Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 11:52

gafoutis-courgette-chevre.jpg

Ces derniers temps, j'ai envie de me mettre plus activement qu'auparavant, à cuisiner salé. Sans doute parce que je suis curieuse de connaitre mieux ce domaine mais aussi et surtout par l'envie de manger moins de sucré. A présent, j'ai plus de mal à manger bien sucré (et faire des excès), sans doute parce que le corps n'a plus les mêmes besoins nutritionnels et a eu sa dose pour le moment également. Vous risquez donc, je pense, de rencontrer un peu plus de salé qu'auparavant mais ne vous inquiétez pas, je vais continuer à cuisiner un peu de sucré ! 

Voici donc un plat assez diététique et complet qui se suffit à lui-même à base de courgettes, de céréles et de fromage frais de chèvre. Sa réalisation est rapide, à peine 10 minutes et ce en comptant le ménage. Comme son nom l'indique, il a une texure entre le clafoutis et le gâteau. Je l'ai bien aimé avec toutes ces courgettes et également avec cette texture, il est encore meilleur réchauffé. Vous pouvez donc facilement le faire à l'avance pour ensuite le réchauffer juste avant le repas.

gafoutis-courgette-chevre1.jpg

Pour un carré 18*18cm (20*20cm ça fonctionne aussi) :

- 2 oeufs

- 150g de fromage frais de chèvre émietté

- 50g de lait 1/2 écrémé

- 75g de farine de 5 céréales (à défaut farine de blé normale ou complète)

- 55g de flocons de 5 céréales (à défaut, flocons d'avoine)

- 1/2 cuillère à café de levure chimique

- 1 bonne pincée de bicarbonate (facultatif)

- sel, poivre saveur à votre convenance

- 2 cuillères à soupe de graines de lin brun

- 2 courgettes moyennes coupées en fines rondelles

gafoutis-courgette-chevre2.jpg

Préparation :

 

1/ Préchauffez le four à 180°C et beurrez ou huilez bien votre moule.

Dans un bol, mélangez ensemble la farine, les floncons de 5 céréales, les graines de lin, le bicarbonate, la levure chimique et le sel et poivre.

Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le fromage de chèvre jusqu'à ce qu'il y ait presque plus de gros "grumeau de fromage" puis ajoutez le lait, fouettez de nouveau pour homogénéiser.

2/ Incorporez le mélange à base de farine sur le mélange oeufs/fromage/lait et mélanger juste un peu afin d'incorporer la farine. Ajoutez ensuite les rondelles de courgettes et mélangez afin d'homogénéiser la préparation.

3/ Versez la préparation dans votre moule préparé et enfournez pour une quarantaine de minutes 180°C, il doit bien dorer et être relativement ferme. Dégustez chaud ou tiède, et de préférence réchauffé.

Repost 0
Published by Amélie - dans Salé
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 12:26

brioche-rois-felder1.jpgHier, le 6 janvier, la tradition veut que l'on tire les Rois pour l'Epiphanie. Selon les régions, ce sera soit une frangipane (dans le nord plus) soit une couronne briochée à la fleur d'oranger (dans le sud surtout).

Ayant vécu dans le sud-est assez longtemps et maintenant dans la Bretagne, je connais bien ces 2 spécialités et ma préférence va tout de même pour les bonnes brioches à la fleur d'oranger. Si vous ne connaissez pas, je vous conseille vivement d'essayer.

J'avais déjà publié une couronne des rois briochée à la fleur d'oranger et aux cranberries il y a 2 ans (clic-ici), aujourd'hui je vous propose une autre recette, celle de Mr Felder trouvée ici chez Fidji (avec quelques petites modifications). Elle a été réalisée par beaucoup de blogeuses fut un moment donné. Cette année, j'ai remarqué que les galettes aux garnitures variées ont plus de succès sur la cuisinosphère que les couronnes briochées. Certes la frangipane est un peu moins longue à réaliser (si on ne fait pas sa pâte feuilleté soit-même bien sûr) et l'on peut plus facilement varier les parfums aussi mais ce serait dommage pas passer à côté de la brioche qui est toute aussi gourmande.

