocolat. Une fois le tout fondu, laissez refroidir une dizaine de minutes. Ensuite, à l'aide d'une spatule coudée ou une spatule à crêpe, étalez le glaçage uniformément sur le gâteau refroidi. Réservez au réfrigérateur au moins une nuit.

5. La décoration : Coupez en 2 les Maltesers et servez-vous en pour décorer le gâteau, saupoudrez de sucre glace ou bien décorez comme bon vous semble..

Pensez à le sortir 30 minutes voire 45 minutes à l'avance, en fonction de la température de la pièce, pour qu'il ne soit pas trop frais lors de la dégustation.

gateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone7.jpggateau-multicouches-choco-cafe-mascarpone6.jpg

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 20:02

banana-bread-myrtilleJ'ai volontairement laissé traîner 3 bananes afin qu'elles deviennent bien mûres pour pouvoir les cuisiner en gâteau. Cela faisait un bon moment que je voulais faire un banana bread (gâteau à base de banane), j'en avais déjà réalisé un avec un ami et le résultat m'avait beaucoup plu. J'ai également goûté à des cookies banane/chocolat et c'était très bon aussi. Pour mon banana bread, j'ai voulu faire une version fruitée avec des myrtilles et un peu tropical en le parfumant avec le rhum et la fève tonka.

On obtient un banana bread vraiment bon et très très moelleux (il ne s'assèche pas du tout au fil du temps). A noter que nous l'avons dégusté à partir du lendemain midi, j'ai préféré le laisser reposer ainsi pour permettre aux arômes de se développer un peu plus mais vous pouvez très bien le déguster à peine quelques heures après sa réalisation.

Je sens que je vais de nouveau acheter des bananes et les laisser traîner comme une gourmande pour pouvoir réaliser de bonnes choses avec ;).

banana-bread-myrtille-2.jpg

Pour un gâteau rond de 24cm de diamètre :

- 3 bananes bien mûres

- 2 oeufs

- 75g de sucre roux

- 1 cuillère à soupe de rhum brun

- 1/3 de fève tonka râpée (selon les goûts ; à défaut, mettez de la vanille)

- 125g de farine de blé T45 (à pâtisserie)

- 125g de farine de 5 céréales (ou à défaut, 250g de T45)

- 9g de levure chimique

- 1 bonne pincée de bicarbonate de sodium

- 1 bonne pincée de fleur de sel

- 100g de myrtilles surgelées

banana-bread-myrtille-1.jpg

Préparation :

 

1/ Préchauffez le four à 180°C (à chaleur tournante). Beurrez et farinez votre moule à gâteau de 24cm de diamètre.

2/ Dans un bol, mêlez intimement les farines avec la levure, le bicarbonate de sodium, la fleur de sel et la fève tonka râpée (ou vanille si vanille en poudre ; si vanille liquide, l'incorporer avec les oeufs).

3/ Dans un grand saladier, écrasez les 3 bananes à la fourchette. Ajoutez les oeufs un par un en fouettant bien, à l'aide d'un batteur électrique à vitesse moyenne, entre chaque ajout. Ajoutez le sucre puis fouettez de nouveau. Incorporez en 2 fois le mélange à base de farine, en fouettant à faible vitesse. Ajoutez ensuite les myrtilles surgelées, mélangez à peine à la spatule pour ne pas rendre votre pâte toute violette.

4/ Versez la pâte dans votre moule et faîtes cuire pour 25-30 minutes à 180°C, le gâteau doit gonfler un peu, se dorer et être moelleux au toucher. A la sortie du four, laissez le banana bread refroidir dans son moule.

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:42

brownie-pomme-cranberries.jpgCette bonne idée de mettre des pommes dans un brownie au chocolat ne vient pas de moi, mais d'une personne qui m'ait chère (cette personne se reconnaîtra si elle lit cet article). J'avais beaucoup aimé cette association lorsque j'avais goûté à son brownie et après avoir fait ma tresse briochée avec ses délicieuses pommes poêlées, son idée de brownie au chocolat et aux pommes m'ait revenue à l'esprit.  

Mes pommes pour ma part sont poêlées aux épices (épices à pain d'épices et cannelle) et pour harmoniser le tout, j'ai parfumé la pâte du brownie au chocolat noir avec un peu de gingembre et j'y ai rajouté des cranberries (ceux qui me lisent régulièrement savent que j'affectionne les épices et les cranberries !).

