Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 16:15

cake-thon-oignon-2.jpgCes derniers temps, j'ai un peu de mal avec le sucré, j'arrive plus trop à en manger, il y a des périodes comme ça et là ces dernières semaines c'est donc le cas. C'est pourquoi je cuisine un peu plus salé, et cela ne me déplaît pas d'ailleurs.

Prenant mon petit-déjeuner au travail, je prépare donc quelques petits trucs la veille pour les emmener avec moi, j'ai donc fait ce cake complet pour en faire une partie de mon petit-déjeuner.

Au final, on obtient un agréable cake, moelleux et goûteux, voilà de quoi prendre des forces pour une bonne journée de travail.

Pour la recette, je me suis inspirée d'une recette provenant d'un des magasines de Cyril Lignac.

 

Ingrédients pour un cake :

- 3 oeufs

- 150g de farine

- 1/2 sachet de levure chimique

- 100g de maïzena

- 170g de lait 1/2 écrémé

- 140g de thon égoutté

- 1 oignon émincé

- 75g de beurre 1/2 sel

- 70g de gruyère râpé ou de comté râpé

- sel, poivre du moulin

- 1 bonne pincée de piment d'espelette

- 1 pincée de fleur de sel

- graines de sésame complet dorées

 

cake-thon-oignon-1.jpgPréparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, huilez votre moule à cake.

Dans une petite casserole, faîtes revenir l'oignon émincé avec un peu de poivre, réservez.

Dans un bol, mêlez la farine avec la levure, le sel, le poivre, la fleur de sel et le piment d'espelette, réservez.

2/ Dans un grand bol, délayer la maïzena dans le lait et réservez.

Dans un saladier, fouettez rapidement les oeufs avec le mélange à base de farine puis ajoutez le lait-maïzena, fouettez quelques instants. Faîtes fondre le beurre puis incorporez-le à la préparation. Ajoutez ensuite le thon, l'oignon et le gruyère râpé.

3/ Versez la pâte dans votre moule à cake, parsemez de graines de sésame puis enfournez pour 45 minutes à 180°C. A la sortie du four, laissez votre cake quelques instants dans le moule avant de le démouler et de le servir chaud ou tiède.

Repost 0
Published by Amélie - dans Salé
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 14:51

Le panais, c'est un légume qui m'a toujours intriguée, je le connaissais de nom et de visu, mais je ne l'avais jamais goûté et encore moins acheté. Pour ceux qui ne connaissent pas, cela ressemble à une grosse carotte mais le panais est blanc, on lui confère un goût rappelant la noisette. En faisant des courses y a quelques jours, j'en ai croisé en rayon et me suis décidée à en acheter un pour pouvoir (enfin) y goûter. En tant que petite cuisinière amateur, une idée de recette m'est venue en tête de suite et me voilà partie pour faire un cake au panais râpé..

cake-panais-coriandre.jpgAu final, et bien c'est plutôt bon ! Le cake est bien goûteux, parfumé, sa texture est assez dense mais très moelleuse et limite fondante en bouche, il a beaucoup été apprécié à table. Le panais s'invitera donc plusieurs fois dans mon assiette à l'avenir, c'est certain et je vous invite à faire vos curieux si vous ne connaissez pas ce légume.. ;-)

Autrement, je m'excuse pour mes photos que je ne trouve pas tip top, l'hiver étant là, la luminosité est loin d'être excellente ce qui explique la qualité moindre des photos..


Pour un cake :

- 3 oeufs

- 250 mL de lait ribot

- 250g de panais finement râpé

- des feuilles de coriandre fraîche ciselées (à doser selon votre goût)

- 200g de farine de 5 céréales

- 1 poignée de flocons de 5 céréales

- 6g de levure chimique

- 1 bonne pincée de sel fin

- 1 pincée de fleur de sel

- 1 pincée de piment d'espelette

- poivre saveur (les moulins d....s)

cake-panais-coriandre1.jpgPréparation :

1/ Préchauffez le four à 190°C. Huilez votre moule à cake.