Cette couronne, je l'ai réalisée entièrement à la main, mais il est possible de la faire à la MAP, pour cela il suffit de faire comme vous avez l'habitude de réaliser votre pâte à brioche avec votre MAP.

La brioche est bien parfumée et moelleuse, elle a été bien appréciée et n'a pas fait long feu..

 

brioche-rois-felder.jpg

brioche-rois-felder2.jpgPour une couronne :

- 250g de farine

- 2 oeufs

- 2 cuillères à soupe de lait tiédi

- 15g de levure fraîche de boulanger

- 25g de sucre

- 1 cuillère à café de sel (1 pincée pour moi car mon beurre est 1/2 sel)

- 125g de beurre très mou en morceau (sorti du réfrigérateur au minimum 1 heure avant)

- 1 zeste de citron

- 1 zeste d'orange (de clémentine pour moi)

- 20g de rhum brun

- 1 cuillère à café de fleur d'oranger (1 1/2 cuillère à soupe pour moi, on adore ce parfum à la maison)

- 2 jaunes d'oeufs pour la dorure

brioche-rois-felder3.jpg

Préparation :

 

1/ Dans un saladier ou sur votre plan de travail, versez la farine et creusez-y un puits. Dans le puits, mettez les oeufs, la levure délayée dans le lait tiédi, le sel et le sucre. Mélangez à la main en soulevant et pétrissant la pâte pendant 4-5 minutes. Incorporez ensuite, en plusieurs fois, le beurre mou en morceau. Pétrissez bien la pâte, pendant une dizaine de minutes, elle doit être lisse, souple et ne plus coller au paroi du saladier (ou au plan de travail). Incorporez ensuite les zestes de citron et orange (ou clémentine), le rhum et la fleur d'oranger (si vous le souhaitez, à ce moment vous pouvez ajouter des fruits confits ou des raisins ou pépites de chocolat..), pétrissez de nouveau pendant quelques minutes.

2/ Recouvrez le saladier d'un torchon et laissez reposer la pâte pendant 1 heure à température ambiante. Une fois l'heure passée, recouvrez le saladier de film étirable et mettez-la pendant 1 heure dans le réfrigérateur.

Après la deuxième heure écoulée, sortez-la du réfrigérateur, versez la pâte sur la plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, formez la couronne avec vos mains puis laissez de nouveau lever pendant 1 dernière heure..

3/ Préchauffez le four à 200°C. Dorez ensuite la couronne avec les jaunes d'oeufs préalablement battus à la fourchette, parsemez de sucre perlé et faîtes cuire pendant 20 à 25 minutes à 200°C. A la sortie du four, laissez refroidir à température ambiante.

brioche-rois-felder4.jpg

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 11:54

muffins-choco-blanc-cranbe0.jpgTout d'abord, je vous souhaite à tous une très bonne année 2011 ! Je vous souhaite plein de bonheur, la santé, de la réussite, en résumé : que des bonnes choses.

Et pour débuter cette année en douceur, voici de délicieux muffins au chocolat blanc, cranberries & gingembre. Ils sont super moelleux et pas sec du tout, même le lendemain ! La base est donc à garder. Comme toute chose contenant des épices, le gingembre se fait plus sentir au lendemain. Suivant les goût de chacun, on peut en mettre plus ou moins ou changer d'épice.

Mes muffins sont sans beurre que j'ai compensé par de la crème semi- épaisse à 18% et du jus d'orange. Après les fêtes, rien de tel que d'alléger un peu son alimentation mais sans pour autant se priver grâce à ces muffins qui vous feront moins culpabiliser (bon il ne faut pas tous les manger non plus..). Les essayer c'est les adopter. Pour une version encore plus light, je pense que vous pourriez remplacer la crème semi-épaisse par du fromage blanc 0%.