La recette de base du brownie est celle que j'avais utilisée pour mon brownie au chocolat noir 70%, noix de pécan et pépites de chocolat au caramel et le bronwie chocolat noir marbré au mascarpone praliné, cette base est inspirée d'une recette de la célèbre Martha Stewart, elle donne une texture juste comme il faut pour un brownie.

On a dégusté ce brownie fruité le lendemain midi. Il est, de l'avis de tous, vraiment bon. Et comme dit ci-dessus, il a une très bonne texture. Pour les septiques concernant le mélange pomme/chocolat, soit on aime soit on aime pas ; et si vous appréciez, vous verrez que c'est bien bon !

brownie-pomme-cranberries1.jpg

brownie-pomme-cranberries2.jpgPour le brownie :

- 60g de beurre

- 170g de chocolat noir 70%

- 25g de cacao en poudre non sucré

- 150g de sucre

- 2 oeufs

- 1 cuillère à café de vanile liquide

- 100g de farine T45 (à pâtisserie)

- 1/4 de cuillère à café de sel fin

- 1/4 de cuillère à café de levure chimique

- Une bonne pincée de fleur de sel

- 3/4 cuillère à café de gingembre en poudre

- Une bonne pincée de cannelle en poudre

- 50g de cranberries séchées

 

Pour les pommes poêlées :

- 2 pommes moyennes en dés

- Une noix de beurre

- une cuillère à soupe de miel

- 1/3 de cuillère à café d'épices à pain d'épices (à défaut 4 épices)

- une bonne pincée de cannelle

brownie-pomme-cranberries3

Préparation :

  ->Commencez par les pommes poêlées :

1/ Dans une poêle sur feu moyen, faîtes fondre le beurre puis ajoutez le miel et les épices. Laissez le tout "buller" un peu et prendre une couleur légèrement ambrée. Ajoutez ensuite les pommes en dés et laissez-les 4-5 minutes sur feu moyen toujours et en remuant de temps en temps, elles doivent devenir légèrement tendres. Une fois poêlées, réservez.

 

-> Le brownie :

2/ Préchauffez le four à 160°C si chaleur tournante, autrement 180°C. Beurrez un moule carré de 20 cm de côté, tapissez de papier sulfurisé en laissant déborder sur 2 côtés opposés et beurrez le papier sulfurisé.

3/ Au dans bol au bain-marie, faîtes fondre le chocolat noir avec le beurre et le cacao. Une fois le mélange lisse, sortez le bol du bain-marie et réservez. Dans un autre bol, mélangez ensemble la farine, le sel, la levure le gingembre, la cannelle et fleur de sel puis réservez.

4/ Fouettez, à l'aide d'un batteur électrique à vitesse moyenne, les oeufs avec le sucre et la vanille liquide pendant 4 à 5 minutes, la préparation doit blanchir. Ajoutez ensuite le chocolat fondu et mélangez bien. En réduisant la vitesse, incorporez la farine en veillant à bien homogénéiser la pâte. Une fois la préparation bien homogène, ajoutez les cranberries et les pommes poêlées à la pâte, mélangez doucement à la spatule.

5/ Répartir la préparation dans votre moule préalablement préparé, lissez la surface puis faîtes cuire pendant 35 minutes. Le brownie est cuit lorsqu'il est craquelé et si la lame d'un couteau en ressort propre. A la sortie du four, laissez le brownie 15 minutes dans son moule avant de le démoulez et le mettre à refroidir sur une grille.

 

Je vous conseille de le déguster après quelques heures de repos, afin que les épices aient le temps de se développer un peu ce qui permettra par ailleurs une meilleure harmonisation du brownie.

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 18:12

gateau-multicouches-marrons.jpg

gateau-multicouche-marrons1.jpg

Bonsoir à tous, j'espère que vous avez passé de joyeuses ainsi que de gourmandes fêtes de Noël.

Voici le gâteau que j'ai réalisé pour mon repas de Noël. C'est une variation du Marronella que j'avais déjà réalisé auparavant (ici-clic-). Ce gâteau ayant eu un grand succès, j'ai repris juste la même base de gâteau et j'ai varié la ganache : au lieu de celle au caramel au chocolat, j'ai préféré une ganache au chocolat noir type truffée car moins sucrée et qui par son côté plus "amer" grâce au chocolat noir 70%, contrebalancera le côté sucré du gâteau à la crème de marron.