Dans un bol, mêlez la farine avec la levure, le sel, le poivre, le piment d'espelette et les flocons de 5 céréales, réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le lait ribot. Ajoutez ensuite le panais râpé et la coriandre, mélangez rapidement à la spatule. Incorporez enfin le mélange à base de farine.

3/ Versez la pâte dans votre moule à cake, saupoudrez le dessus de flocons de 5 céréales si vous le souhaitez (ou de graines..) puis enfournez pour 40-45 minutes environ, le cake doit dorer et la pointe d'un couteau doit en ressortir humide. A la sortie du four laissez reposer le cake quelques instants avant de le déguster chaud ou tiède, à votre convenance.

Repost 0
Published by Amélie - dans Salé
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 15:25

fraicheur-chocolat.jpgCet entremet, c'est la deuxième fois que je le réalise, la première fois était pour une soirée entre collègues il y a quelques semaines et ce fut une réussite en plus du succès qu'il a eu. Cette fois-ci, c'est pour l'anniversaire de ma soeur, en voyant la déception qu'elle avait eu de ne pas pouvoir le goûter la première fois que je l'ai fait, j'ai bien retenu de le refaire à son anniversaire pour lui faire plaisir. Là encore, la réalisation fut réussie, la crème et le glaçage se tenant parfaitement. Quant à la dégustation, ma soeur en a été plus que ravie et ce n'est pas seule, toute la tablée a adoré cet entremet tout chocolat..

fraicheur-chocolat-1.jpgCe gâteau est certainement une valeur sûre, il n'est pas si long ni compliqué que cela a réalisé, avec une bonne organisation il faut juste 2h en tout (sans compter le temps de repos pour faire prendre la crème avant de faire le glaçage). Avec un peu d'imagination et de savoir-faire, il y a moyen de le décliner en d'autres version, utiliser d'autres sortes de chocolats, de noix, mettre des fruits, etc..

On trouve la recette sur plusieurs blog, ici ou encore ..

fraicheur-chocolat-2.jpgPour le moelleux :

- 115g de beurre (1/2 sel pour moi)

- 70g de chocolat noir 70%

- 2 oeufs

- 100g de sucre blanc (on peut en mettre un peu moins)

- 60g de farine

- 100g de noisettes entières (torréfiées ou non)

- 1/2 cuillère à café de vanille liquide (facultatif)


Pour la crème au chocolat :

- 16cL de lait (160g)

- 16cL de crème liquide entière (160g)

- 2 jaunes d'oeufs

- 50g de sucre blanc

- 125g de chocolat noir

- 2g d'agar-agar


Pour le glaçage :

- 150g de chocolat noir (64% pour moi)

- 150g de crème liquide entière (150g)

- 75g de miel

- 20g de beurre (1/2 sel pour moi)


Ajout personnel : 1 grosse pincée de fleur de sel entre la crème le glaçage (facultatif)

fraicheur-chocolat-5.jpg

Préparation du moelleux :

1/ Préchauffez le four à 170°C, beurrez votre moule de 24cm de diamètre, chemisez-en le fond puis beurrez le papier sulfurisé.

2/ Faîtes fondre le beurre dans une casserole (j'ai fait fondre le mien en beurre noisette) et dans un même temps, faîtes fondre le chocolat noir au bain-marie dans une autre casserole, réservez.

3/ Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre et la vanille jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajoutez ensuite le beurre fondu et le chocolat fondu, mélangez bien. Incorporez la farine puis les noisettes entières, mélangez bien puis versez la préparation dans votre moule précédemment préparé.

4/ Enfournez pour 10-12 minutes environ à 170°c, à la sortie du four, laissez-le refroidir quelques instants avant de le retourner sur votre plat de présentation et de le tasser légèrement dans votre cercle à entremet huilé ou tapissé de rhodoïd (le diamètre du gâteau se réduira donc un peu).


Préparation de la crème (à faire juste après la réalisation du moelleux) :

1/ Faîtes fondre le chocolat noir au bain-marie, réservez. Dans un même temps, blanchissez les jaunes d'oeufs avec le sucre au fouet dans un saladier.