De plus, ils sont rapides à préparer, 5 minutes de préparation à peine et 20-25 minutes de cuisson. Cela en fait une recette parfaite pour les maman pressées mais qui veulent faire plaisir à leur famille.

muffins-choco-blanc-cranbe1.jpg

muffins-choco-blanc-cranbe2.jpgPour 8 muffins de taille moyenne :


Préchauffez le four à 180°C.


1/ Dans un bol, mélangez les ingrédients secs :

- 150g de farine T45

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 pincée de bicarbonate de sodium

- 1 pincée de sel

- 75g de sucre

- 1/2 cuillère à café de gingembre en poure

- 1 pincée de cannelle en poudre

 

2/ Dans un saladier, mélangez les ingrédients humides :

- 125g de crème semi-épaisse

- 1 oeuf

- 40g de jus d'orange

 

3/ Incorporez le mélange sec au mélange humide en mélangeant à peine à la maryse.

Lorsque la farine est pratiquement toute incorporée, ajoutez 100g de chocolat blanc en pépites et 100g de cranberries, mélangez à peine afin de finir d'incorporer la farine.

4/ Versez dans 8 alvéoles à muffins  jusqu'aux 3/4 (car ils gonflent)  puis faites cuire ensuite pour 20 à 25 minutes à 180°C, ils doivent dorer un peu et le couteau doit en ressortir propre.

 

muffins-choco-blanc-cranbe3.jpg


Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 18:12

gateau-multicouches-marrons.jpg

gateau-multicouche-marrons1.jpg

Bonsoir à tous, j'espère que vous avez passé de joyeuses ainsi que de gourmandes fêtes de Noël.

Voici le gâteau que j'ai réalisé pour mon repas de Noël. C'est une variation du Marronella que j'avais déjà réalisé auparavant (ici-clic-). Ce gâteau ayant eu un grand succès, j'ai repris juste la même base de gâteau et j'ai varié la ganache : au lieu de celle au caramel au chocolat, j'ai préféré une ganache au chocolat noir type truffée car moins sucrée et qui par son côté plus "amer" grâce au chocolat noir 70%, contrebalancera le côté sucré du gâteau à la crème de marron.

Pour réaliser ce gâteau, il faut s'y prendre à l'avance, la veille au matin minimum (voire même l'avant-veille au soir). Il est très long à réaliser mais c'est surtout du temps d'attente entre chaque étape plutôt que du temps de fabrication.

gateau-multicouche-marrons2.jpgCe gâteau a bien été apprécié par la famille, surtout qu'il en restait pour le lendemain pour se régaler de nouveau, car c'est tout de même un gros gâteau ! C'est certes un peu de travail mais surtout une bonne organisation et au final, on obtient un beau et bon gâteau.

 

Pour le gâteau à la crème de marrons et un moule de 24cm de diamètre :

- 250g de farine à gâteau
- 2 cuillères à café de levure chimique (n'ayant pas de farine spécial gâteau, j'ai mis 4 cuillères à café de levure chimique)
- 1 cuillère à café de sel
- 240g de beurre doux à température ambiante
- 225g de cassonade
- 4 oeufs
- 2 cuillères à café de vanille liquide
- 250 mL de crème de marrons vanillée (j'ai mis 6 grosses cuillères à café, donc un peu plus je pense)
- 60 mL de lait

 

Pour la ganache truffée au chocolat noir 70% (d'Eryn ici mais sans l'armagnac) :

- 300g de crème fleurette froide

- 225g de chocolat noir 70%

 

Pour le glaçage au chocolat noir :

- 90 mL de crème fleurette froide

- 35 mL de crème liquide entière
- 25g de sucre
- 30 mL d'eau
- 100g de chocolat noir 70%

- 20g chocolat noir 52%

 

Montage : un peu de café tiède pour imbiber le gâteau

 

Décoration :

- quelques cuillères à café de crème de marron pour les tuiles (d'après Carole ici)

- 20g de chocolat blanc en copeaux (râpez le bord de la tablette avec un économe)

gateau-multicouche-marrons3.jpg

gateau-multicouche-marrons4.jpgPréparation du gâteau à la crème de marron :

 