Pour réaliser ce gâteau, il faut s'y prendre à l'avance, la veille au matin minimum (voire même l'avant-veille au soir). Il est très long à réaliser mais c'est surtout du temps d'attente entre chaque étape plutôt que du temps de fabrication.

gateau-multicouche-marrons2.jpgCe gâteau a bien été apprécié par la famille, surtout qu'il en restait pour le lendemain pour se régaler de nouveau, car c'est tout de même un gros gâteau ! C'est certes un peu de travail mais surtout une bonne organisation et au final, on obtient un beau et bon gâteau.

 

Pour le gâteau à la crème de marrons et un moule de 24cm de diamètre :

- 250g de farine à gâteau
- 2 cuillères à café de levure chimique (n'ayant pas de farine spécial gâteau, j'ai mis 4 cuillères à café de levure chimique)
- 1 cuillère à café de sel
- 240g de beurre doux à température ambiante
- 225g de cassonade
- 4 oeufs
- 2 cuillères à café de vanille liquide
- 250 mL de crème de marrons vanillée (j'ai mis 6 grosses cuillères à café, donc un peu plus je pense)
- 60 mL de lait

 

Pour la ganache truffée au chocolat noir 70% (d'Eryn ici mais sans l'armagnac) :

- 300g de crème fleurette froide

- 225g de chocolat noir 70%

 

Pour le glaçage au chocolat noir :

- 90 mL de crème fleurette froide

- 35 mL de crème liquide entière
- 25g de sucre
- 30 mL d'eau
- 100g de chocolat noir 70%

- 20g chocolat noir 52%

 

Montage : un peu de café tiède pour imbiber le gâteau

 

Décoration :

- quelques cuillères à café de crème de marron pour les tuiles (d'après Carole ici)

- 20g de chocolat blanc en copeaux (râpez le bord de la tablette avec un économe)

gateau-multicouche-marrons3.jpg

gateau-multicouche-marrons4.jpgPréparation du gâteau à la crème de marron :

 

1/ Beurrez et farinez un moule à charnière de 24 cm de diamètre. Préchauffez le four à 180°C.
2/ Dans un bol, tamisez la farine avec le sel et la levure chimique puis réservez.
3/ A l'aide d'un batteur électrique, fouettez le beurre jusqu'à consistance légère. Incorporez 180g de cassonade, puis les jaunes d'oeufs un par un et ensuite la vanille liquide. Incorporez la crème de marrons et le lait et battez encore un peu. Ajoutez ensuite, en plusieurs fois, le mélange à base de farine, mélangez à la spatule.
4/ Dans un autre saladier, montez les blancs d'oeufs en neige jusqu'à formation de pics mous. Ajoutez le reste de cassonade et fouettez jusqu'à obtenir une consistance ferme mais pas sèche.
Les ajoutez délicatement en 3 fois à la pâte précédente.
5/ Versez la pâte dans le moule préparés et enfournez pour environ 50-55 minutes à 180°C, la lame d'un couteau doit ressortir sèche. Laisser complètement refroidir le gâteau sur une grille. Vous pouvez ensuite le couvrir et le laisser à température de la pièce jusqu'au lendemain ou alors le matin pour le soir.

 

Préparation de la ganache truffée au chocolat noir 70% :

 

1/ Dans une casserole, faîtes fondre le chocolat en morceaux avec la crème fleurette à feu doux. Mélanger à la spatule en bois pour lisser. Une fois le chocolat entièrement fondu, versez la ganache dans un saladier et laissez complètement refroidir à température ambiante pendant 2 heures environ.

2/ Une fois la ganache bien refroidie, fouettez vivement la ganache avec un batteur électrique pendant 5 minutes. Elle doit prendre du volume, de la consistance et pâlir.

 

Montage :

 

Juste avant de fouetter la ganache, coupez en 3 de manière horizontale le gâteau à la crème de marron.

Une fois la ganache prête, mettez un premier morceaux de gâteau sur une assiette (je vous conseille de mettre le dessus du gâteau, côté bombé vers l'assiette), imbibez-le avec un peu de café puis versez la moitié de la ganache, étalez en couche uniforme à l'aide d'une spatule à crêpe.

Mettez le deuxième morceaux de gâteau (la couche du "milieu"), appuyez un peu pour bien adhérer, mettez du café pour l'imbiber puis versez la seconde moitié de ganache, étalez en couche uniforme également.

Terminez par le dernier morceaux de gâteau, appuyez un peu puis réservez au réfrigérateur le temps de faire le glaçage ou alors jusqu'au lendemain.