2/ Faîtes chauffer le lait avec la crème et l'agar-agar jusqu'à légère ébullition sans cesser de remuer. Une fois l'ébullition atteinte, versez ce mélange sur les jaunes d'oeufs blanchis, mélangez bien puis remettez le tout dans la casserole et faîtes cuire le tout comme pour une crème anglaise, en mélangeant sans cesse et vérifier donc la nappe sur la cuillère en bois pour savoir quand retirer du feu.

3/ Ajoutez le chocolat hors du feu, mélangez bien puis versez la crème sur votre moelleux dans votre cercle à entremet. Réfrigérez au minimum 2-3 heures avant de réaliser le glaçage afin que la crème prenne bien.


Préparation du glaçage :

1/ Dans un saladier moyen, mettez le chocolat en morceaux. Dans une petite casserole, portez la crème et le miel à ébullition puis versez ce mélange bouillant sur le chocolat, mélangez pour lissez la préparation. Ajoutez ensuite le beurre puis lissez de nouveau.

2/ Sortez l'entremet du réfrigérateur (si vous le souhaitez, parsemez la crème d'une grosse pincée de fleur sel avant de verser le glaçage) puis versez délicatement le glaçage sur la crème de façon uniforme (ne décerclez pas votre entremet), lissez si besoin puis réfrigérez de nouveau pour 2 heures au minimum.

 

Lors de la dégustation, décercler délicatement votre entremet, décollez doucement les bords avec un système de pression sur le côté si votre cercle était huilé, puis servez les heureux convives..

fraicheur-chocolat-4.jpg


Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 17:35

fondant-marron-noisette.jpgJe reviens tout en douceur, après presque 3 semaines d'absence, en vous proposant une recette toute automnale. Ces derniers temps, j'ai manqué de temps pour m'occuper de mon blog et je m'en excuse mais à présent, je pense pouvoir venir plus régulièrement vous proposer de bonnes petites choses, à suivre.. 

fondant-marron-noisette1.jpgUn pot de crème de marrons traînant depuis un certain dans le placard ainsi que l'envie d'une petite gourmandise réconfortante et relativement rapide à faire ont donnés lieu à ces fondants que j'avais repéré chez Carole de Alter Gusto. Par rapport à la recette originale, j'ai juste rajouté quelques pépites de chocolat blanc pour plus de gourmandise, mon grain de fleur de sel et aussi fait cuire le beurre en beurre noisette pour accentuer le côté noisette de ces fondants.

On obtient de délicieux fondants, ceux appréciant la crème de marrons devraient beaucoup aimé ces fondant, les noisettes se font bien ressentir également et avec les pépites de chocolat blanc, c'est bien gourmand. En bref, on s'en est régalé. Selon les préférences, vous pouvez soit les déguster froids, soit à température ambiante ou bien encore tièdes, à vous de voir..

fondant-marron-noisette2.jpgPour 12 fondants de la taille d'un muffin (ou un moule de 20cm de diamètre) :

- 3 oeufs

- 30g de sucre (20g de sucre blanc et 10g de rapadura pour moi)

- 50g de beurre (1/2 sel pour moi)

- 500g de crème de marrons

- 75g de poudre de noisettes

- 1 pincée de fleur de sel

- 50g de chocolat blanc en pépites

fondant-marron-noisette3.jpgPréparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, si vos moules ne sont pas en silicone, beurrez-les et mettez-y du papier sulfurisé (quoique même pour les silicone je vous conseille de beurrer les moules).

Faites ensuite fondre le beurre en beurre noisette, il doit avoir une belle couleur dorée sans être brûlé, réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez manuellement les jaunes d'oeufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez le beurre noisette puis la crème de marrons et enfin la poudre de noisette et la fleur de sel, veillez à bien mélanger entre chaque ajout. Incorporez ensuite les pépites de chocolat blanc puis mélangez rapidement.