1/ Beurrez et farinez un moule à charnière de 24 cm de diamètre. Préchauffez le four à 180°C.
2/ Dans un bol, tamisez la farine avec le sel et la levure chimique puis réservez.
3/ A l'aide d'un batteur électrique, fouettez le beurre jusqu'à consistance légère. Incorporez 180g de cassonade, puis les jaunes d'oeufs un par un et ensuite la vanille liquide. Incorporez la crème de marrons et le lait et battez encore un peu. Ajoutez ensuite, en plusieurs fois, le mélange à base de farine, mélangez à la spatule.
4/ Dans un autre saladier, montez les blancs d'oeufs en neige jusqu'à formation de pics mous. Ajoutez le reste de cassonade et fouettez jusqu'à obtenir une consistance ferme mais pas sèche.
Les ajoutez délicatement en 3 fois à la pâte précédente.
5/ Versez la pâte dans le moule préparés et enfournez pour environ 50-55 minutes à 180°C, la lame d'un couteau doit ressortir sèche. Laisser complètement refroidir le gâteau sur une grille. Vous pouvez ensuite le couvrir et le laisser à température de la pièce jusqu'au lendemain ou alors le matin pour le soir.

 

Préparation de la ganache truffée au chocolat noir 70% :

 

1/ Dans une casserole, faîtes fondre le chocolat en morceaux avec la crème fleurette à feu doux. Mélanger à la spatule en bois pour lisser. Une fois le chocolat entièrement fondu, versez la ganache dans un saladier et laissez complètement refroidir à température ambiante pendant 2 heures environ.

2/ Une fois la ganache bien refroidie, fouettez vivement la ganache avec un batteur électrique pendant 5 minutes. Elle doit prendre du volume, de la consistance et pâlir.

 

Montage :

 

Juste avant de fouetter la ganache, coupez en 3 de manière horizontale le gâteau à la crème de marron.

Une fois la ganache prête, mettez un premier morceaux de gâteau sur une assiette (je vous conseille de mettre le dessus du gâteau, côté bombé vers l'assiette), imbibez-le avec un peu de café puis versez la moitié de la ganache, étalez en couche uniforme à l'aide d'une spatule à crêpe.

Mettez le deuxième morceaux de gâteau (la couche du "milieu"), appuyez un peu pour bien adhérer, mettez du café pour l'imbiber puis versez la seconde moitié de ganache, étalez en couche uniforme également.

Terminez par le dernier morceaux de gâteau, appuyez un peu puis réservez au réfrigérateur le temps de faire le glaçage ou alors jusqu'au lendemain.

 

Préparation du glaçage au chocolat noir :

 

1/ Dans une casserole, amenez à ébullition les crèmes avec l'eau et le sucre sur feu doux/moyen. Remuez doucement jusqu'à ce que le sucre soit complètement dissous. Une fois le sucre dissous, versez le mélange bien chaud sur le chocolat en morceaux dans un saladier, couvrez le saladier avec un torchon de suite, laissez ainsi quelques instants puis ensuite fouettez doucement au fouet manuel jusqu'à ce que la préparation soit lisse. Enfin, laissez refroidir la ganache à température ambiante pendant 2-3 heures.

2/ Une fois bien refroidie et ayant une texture onctueuse, nappez le gâteau avec puis réservez le gâteau au réfrigérateur.

 

Pour les tuiles à la crème de marron :

 

Préchauffez le four à 160°C. Sur une feuille de papier sulfurisé, formez des ronds fins (1 à 1,5mm d'épaisseur) de crème de marrons, l'équivalent d'une cuillère à café rase étalée, de la taille souhaitée. En fonction de la taille, cuisez-les de 8 à 15 minutes à 160°C, elles doivent être sèches et ne plus apparaître humides. A la sortie du four, soit vous leur donner une forme en les mettant sur le support désiré soit vous les laissez plates et les laissez refroidir. Décorez ensuite comme bon vous semble votre gâteau avec ces tuiles.

 

Pour déguster le gâteau, sortez-le au minimum 2 heures à l'avance afin qu'il soit à température ambiante.