 

Préparation du glaçage au chocolat noir :

 

1/ Dans une casserole, amenez à ébullition les crèmes avec l'eau et le sucre sur feu doux/moyen. Remuez doucement jusqu'à ce que le sucre soit complètement dissous. Une fois le sucre dissous, versez le mélange bien chaud sur le chocolat en morceaux dans un saladier, couvrez le saladier avec un torchon de suite, laissez ainsi quelques instants puis ensuite fouettez doucement au fouet manuel jusqu'à ce que la préparation soit lisse. Enfin, laissez refroidir la ganache à température ambiante pendant 2-3 heures.

2/ Une fois bien refroidie et ayant une texture onctueuse, nappez le gâteau avec puis réservez le gâteau au réfrigérateur.

 

Pour les tuiles à la crème de marron :

 

Préchauffez le four à 160°C. Sur une feuille de papier sulfurisé, formez des ronds fins (1 à 1,5mm d'épaisseur) de crème de marrons, l'équivalent d'une cuillère à café rase étalée, de la taille souhaitée. En fonction de la taille, cuisez-les de 8 à 15 minutes à 160°C, elles doivent être sèches et ne plus apparaître humides. A la sortie du four, soit vous leur donner une forme en les mettant sur le support désiré soit vous les laissez plates et les laissez refroidir. Décorez ensuite comme bon vous semble votre gâteau avec ces tuiles.

 

Pour déguster le gâteau, sortez-le au minimum 2 heures à l'avance afin qu'il soit à température ambiante.

 


Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:56

gafoutis-cerises-cannelle.jpgQui dit saison des cerises dit saison des clafoutis mais je sens que, tout comme Annellénor, je vais en faire toute l'année car c'est vraiment un gâteau extra je trouve ! Les recettes de clafoutis vont donc commencer à se suivre sur mon blog mais ne se ressembleront absolument pas (différence de texture et donc d'ingrédients de base, différents fruits et parfums également) après une première version rhubarbe, vanille & amandes effilées sans farine et au fromage blanc, voici une version à la crème entière épaisse, cannelle, cerises, sucre rapadura (complet de canne) & farine 5 céréales.

Pour cette recette, je l'ai un peu bidouillé avec des fonds de paquets (sucre blanc et farine, d'où l'ajout d'autres variétés de sucre et farine) et de la crème épaisse qui s'est retrouvée dans mon frigo un peu par hasard.. ;-)

J'ai trouvé ce clafoutis vraiment excellent, la cannelle parfume agréablement ce gâfoutis sans être très présente. De plus, le sucre rapadura apporte également une note épicée ainsi que la couleur orangée. J'aime beaucoup la texture qu'il a aussi, très moelleux et humide, qui se situe donc entre le gâteau et le clafoutis (d'où gâfoutis). A refaire obligatoirement !

Bien qu'il soit excellent à peine tiédi, je l'ai préféré froid le lendemain après une bonne nuit au réfrigérateur.

gafoutis-cerises-cannelle1.jpg 

gafoutis-cerises-cannelle2.jpg

Pour un moule de 24 cm de diamètre :

- 550g de cerises

- 3 jaunes d'oeufs

- 4 blancs d'oeufs

- 35g de sucre blanc semoule

- 50g de rapadura

- 100g de sucre roux

- 255g de crème entière épaisse

- 100g de farine de blé T45 tamisée

- 50g de farine complète de 5 céréales tamisée

- 1/4 de cuillère à café de vanille en poudre

- 1/3 a 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre

- une pincée de sel

- un trait de jus de citron vert

 gafoutis-cerises-cannelle3.jpg

Préparation :

 

1/Commencez par dénoyautez les cerises puis les mettre au réfrigérateur le temps de faire la pâte.

Préchauffez le four à 180°C, beurrez puis sucrez votre moule.

2/ Dans un saladier, fouettez, au fouet manuel, pendant une bonne minute les jaunes d'oeufs avec les différents sucres, cela doit légèrement blanchir et mousser. Ajoutez la crème épaisse puis les farines et les épices en mélangeant bien entre les 2 ajout.

3/Dans un autre saladier, montez les blancs d'oeufs en neige ferme avec le citron et le sel. Les ajoutez délicatement et en 2 fois à la préparation précédente à l'aide d'une maryse.