3/ Battez les blancs d'oeufs en neige ferme puis ajoutez-les en 2 fois à la préparation précédente, de façon délicate afin de ne pas les casser. Répartissez ensuite la pâte dans les moules puis enfournez pour environ 20 minutes à 180°C (30-35 minutes pour un moule 20cm de diamètre), les fondants sont cuits lorsqu'ils commencent à dorer et un couteau en ressort humide mais sans trace de pâte. A la sortie du four, laissez les fondants refroidir dans leurs moules avant de les démouler.

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:52

chouquettes-cacao.jpgLes chouquettes, voilà une gourmandise que se laisse facilement manger tellement c'est bon et léger en bouche. Je n'en mange pas souvent mais c'est toujours avec plaisir. Les réaliser, c'est une première. En parcourant la toile pour trouver une recette, je me suis plus longuement arrêtée sur une recette en particulier, celle des chouquettes au cacao du blog Un déjeuner de soleil. La photo donnant bien envie et la curiosité de goûter des chouquettes cacaotées m'ont plus que convaincu de les tester.

chouquettes-cacao3.jpg

Le résultat est plus que convaincant : de délicieuses chouquettes, toutes légères, moelleuses et aérées, et au cacao, cela est vraiment appréciable. Toute la famille à bien aimé, il est vrai qu'elles se laissent facilement déguster les unes après les autres..

Réaliser des chouquettes n'est, de plus, pas très compliqué. Si vous n'avez pas de poche à douille, vous pourrez simplement utiliser un sac congélation dont vous couperez une extrémité, c'est ce que j'ai utilisé et cela fonctionne très bien.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, les parfumer avec des épices : cannelle, gingembre, 4 épices, fève tonka, vanille, ...

chouquettes-cacao2.jpgPour une quarantaine de chouquettes :

- 125g d'eau

- 125g de lait

- 100g de beurre

- 3g de sel

- 15g de sucre

- 130g de farine tamisée

- 20g de cacao tamisé

- 4 oeufs + 1 pour la dorure

- sucre perlé, pralin

chouquettes-cacao1.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 210°C, chemisez votre plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.

Mêlez intimement la farine et le cacao dans un bol, réservez.

2/ Dans une casserole, versez l'eau, le lait, le beurre en morceaux, le sel et le sucre. Portez le tout à ébullition afin de bien mélanger tous les ingrédients. Retirez du feu puis ajoutez, en une fois, le mélange farine/cacao, mélangez à la spatule puis remettez sur le feu moyen afin de dessécher un peu la pâte tout en mélangeant constamment, la pâte doit est lisse et se détacher des parois de la casserole.

3/ Versez ensuite la pâte dans un saladier, attendez 1-2 minutes le temps que la pâte tiédisse un peu. Ajoutez ensuite les 4 oeufs un par un, fouettez bien entre chaque ajout, la pâte doit être parfaitement homogène avant d'ajouter un autre oeuf.

4/ A l'aide d'une poche à douille avec une douille de 8-10mm (ou d'un sac congélation), formez des petits tas sur votre plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé (vous pouvez faire 20 chouquettes par plaque). Dorer à l'oeuf à l'aide d'un pinceau à pâtisserie puis saupoudrez de sucre perlé ou de pralin. Enfournez ensuite pour une 20aine de minutes à 210°C, elles doivent bien gonfler, devenir toutes légères et relativement fermes au toucher. A la sortie du four, transvaser-les sur une grille afin qu'elles refroidissent.

Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 14:26

cookies-avoine-choco.jpgCela faisait un moment que me trottait en tête l'idée de faire une recette avec des flocons d'avoine. Après une petite recherche sur la toile, je me suis arrêtée sur la recette de Titenoon, des cookies aux flocons d'avoine et aux pépites de chocolat, qu'elle avait elle-même chipée chez Antoine.

On obtient de très bons cookies mais il y a, à mon goût, quelques petites modifications à réaliser.. Un peu moins de sucre et un oeuf en plus (les miens étaient plutôt petit, prendre un gros oeuf sinon), pour avoir une meilleure texture de pâte.

cookies-avoine-choco-1.jpgPour 28 cookies de 35g environ :

- 175g de beurre 1/2 sel mou (sorti à l'avance)

- 200g de sucre roux (150g de sucre roux + 50g de rapadura pour moi) (175g devraient largement suffire, voire 150g..)