 


Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 20:21

cookies-choco-cannelle-.jpgComme je vous l'avais dit, voici une recette simple, gourmande et sans grande surprise, au chocolat. Simple, car elle ne nécessite pas beaucoup de matériel et ingrédients (je n'ai même plus de batteur électrique, c'est vous dire ! Faut que j'en rachète un tiens..) et gourmande car qui résisterait à grignoter un bon cookie pour son 4h avec sa tasse de thé ou de café ? Ces cookies peuvent, par ailleurs figurer, dans vos paniers gourmands de Noël car ce sont des gourmandises toujours appréciées.

C'est mes parents et mes frères qui doivent être contents de mon retour, ils vont pouvoir de nouveau se régaler de bons gâteaux et autres réalisés par mes soins ! ;-P

Comme je n'ai toujours pas récupéré mes livres de cuisine pour mon inspiration, j'ai donc sorti cette recette de mon imagination et ça m'a réussi car j'ai obtenu de bons cookies crousti-moelleux parfumés à la cannelle.

cookies-choco-cannelle--1.jpg

cookies-choco-cannelle--2.jpg

Pour 22 cookies :

- 125g de beurre doux pommade et à température ambiante (sorti 1 heure à l'avance)

- 100g de cassonade

- 50g de sucre semoule

- 1 oeuf

- 200g de chocolat noir (150g fondu + 50g en pépites)

- 125g de farine de blé T45 tamisée

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 bonne pincée de sel

- Cannelle (à doser selon les préférences)

- 100g de noisettes et amandes hachées

 

Préparation :

 

1/ Préchauffez le four à 180°C et chemisez votre plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.

2/ Faites fondre les 150g de chocolat noir au bain-marie puis réservez.

Dans un petit saladier, mélangez la farine avec le sel, la levure et la cannelle.

3/Dans un saladier, fouettez le beurre pommade avec les sucres jusqu'à ce que cela deviennent crémeux. Ajoutez l'oeuf puis fouettez de nouveau. Incorporez le chocolat fondu, fouettez. Ajoutez ensuite le mélange à base de farine et mélangez à la spatule jusqu'à ce que ce soit homogène et enfin, ajoutez les noisettes, amandes et pépites de chocolat. Mélangez bien le tout.

4/ A l'aide de 2 cuillères à café, formez des boulettes que vous disposerez sur votre plaque à pâtisserie en les espaçant car ça va s'étaler (12 boulettes par plaque). Enfourner pour 8-9 minutes à 180°C pour des cookies crousti-moelleux (ils ne paraissent pas bien cuits mais c'est normal, ils vont finir de cuire hors du four), à la sortie du four, les laisser quelques instants sur la plaque avant de les décoller et de les mettre sur une grille à refroidir. Pour des cookies plus croustillants, laissez-les cuire plus longtemps, 12-13 minutes.

 

Ces cookies sont meilleurs quelques heures après leur confection, l'arôme de la cannelle ayant eu le temps de se développer..



Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Biscuits - cookies...
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 17:45

Bonjour à tous et à toutes,

 

Je m'excuse pour ces 3 mois d'absence et remercie les personnes qui s'en sont inquiétées en me laissant des messages, cela m'a touchée. Je remercie également toutes les personnes qui visitent mon blog et me laissent des commentaires, ils sont toujours très appréciés.

Comme le dit mon titre, je suis enfin de retour sur mon blog. Je vous doit des explications sur la raison de mon absence, le fait est que j'ai déménagé début septembre pour suivre une formation sur Nice et je n'avais pas internet là-bas donc je ne pouvais pas publier des articles.. De plus, le studio dans lequel j'étais n'étais pas lumineux pour un sou donc je n'ai pas pu prendre de photos de ce que je cuisinais pour les publier ultérieurement (car je cuisinais tout de même de temps en temps).