4/Disposez environ le tiers des cerises dans le fond du moule, versez la pâte de façon homogène dans tout le moule, disposez les cerises par dessus et les enfoncer soit complètement soit légèrement dans la pâte. Enfournez ensuite pour une 40aines de minutes. Surveillez de près la cuisson à partir de 35 minutes et vérifiez la cuisson avant une lame de couteau. S'il commence à être vraiment bien doré de partout mais que la lame n'est pas encore tout à fait propre (entre 35 et 40 minutes), couvrez-le  de papier sulfurisé et terminez la cuisson. Sortez-le du four et mettez-le à tiédir sur une grille et dans son moule.

gafoutis-cerises-cannelle4

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 17:44

Tout d'abord, je tiens à m'excuser de ces 3 dernières semaines sans nouveau post sur mon blog.. Le fait est que je n'était pas dans une très grande forme et donc, je ne pouvais pas cuisiner.. Je commence à aller un peu mieux tout de même (bien que j'ai toujours quelques faiblesses que j'espère arranger avec mes 4 jours de congés qui arrivent), c'est pourquoi je peux vous proposer cette gourmandise.

Un temps pas fameux, une envie de chocolat (pas nouveau me direz vous mais des fois il m'arrive de ne pas en avoir envie !) et du mascarpone à utiliser, voilà les ingrédients qui m'ont entraîné à vouloir réaliser un tel brownie marbré ! On pourrait également dire qu'il s'agit d'une sorte de cheesebrownie. La partie du brownie a été un petit peu inspirée de Martha Stewart et quant à la partie mascarpone praliné, j'ai fait comme bon me semblait. Bon si vous êtes au régime, zapper la partie au mascarpone car c'est pas très light, le brownie étant, quant à lui, assez "léger" pour un brownie mais très gourmand, moelleux/fondant et chocolaté quand même (tout seul il vaut la peine d'être tester).

brownie-choco-noir-mascarpo

Tout ceux qui y ont goûté l'on beaucoup aimé, en même temps, c'est vrai qu'il est très bon : une texture riche, fondante/dense et onctueuse avec un goût bien chocolaté, un seul carré ne peut suffire.. Par ailleurs, il est meilleur après un passage de quelques heures au frigo.

brownie-noir-praline.jpg 

Pour un moule carré de 20*20cm (soit 16 carrés) :

Pour le brownie :

- 180g de chocolat noir (100g de 70% et 80g de 64% pour moi)

- 60g de beurre

- 26g de cacao non sucré

- 100g de farine t45 (à pâtisserie)

- 1/4 de cuillère à café de levure chimique

- 1/4 de cuillère à café de sel fin

- 1 pincée de fleur de sel

- 1 pincée de gingembre en poudre

- 2 oeufs

- 1 cuillère à café bombée de vanille en poudre

- 115g de sucre blanc

- 50g de rapadura (sucre complet de canne)

Pour la marbrure au mascarpone praliné :

- 300g de mascarpone

- 2 oeufs

- 3 cuillères à soupe de sucre blanc

- 1 cuillère à soupe de cacao praliné (du site histoire de goût ici-clic) 

Déco :

- 1 poignée d'amandes effilées (falcutatif)

brownie-noir-praline-2.jpgPréparation :

Le brownie :

1/ Beurrez un moule carré de 20*20cm, tapisser-le de papier papier sulfurisé (laissé dépasser pour 2 côtés) et beurrez également le papier sulfurisé (sauf la parti qui dépasse). Préchauffez le four à 160°C.

2/ Faîtes fondre le chocolat avec le beurre et le cacao dans un bol au bain-marie. Une fois le tout fondu et lisse, retirez du bain-marie et réservez.

3/ Dans un petit saladier, mélangez à la fourchette la farine, la levure, les 2 sel et le gingembre. Réservez.

Dans un saladier, fouettez les oeufs avec les 2 sucre et la vanille pendant 4 à 5 minutes au batteur électrique à vitesse moyenne, la préparation doit avoir pris du volume et être mousseuse. Ajoutez ensuite le chocolat fondu, mélangez bien. Enfin, à faible vitesse, incorporer la farine en raclant les parois du saladier. Versez ensuite dans le moule en lissant à peu près.

 

La marbrure au mascarpone praliné :

4/ Dans un saladier, fouettez ensemble les oeufs, le sucre, la mascarpone et le cacao praliné. Une fois la préapration homogène, versez sur la pâte à brownie puis, à l'aide d'un couteau, réalisez (comme vous le pouvez) des marbrures. Parsemez d'une poignée d'amandes effilées si vous le souhaitez et enfournez pour 55 minutes à 1 heure à 160°C. Il est cuit lorsqu'il ne "temblotte" plus et que la pointe d'un couteau en ressort propre. Laissez refroidir dans le moule posé sur une grille puis démoulez-le.
brownie-noir-praline-1.jpg

Repost 0