- 1 oeuf (je conseillerai 2 petits oeufs donc ou alors un gros)

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (ou de vanille liquide)

- 150g de farine T45

- 1 pincée de sel

- 1 pincée de fleur de sel

- 1 sachet de levure chimique

- 250g de flocons d'avoine (125g d'avoine + 125g de flocons de 5 céréales)

- 100g de chocolat noir en pépites

cookies avoine choco 2

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, tapissez votre plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.

Dans un bol, mêlez la farine, avec la levure, le sel et la fleur de sel, réservez.

2/ Crémez le beurre mou avec le sucre et la vanille, au batteur électrique, pendant quelques minutes (2-3) à vitesse moyenne. Ajoutez les oeufs, un par un si vous en mettez 2, tout en continuant de battre. Incorporez la farine en battant à faible vitesse, ajoutez ensuite les flocons d'avoine et les pépites de chocolat, mélangez bien.

3/ Prélevez des morceaux de pâte de 35g (une grosse cuillère à café), faites des gros palets d'un centimètre d'épaisseur à la main puis disposez-les sur votre plaque à pâtisserie, mettez-en 9 par plaque, ils s'étalent à la cuisson. Enfournez les cookies pour 10-12 minutes à 180°C, les bords doivent commencer à dorer, ce qui donnera des cookies croustillants au centre et moelleux au centre ; pour des cookies complètement croustillants, laissez-les cuire 15 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient tout dorés. Les cookies, à la sortie du four, sont encore mous, ils peuvent paraître pas bien cuits mais c'est normal, à la sortie du four ils vont durcir au contact de l'air. A la sortie du four, attendez donc quelques instants avant de les mettre à refroidir sur une grille. Conservez-les dans une boîte hermétique.

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 15:49

brioche-julia.jpgbrioche-julia-1.jpgCette recette de brioche est assez fréquente sur la blogosphère, et pour cause, elle a du succès auprès de ses confectionneurs. Ça fait un bon moment que je l'ai repéré, je l'ai gardée en tête en attendant d'être vraiment motivée à la réaliser. La motivation et l'envie d'une brioche venues, je m'y suis attelée. Au final elle n'a rien de compliqué à réaliser, il faut juste un bon robot pétrisseur ou au pire, de bons bras, en plus de s'armer de temps et de patience.

brioche-julia-3.jpg

La brioche a bien plu aux différents goûteurs, il est vrai qu'elle a un bon goût et qu'elle est assez moelleuse.

Néanmoins, la prochaine fois j'essayerai de la réaliser différemment (à la main plutôt et pas au fouet électrique avec embout crochets, oui je suis courageuse vu le temps qu'il faut pétrir.. Et en forme de tresse.) afin d'avoir un meilleur résultat et je modifierai la cuisson également car la brioche ne correspond pas tout à fait à ce que je recherche à obtenir, elle n'était pas filante comme est sa réputation en ce qui me concerne (mais je précise que je me suis trompée de programme à mon four..).

J'ai chipé la recette chez Trinidad, mais elle est aussi chez Rdv aux mignardises, ... Allez voir leur résultat à elles aussi, comme ça vous pourrez comparer et vous faire une meilleure idée de la brioche car elles 2 disent que cette brioche est merveilleuse..

brioche-julia-2.jpg

Pour l'éponge :
- 85 ml de lait entier tiède
- 1 sachet de levure instantanée de boulanger ou 20g de fraîche

- 1 oeuf
- 180 g + 180g de farine

Pour la brioche :

- L'éponge
- 70 g de sucre
- 1 demie cuillère à café de sel
- 4 oeufs battus
- 200 g de farine
- 170 g de beurre à température de la pièce (penser à le sortir du frigo plusieurs heures et même la veille avant de faire la recette. Il ne doit pas être "huileux" mais juste mou.) 