Maintenant que ma formation est finie, je suis de retour dans ma Bretagne et vais donc pouvoir reprendre l'activité sur mon blog vu que j'ai également retrouvé internet. J'espère pouvoir vous proposer une recette bientôt, pour le moment je n'ai pas tout mon matériel (en grande partie à Nice toujours que je récupère dans 2 semaines) et que des ingrédients de "base". Les prochaines recettes seront donc, je suppose, relativement simples mais gourmandes et bonnes (du moins je l'espère ;-) ). Par ailleurs, pour vous rassurer, aucune longue absence n'est à prévoir.. 

Je vais également pouvoir parcourir de nouveau vos blogs et vous laisser mes commentaires..

 

Je vous dis donc à bientôt avec de nouvelles recettes, j'espère que vous les apprécierez toujours autant,

Amicalement,

Amélie.


Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Bla-bla
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 10:52

moelleux-groseille-amande-t.jpgTout d'abord, je vous prie de bien vouloir m'exuser pour ce mois et demi d'absence, le fait est que ces derniers temps je suis assez occupée et donc j'ai moins de temps pour vous publier des recettes.. Le mois prochain devrait être déjà un peu plus calme, j'aurai donc un peu plus de temps à vous accorder.

En écrivant cet article, je me suis rendue compte que j'ai utilisé la même recette de base que pour mes derniers minis moelleux (ceux au chocolat noir & pignons de pin) ! Comme quoi, ça prouve que la recette de base est très bien car ces petits moelleux sont bien bons ! C'est pourquoi je vous propose quand même la recette car autrement, ce n'est pas dans mes habitudes de proposer les mêmes recettes (surtout à la suite). Avec quelques carrés de chocolat blanc dedans, ils auraient été pas mal du tout aussi mais je n'en avais plus..

moelleux-groseille-amande-1.jpgmoelleux-groseille-amande-2.jpg 

Pour la recette donnant 12 petits moelleux :

- 130g de beurre à température ambiante

- 75g de sucre rapadura

- 100g de sucre roux (ou 175g de sucre roux en tout si vous n'avez pas de rapadura)

- 2 oeufs

- 230g de farine (de la T65 pour moi cette fois-ci)

- 1 cuillère à café de levure chimique

- 3/4 de cuillère à café de sel

- 1 pincée de fleur de sel (falcutatif)

- 1/2 fève tonka finement râpée

- 125g de groseilles

- 70g d'amandes grossièrement hachées

moelleux-groseille-amande-3.jpg moelleux-groseille-amande-4.jpg

Préparation :

 

1/ Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol, mêlez intimmement la farine avec a levure chimique, le sel, la fleur de sel et la fève tonka râpée puis réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez au batteur électrique le beurre pommade avec les sucres pendant 3-4 minutes afin que le mélange devienne mousseux et ai éclairci un peu. Incorporez ensuite les oeufs puis le mélange à base de farine. Ajouter ensuite les amandes hachées puis les groseilles délicatement.

3/Versez ensuite la pâte dans les empreintes à muffins et faîtes cuire pendant 20-25 minutes à 180°C, les moelleux sont cuits lorsqu'ils sont un peu dorés. Sortez-les ensuite dur four, patientez quelques instants avant de les démouler et de les laisser refroidir sur une grillr. Ils se conservent 3 jours dans une boîte hermétique.

 

Le lendemain, ils sont toujours aussi moelleux et bons..

Ces moelleux sont à décliner selon l'envie et ce que l'on a dans les placards.

Repost 0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 10:15

moelleux-pignons-chocolat.jpgIl suffit qu'il recommence à pleuvoir pendant quelques jours pour que l'envie d"une petite gourmandise chocolatée se fasse ressentir. Je n'ai donc pas attendu longtemps et l'ai comblée avec ces minis moelleux.

A l'origine, c'était censé être plus un fondant cuit dans un moule carré mais le moule n'était pas propre et le fait de les avoir cuit dans des moules à muffins les a transformés en moelleux. La base de la recette provient de M. Stewart à laquelle j'ai opéré des changements.