- 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger ou un autre parfum

brioche-julia-4.jpg

Préparation :

1/ L'éponge :

Commencez par tiédir le lait puis y diluer la levure fraîche dedans, versez dans un bol du robot avec tous les autres ingrédients (sauf les 2e 180gr de farine) puis faîtes tourner le robot quelques minutes, raclez les bords et versez sur cette pâte les 180gr de farine restante sur toute sa surface et couvrez le bol d'un torchon.
Laissez pousser 30 à 40 minutes à température ambiante. L'éponge est prête lorsque la farine craquelle bien sur sa surface.

2/ La brioche :
Versez le sucre, le sel, les oeufs battus et l'arôme sur l'éponge, mettez le robot en route à vitesse moyen/bas pour incorporer les ingrédients. Ajoutez la farine très progressivement, continuer à battre puis monter la vitesse à moyen pour pétrir. La pâte doit être relativement cohésive et ferme, elle doit "claquer" bruyamment sur les côtés du bol.
Pétrir pendant 15 minutes, la pâte va "s'enrouler" autour du crochet. De temps en temps arrêtez la machine et décrochez la pâte pour la retourner dans le bol. En profiter pour racler les côtés du bol.
3/ Incorporez le beurre:
Baissez la vitesse du robot à moyen-bas et ajouter le beurre une cuillère à soupe à la fois. La pâte va se "désintégrer" en morceaux. Continuez de pétrir jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau cohésive avant d'ajouter la cuillère de beurre suivante, arrêtez la machine pour racler les côtés du bol de temps en temps.

4/ Une fois le beurre tout incorporé, augmentez la vitesse du robot à moyen fort et pétrir encore 5 minutes. Au total, il faut avoir pétri de 30 à 40 minutes.
5/ Beurrez un grand bol, mettez la pâte à brioche en boule et tournez-la dans le bol pour qu'elle s'enduise de beurre sur toute sa surface.
Laissez pousser à température ambiante dans le bol couvert de film étirable pendant 2h00 à 2h30 environ. Important : Surveillez quand-même car si cela a doublé de volume avant la fin des 2h00, il faut arrêter la pousse.

Poussée lente:
Prenez la pâte par dessous avec une main et la soulever puis la laisser tomber. Continuez le mouvement tout autour de la circonférence de la pâte.
Bien envelopper la pâte de film plastique et la mettre au réfrigérateur pour 4h00 à 6h00 minimum et jusqu'à une nuit. Après ce temps, la pâte à brioche est prête à être façonnée comme vous le désirez.

6/ Façonnez, dorez au jaune d’oeuf et laissez lever de nouveau 1H30 environ. Puis enfourner à 180°C entre 20 et 35 min (tout dépend de la taille donnée à la brioche).


Repost 0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 11:15

cake-banane-goji-gingembre4.jpgUne banane devenue noire dans mon panier à fruits, voilà une belle occasion pour en faire une petite gourmandise. Et ce qui est ressorti de mon imagination, c'est un cake avec des baies de goji et du gingembre confit.

J'ai eu un bon coup de coeur pour ce cake, on sent bien le goût de la banane (bien qu'il y en ai qu'une seule) et associé au gingembre confit et aux baies de goji, c'est tout simplement un délice, j'ai plus qu'adoré ! De plus, le cake est très moelleux et pas sec pour un sou, même le lendemain.

Pour les baies de goji, on commence à en trouver assez facilement en grande surface, regardez-bien, sinon en magasin bio vous pourrez en trouver je pense. Pour plus de renseignements sur la baies de goji,  je vous renvoie chez Wiki ici.

cake-banane-goji-gingembre3.jpgcake-banane-goji-gingembre2.jpgPour un cake moyen :

- 2 oeufs

- 1 banane bien mûre réduite en purée (100g environ)

- 50g de crème liquide entière

- 150g de lait 1/2 écrémé

- 50g de sucre en poudre

- 65g de farine de 5 céréales complète

- 160g de farine T45

- un peu de vanille en poudre (1/4 cuillère à café environ, ou plus si souhaité)

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 1 pincée de fleur de sel

- 25g de baie de goji

- 50g de gingembre confit

- une petite poignée de flocons de 5 céréales pour la déco (facultatif)

cake-banane-goji-gingembre.jpg

Préparation :

1/ Préchauffez le four à 180°C, beurrez votre moule à cake.

Dans un bol, mêlez les farines, la levure, les sel et la vanille en poudre, réservez.

2/ Dans un saladier, fouettez manuellement les oeufs avec la purée de banane, la crème liquide et le lait. Ajoutez ensuite le sucre et fouettez de nouveau pendant une bonne minute de façon vive. Incorporez en une fois le mélange à base de farine puis fouettez jusqu'à homogénéisation. Ajoute ensuite les baies de goji et le gingembre déshydraté puis fouettez juste assez pour répartir les fruits séchés.

3/ Versez la pâte dans votre moule à cake, saupoudrez de flocons de 5 céréales et enfournez pour 30 minutes environ, le cake doit être bien doré et la lame d'un couteau doit en ressortir sans trace pâte. A la sortie du four, laissez le cake refroidir une dizaine de miunutes dans son moule puis démoulez-le sur une grille afin de le laissez complètement refroidir.

cake-banane-goji-gingembre1.jpg

Repost 0
Published by Amélie - dans Cakes sucrés
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:36

crepes-vanille-felder.jpgEn bonne bretonne, j'adore les crêpes, les salées et les sucrées, j'ai du mal à m'en passer. J'ai la chance de trouver dans mes supermarchés bretons de bonnes crêpes fraîches, mais cela ne m'empêche pas d'avoir une petite préférence pour celles faîtes maison, tout juste cuites et donc encore plus fraîches et bien tièdes.. Un vrai régal dont je ne me lasse jamais. Il va falloir que je me mette à en faire plus souvent d'ailleurs.

crepes-vanille-felder-1.jpgC'est la deuxième recette de crêpes que je publie sur mon blog (la 1ère ici-clic-) mais celle-ci, celle de Christophe Felder, dès que je l'ai vu dans le Elle à table (de janvier-février 2011), j'ai su que j'allais la réaliser un de ces jours. Le fait qu'il soit meilleur de laisser reposer la pâte une nuit m'a toujours freinée pour réaliser la recette lorsque j'avais des envies subites de crêpes mais cette fois-ci, j'ai pris les devant pour réaliser cette pâte à crêpes la veille, elle a même reposer presque une journée d'ailleurs cette pâte. Et on voit bien le résultat du repos sur la pâte, elle est plus onctueuse et donc un peu plus épaisse et liée que la veille.

Au final, avec mes changements dans la recette, ce n'est pas la vrai vrai recette de Felder, je m'en suis pas mal inspirée pour la faire ensuite à ma sauce mais, je pense faire l'originale plus tard, là je n'avais pas de lais frais entier non plus..

Les crêpes sont délicieuses, elles ont eu un franc succès, elles sont donc hyper moelleuse et bien parfumées, on sens plus la vanille mais c'est volontaire, je n'ai pas mis tant que ça de fleur d'oranger donc si vous voulez plus ressentir la fleur d'oranger, mettez en le double. Elles sentent aussi très bon, il faut que je vous précise que j'ai une manie depuis que je suis petite : c'est d'automatiquement sentir les crêpes, l'odeur doit me prédire si elles sont bonnes ou non, en plus d'aimer l'odeur. Cette manie à toujours fait rire mes parents d'ailleurs..

crepes-vanille-felder-2.jpgIngrédients pour 18 crêpes moyennes :

- 250g de farine T45 tamisée

- 4 oeufs (frais de préférence)

- 175g de sucre semoule (150g devrait suffire)

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (normalement c'est 3 sachets de sucre vanillé)

- 650g de lait 1/2 écrémé

- 100g de crème liquide entière (initialement il y a en tout 750g de lait frais entier et pas de crème)

- 1 petite cuillère à soupe de fleur d'oranger (normalement c'est du rhum)

- 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide

- 1 pincée de sel fin

crepes-vanille-felder-3.jpg

Préparation :

1/ Dans un grand saladier, versez la farine tamisée. Ajoutez les oeufs, un par un, en fouettant entre chaque ajout puis le sucre et la vanille en poudre, fouettez jusqu'à homogénéisation. Incorporez le lait et la crème petit à petit tout en fouettant continuellement pour éviter les grumeaux. Ajoutez ensuite la fleur d'oranger, l'huile et le sel fin, fouettez une dernière fois. Couvrez le saladier d'un torchon propre et laissez reposez la pâte une nuit de préférence.