Ces moelleux ont vraiment eu du succès, toute ma famille les a trouvés très bons (même mes frères en ont grignoté plus tard le soir (et mon petit frère en a pris alors qu'il prend rarement une part de ce que je fais !), c'est dire qu'ils ont été appréciés !). Ils sont bien moelleux, pas secs pour un sou et ce, même le lendemain. Chocolat et pignons est une bonne association, le sucre complet de canne (rapadura) apporte une note agréable. Vu leur grande appréciation, je ne pourrai qu'en refaire en variant les garniture ! Et pourquoi pas les faire en fondant comme à l'origine aussi.. 

moelleux-pignons-chocolat1.jpgmoelleux-pignons-chocolat2.jpgPour 12 minis moelleux :

- 135g de beurre 1/2 sel pommade (sorti au minimum 30 minutes avant)

- 100g de sucre roux

- 75g de rapadura

 - 1 cuillère à café de vanille en poudre 

- 2 oeufs

- 230g de farine T45 tamisée

- 1 cuillère à café de levure chimique tamisée

- 3/4 de cuillère à café de sel fin

- 150g de pépites de chocolat noir (pour moi un mélange de 52%, 64% et 70%)

- 60g de pignons de pin

moelleux-pignons-chocolat3.jpg

 

Préparation :

 

1/Préchauffez le four à 180°C. Beurrez les moules à muffins si ils ont tendance à accrocher (même si ils sont en silicone). Dans un saladier moyen, mêlez intimement la farine avec le sel et la levure chimique, réservez.

2/Dans un saladier plus grand, fouettez à l'aide d'un batteur électrique le beurre pommade avec le sucre roux, le rapadura et la vanille en poudre pendant 3-4 minutes à vitesse moyenne, le mélange doit blanchir un peu et devenir mousseux. Ajoutez les oeufs, mélangez bien. Diminuez ensuite la vitesse pour incorporer la farine, en raclant les parois du saladier. Ajoutez ensuite les pépites de chocolat noir et les pignons de pin à la pâte, mélangez bien une dernière fois.

3/ Répartissez la pâte dans les 12 alvéoles à muffins puis enfournez pour 20 à 25 min à 180°C. Ils sont prêts lorsqu'ils sont un peu doré et qu'un couteau en ressort sans trace de pâte liquide. A la sortie du four, patientez 2-3 minutes avant de les démouler et de les mettre à refroidir sur une grille. Ils se conservent 3 jours dans une boîte hermétique.

Repost 0
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 16:48

Après un premier essai concluant de pain express avec le Lazy Loaf ici, je continue dans la voie du pain express avec cette fois-ci un pain irlandais qui contient du lait ribot (ou fermenté). Là aussi, c'est grâce à Annellénor que j'ai découvert ce pain et à ses recettes dont je me suis bien inspirée pour ce pain.

Ce pain est un véritable atout pour la santé, il ne contient que d'excellentes choses qui apportent beaucoup de nutriments différents. Et en plus, il est super simple et rapide à faire donc un bon moyen de prendre soin de sa santé tout en se régalant car ce pain est délicieux ! Il est bien moelleux, parfumé et je trouve que le gingembre déshydraté est indispensable (j'adore le gingembre déshydraté ou confit). De plus, il se conserve vraiment bien : 48h après il était toujours moelleux et pas du tout desséché. Les photos vous convaincront peut-être ? :

pain-irlandais.jpg 

pain-irlandais1.jpg

Pour un moule à cake :

- 170g de farine complète de 5 céréales (magasins bio)

- 210g de farine T110

- 100g de flocons de 5 céréales (magasins bio)

- 20g de cacao non sucré en poudre

- 1 cuillère à café de sel

- 2 cuillères à café de bicarbonate de sodium

- 1 cuillère à soupe de sucre roux

- 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre

- 100g de gingembre déshydraté (on peut même allez jusqu'à 125g voire 150g pour les fanas comme moi)

- 500mL de lait ribot

- graine de lin doré pour le décor (ou floncons, ou autre graines...)

pain-irlandais2.jpg 

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 200°C. Beurrez ou tapissez de papier sulfurisé un moule à cake.