2/ Le lendemain, faîtes chauffez une poêle graissée et versez une louche de pâte à crêpes, faîtes cuire de chaque côté sur feu relativement doux, puis faîtes de même avec toute la pâte. Dégustez tiède avec la garniture au choix.

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 16:48

tiramisu.jpgMa grande soeur qui habite dans le sud, raffolant du tiramisu et du mien en particulier, venant chez nous en Bretagne l'été avec sa petite famille, je lui réalise à chaque fois un tiramisu quand elle arrive. A peine a-t-elle su que j'en avais réalisé un, qu'elle en avait l'eau à la bouche ! A la dégustation, elle était ravie, elle s'en est même resservie une petite part (tout comme moi, famille de gourmand apparemment.. ;) ). Bien sûr, tout le reste de la famille s'en est régalé, tout le monde l'apprécie comme il se doit ce bon dessert italien, il ne fait jamais long feu.

tiramisu-1.jpgJ'ai déjà publié la recette, mais je tenais à la remettre pour actualiser les photos qui, à l'époque, n'étaient pas tout à fait jolies par rapport à celles d'aujourd'hui..

La recette est toujours celle d'Eryn, cette fois-ci j'ai mis un peu de vanille dans la crème, c'est très bon également.

tiramisu-2.jpg

La recette (d'après celle d'Eryn ici) : 

Pour 8 parts ou 6 belles (un moule de 24cm de diamètre) :

- 500g de mascarpone (à température ambiante, sorti 1 heure avant)

- 100g de sucre

- 1 cuillère à café de vanille en poudre (facultatif)

- 5 œufs (à température ambiante, sorti 1 heure avant)

- 1 càs de sucre glace

- 200 mL de café fort sucré avec 20g de sucre roux

- une 40aine biscuits à la cuillères

- Du cacao non sucré Van Houten

(possibilité de rajouter un alcool en même temps que le café)

tiramisu-3.jpg

tiramisu-4.jpgPréparation :

1/ Faite chauffer l'eau pour le café puis préparez-le dans un bol en n'oubliant pas le sucre roux, réservez.

2/ Dans un saladier, battre au fouet électrique les jaunes d'œufs avec 100g de sucre assez longuement, 8-10 min, jusqu'à ce que le mélange double de volume et pâlisse. Ajoutez au mélange sucre-œufs le mascarpone et fouettez pendant 5 min environ.

3/ Dans un autre saladier, battez les blancs d'œufs en neige très très ferme en incorporant petit à petit le sucre glace lorsqu'ils commencent à monter. Incorporez-les à la préparation au mascarpone : mettez d'abord petit 1/3 pour assouplir la pâte et ensuite le reste en 2 ou 3 fois, très délicatement.

4/ Le montage du tiramisu  :
Trempez vos biscuits à cuillère légèrement dans le café : trempez légèrement le dessous et le dessus des biscuit Les aligner dans votre plat/moule, versez la moitié de la crème au mascarpone, saupoudrez généreusement le tout de cacao et recommencez l'étape, biscuits-mascarpone-cacao. Réfrigérez 24 heure minimum en sachant qu'il est meilleur après 30 heures de repos..

7/ Lors du démoulage et juste avant le servie donc, si comme moi vous l'avez fait dans un moule à charnière, n'oublier surtout pas de passer la lame d'un couteau tout le tour du cercle ! Ou alors mettre du papier sulfurisé ou sinon, si vous en avez, mettez du rodoïd tout autour avant de le réaliser.

Repost 0