2/ Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients secs ensemble. Une fois le mélange bien homogène, ajoutez le lait ribot de façon à obtenir une bouillie épaisse (mélangez bien, il ne doit plus y avoir de trace de farine).

3/ Versez la pâte dans le moule, saupoudrez de graines de lin doré et enfourner pour environ 40 minutes à 200°C. Le pain est cuit lorsqu'une pique de bois en ressort sèche et que le pain sonne creux. Démoulez et laissez refroidir sur une grille. Le conserver, par la suite, bien enveloppé dans un torchon sans odeur de lessive.

Repost 0
Published by Chocolatomane - dans Brioches - viennoiseries..
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 18:56

gafoutis-cerises-cannelle.jpgQui dit saison des cerises dit saison des clafoutis mais je sens que, tout comme Annellénor, je vais en faire toute l'année car c'est vraiment un gâteau extra je trouve ! Les recettes de clafoutis vont donc commencer à se suivre sur mon blog mais ne se ressembleront absolument pas (différence de texture et donc d'ingrédients de base, différents fruits et parfums également) après une première version rhubarbe, vanille & amandes effilées sans farine et au fromage blanc, voici une version à la crème entière épaisse, cannelle, cerises, sucre rapadura (complet de canne) & farine 5 céréales.

Pour cette recette, je l'ai un peu bidouillé avec des fonds de paquets (sucre blanc et farine, d'où l'ajout d'autres variétés de sucre et farine) et de la crème épaisse qui s'est retrouvée dans mon frigo un peu par hasard.. ;-)

J'ai trouvé ce clafoutis vraiment excellent, la cannelle parfume agréablement ce gâfoutis sans être très présente. De plus, le sucre rapadura apporte également une note épicée ainsi que la couleur orangée. J'aime beaucoup la texture qu'il a aussi, très moelleux et humide, qui se situe donc entre le gâteau et le clafoutis (d'où gâfoutis). A refaire obligatoirement !

Bien qu'il soit excellent à peine tiédi, je l'ai préféré froid le lendemain après une bonne nuit au réfrigérateur.

gafoutis-cerises-cannelle1.jpg 

gafoutis-cerises-cannelle2.jpg

Pour un moule de 24 cm de diamètre :

- 550g de cerises

- 3 jaunes d'oeufs

- 4 blancs d'oeufs

- 35g de sucre blanc semoule

- 50g de rapadura

- 100g de sucre roux

- 255g de crème entière épaisse

- 100g de farine de blé T45 tamisée

- 50g de farine complète de 5 céréales tamisée

- 1/4 de cuillère à café de vanille en poudre

- 1/3 a 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre

- une pincée de sel

- un trait de jus de citron vert

 gafoutis-cerises-cannelle3.jpg

Préparation :

 

1/Commencez par dénoyautez les cerises puis les mettre au réfrigérateur le temps de faire la pâte.

Préchauffez le four à 180°C, beurrez puis sucrez votre moule.

2/ Dans un saladier, fouettez, au fouet manuel, pendant une bonne minute les jaunes d'oeufs avec les différents sucres, cela doit légèrement blanchir et mousser. Ajoutez la crème épaisse puis les farines et les épices en mélangeant bien entre les 2 ajout.

3/Dans un autre saladier, montez les blancs d'oeufs en neige ferme avec le citron et le sel. Les ajoutez délicatement et en 2 fois à la préparation précédente à l'aide d'une maryse.

4/Disposez environ le tiers des cerises dans le fond du moule, versez la pâte de façon homogène dans tout le moule, disposez les cerises par dessus et les enfoncer soit complètement soit légèrement dans la pâte. Enfournez ensuite pour une 40aines de minutes. Surveillez de près la cuisson à partir de 35 minutes et vérifiez la cuisson avant une lame de couteau. S'il commence à être vraiment bien doré de partout mais que la lame n'est pas encore tout à fait propre (entre 35 et 40 minutes), couvrez-le  de papier sulfurisé et terminez la cuisson. Sortez-le du four et mettez-le à tiédir sur une grille et dans son moule.

gafoutis-cerises-cannelle4

Repost 0